14/06/2008

L’Age d’Or de Cate Blanchett en DVD

The Golden Age en DVD82273178227317822731782273178227321

Après nous avoir livré le premier volet de son triptyque (?), il y a déjà 9 ans de cela, sur le règne de la célèbre Elizabeth d’Angleterre, dite la "Reine Vierge", le metteur en scène d’origine pakistanaise Shekhar Kapur nous revient pour parachever son œuvre avec "The Golden Age" ("L’Age d’or"), disponible en DVD...

Ce deuxième film sonne, incontestablement, l’heure de la maturité pour Kapur ! Maîtrisant son sujet quasi à la perfection, ce dernier utilise une mise en scène calibrée, rehaussée d’un goût certain pour les plans hautement "symboliques". Cet ensemble, riche et classique, tout en étant aéré et envolé, est sublimé encore un peu plus par l’enivrante composition instrumentale de Craig Armstrong, collaborant pour l’occasion avec A.R. Rahman. Avec "World Trade Center", "Guns 1748", etc., Armstrong a déjà démontré ses talents pour composer de profondes musiques au ton abyssal et infiniment salvateur !

CATE BLANCHETT

L’"Elizabeth" de 1998 mettait en place le début du règne difficile d’une femme méprisée par la majorité de la Cour d’Angleterre. A cette occasion, Shekhar Kapur avait tout particulièrement mis en évidence les intrigues de cour et les projets de mariages arrangés qui avaient accablé une jeune reine se montrant de plus en plus résistante et coriace face à une ribambelle de conseillers hargneux. Le résultat de ce premier film était assez concluant avec, en prime, une réalisation, elle aussi, "envolée" et des décors volontairement sobres, voir "livides".

CATE BLANCHETT & GEOFFREY RUSH

Si "The Golden Age" traite d’un épisode du règne d’Elizabeth justement plus positif et glorieux, le style de ce deuxième film, par rapport au premier, gagne également en puissance et en richesse. Ceci se vérifié notamment par l’allure esthétique (brillante et dorée) de cette fresque historique & par les ambitions affichées par son réalisateur !

CATE BLANCHETT, CLIVE OWEN &, à gauche, ABBIE CORNISH

Au niveau du casting, rien n’a pour ainsi dire changé (par rapport à "Elizabeth") : les acteurs, reconduis et nouveaux, sont toujours aussi impeccables. Cate Blanchett et Geoffrey Rush, "rescapés" du premier long-métrage, sont comme à leur habitude impériaux ! Soulignons également l’arrivée, à l’avant-scène, d’Abbie Cornish et de Clive Owen qui apportent, à coup de charme et d’assurance, une brise légère et enivrante qui offre, à ce "Golden Age", une note plus douce et certainement bienvenue.

CLIVE OWEN

Reste, dans le final, une bataille navale mise en image avec beaucoup de sobriété et de théâtralité par Shekhar Kapur. On est très loin de la puissante réalité du trépident "Master and Commander". Toutefois, le résultat à l’écran demeure fort honorable même si l’on ressent bien que la débauche d’action grandiloquente n’intéresse nullement Kapur. Celui-ci tient davantage à retranscrire, avec beaucoup de finesse et d’intelligence, la psychologie de ses personnages.

CATE BLANCHETT

Spiritualité théâtrale et fantasme quasi biblique rehaussés par de succulents dialogues, juteux et incisifs… Ce "Golden Age", c’est… Du monumental avec la performance - comme à son habitude - étincelante de Cate Blanchett ; du charme avec un Clive Owen et une Abbie Cornish radieux ; du spectacle visuel avec une mise en scène soignée & des décors et costumes remarquables. "L’Age d’or" constitue également un régal pour les oreilles : merci Craig Armstrong !

CATE BLANCHETT

La bande-annonce…

Histoire quand tu nous tiens…

Tom Hollander dans Pirates des Caraïbes 3

Adversaire redoutable de Jack Sparrow/Johnny Depp dans la saga "Pirates des Caraïbes", Tom Hollander, alias Lord Beckett, joue, dans "The Golden Age", le geôlier de Mary Stuart interprétée par Samantha Morton. Tom Hollander aime les films en costume ! On a pu le voir précédemment dans "Orgueil et préjugés" ainsi que dans "Rochester". Récemment, il donnait la réplique à Russell Crowe dans la succulente comédie "Une Grande année" de Ridley Scott.

SAMANTHA MORTON

Samantha Morton a également joué dans le "Rochester" de Laurence Dunmore, aux côtés de Tom Hollander et de Johnny Depp. En 2002, elle campait une jeune femme munie d’étranges facultés dans le "Minority Report" de Steven Spielberg ; un excellent thriller futuriste porté par Tom Cruise.

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

23/01/2008

OSCARS 2008 : critiques & espoirs

La 80e cérémonie des Oscars 2008 aura lieu le 24 février prochain. Nous connaissons, depuis peu, la liste complète des nominés de ce prestigieux évènement. Attention, les paris sont lancés !

Impressions mitigées après l’annonce des différentes nominations pour les prochains Oscars. Une nouvelle fois, cette cérémonie jonglera entre des valeurs sûres du Show-business made in Hollywood & d’autres réalisations nettement plus "personnelles", "classiques" ou "académiques". On aime, ou on n’aime pas ; chacun aura un avis sans doute bien tranché sur la question.

La Môme

Relégués au banc des Oscars "techniques" (effets spéciaux, effets sonores, photographie,…), on retrouve notamment "The Golden Compass", le troisième volet des "Pirates des Caraïbes", "Transformers", "The Bourne Ultimatum", "3 :10 to Yuma", "American Gangster" et "Sweeney Todd". Outre la nomination de Marion Cotillard (déjà récompensée d’un Golden Globe) pour le "Meilleur rôle féminin", "La Môme" décroche également son ticket pour les catégories "Costumes" & "Maquillage" (au même titre que "Norbit" et "Les Pirates des Caraïbes 3")...

Johnny Depp est Sweeney Todd

Pour les "Meilleurs Costumes", on retrouve également, sans surprise, "Elizabeth : l’âge d’or" et le malheureux "Sweeney Todd". La dernière fantaisie morbide de Tim Burton aurait sans doute mérité de figurer dans d’autres segments plus prestigieux comme celui du "Meilleur film" ou du "Meilleur réalisateur"... D’autant plus que "Sweeney Todd" a reçu dernièrement le Golden Globe du Meilleur film musical ! Mais non ! Notre "Sweeney" se contentera de ces Oscars "secondaires" et de la nomination de Johnny Depp comme "Meilleur acteur". Pour rappel, Depp avait déjà reçu ce privilège pour le rôle du flibustier Jack Sparrow dans le premier "Pirates des Caraïbes".

Daniel Day-Lewis et Viggo Mortensen

Auréolé du Golden Globe du "Meilleur acteur" (dans une comédie) pour avoir joué Sweeney, le diabolique barbier de Fleet Street, Johnny Depp entre ici en compétition contre Daniel Day-Lewis, récompensé du Golden Globe du "Meilleur acteur dans un drame" pour sa performance dans "There Will Be Blood". Les charismatiques Viggo Mortensen - pour l’excellent "Promesses de l’Ombre" -,Tommy Lee Jones & George Clooney, alias "Michael Clayton", ferment la marche.

Michael Clayton

Enorme surprise - plutôt désagréable même - de retrouver le "Clayton" de Tony Gilroy en si bonne place dans des catégories très convoitées comme celles du "Meilleur acteur", du "Meilleur réalisateur", et du "Meilleur scénario original". Il y avait certainement mieux à congratuler !?! Non ? Les nominations de Tom Wilkinson et de Tilda Swinton (également à l'affiche de "Michael Clayton"), respectivement pour le "Meilleur acteur (...)" et la "Meilleure actrice dans un second rôle", sont, par contre, davantage méritées à mes yeux. Mais vous savez : après tout, les goûts et les couleurs…

Casey Affleck et Brad Pitt dans L'Assassinat de Jesse James

Ces derniers Tom Wilkinson et Tilda Swinton entrent dans deux catégories où la lutte est rude pour espérer décrocher un Oscar ! Wilkinson se retrouve ainsi en compétition avec l’espagnol Javier Bardem qui joue un obscure tueur, véritable machine à dégommer, dans "No Country for Old Men". Brillant dans "Gone Baby Gone", le frère de Ben Affleck, Casey Affleck, est également nominé dans la catégorie "Meilleur second rôle" pour son interprétation dans "L’Assassinat de Jesse James", aux côtés de Brad Pitt. La toujours brillante Cate Blanchett décroche deux nominations, l’une pour la "Meilleure actrice" dans un premier rôle ("Elizabeth : l’âge d’or"), l’autre pour son second rôle tenu dans "I’m not there".

Cate Blanchett (au centre) dans Elizabeth : The Golden Age

Outre "Michael Clayton", "Reviens-moi", "Juno", "No Country for Old Men" et "There Will Be Blood" créent la sensation en étant nominés pour la catégorie du "Meilleur film". Repéré dans l’excellent "Thank You for Smoking", le cineaste Jason Reitman est en lisse pour décrocher l’Oscar du "Meilleur réalisateur" avec sa comédie dramatique intitulée "Juno". Film qui brigue également l’Oscar du "Meilleur scénario original" et celui de la "Meilleure actrice" pour Ellen Page que vous avez peut-être aperçu dans "X-Men 3". Cette jeune actrice y incarne la Mutante Kitty Pryde.

Juno

Plébiscité pour ses "Boogie Nights" (1998), "Magnolia" (2000) et "Punch-drunk love" (2003), le metteur en scène et scénariste Paul Thomas Anderson est aussi mis à l’honneur, dans la catégorie "Meilleur réalisateur", pour son "There Will Be Blood" qui a également reçu une nomination pour le "Meilleur scénario d’adaptation". Actuellement au cinéma, "Reviens-moi" ("Atonement") de Joe Wright, le réalisateur d’"Orgueil et préjugés" (2006), s’affiche comme la romance passionnelle du moment avec l’héroïne des "Pirates des Caraïbes", Keira Knightley, et James McAvoy, vu dans l’oscarisé "Le Dernier Roi d’Ecosse".

Reviens-moi

Comme souvent aux Oscars, les talentueux frères Coen font un malheur. Leur nouveau "No Country for Old Men" ne fait pas exception en s'affichant dans la catégorie du "Meilleur film", du "Meilleur" second rôle masculin, du "Meilleur réalisateur" et du "Meilleur scénario" ! Du côté du "Meilleur film d’animation", "Ratatouille" se bagarrera contre le français "Persepolis" et contre "Les Rois de la glisse".

Enchanted

Le "Enchanted" de Disney fait un carton dans la catégorie "Original Song" avec trois nominations pour les titres "Happy Working Song", "So Close" et "That’s How You Know" (paroles de Stephen Schwartz et musique d’Alan Menken). Passons des chansons aux musiques instrumentales avec la catégorie de la "Meilleure bande originale". On retrouve dans celle-ci notamment le célèbre James Newton Howard ("Waterworld", "Batman Begins", "La Jeune fille de l’eau",…) nominé pour "Michael Clayton", Michael Giacchino ("Mission : impossible 3", "Les Indestructibles") pour Ratatouille et Marco Beltrami ("Scream") pour "3h10 pour Yuma".

3h10 pour Yuma

Les principaux nominés, premier coup d’oeil…

Meilleur film : "No Country for Old Men", "There Will Be Blood", "Reviens-moi" ("Atonement"), "Juno", "Michael Clayton".

Meilleur acteur : George Clooney ("Michael Clayton"), Daniel Day-Lewis ("There Will Be Blood"), Johnny Depp ("Sweeney Todd"), Tommy Lee Jones ("Dans la vallée d’Elah"), Viggo Mortensen ("Les Promesses de l’ombre").

Meilleure actrice : Cate Blanchett ("Elizabeth : l’âge d’or"), Julie Christie ("Loin d’elle"), Marion Cotillard ("La Môme"), Laura Linney ("La Famille Savage"), Ellen Page ("Juno").

Meilleur acteur dans un second rôle : Casey Affleck ("L’Assassinat de Jesse James"), Javier Bardem ("No Country for Old Men"), Philip Seymour Hoffman ("La Guerre selon Charlie Wilson"), Hal Holbrook ("Into the Wild"), Tom Wilkinson ("Michael Clayton").

Meilleure actrice dans un second rôle : Cate Blanchett ("I’m not there"), Ruby Dee ("American Gangster"), Saoirse Ronan ("Reviens-moi"), Amy Ryan ("Gone Baby Gone"), Tilda Swinton ("Michael Clayton").

Meilleur réalisateur : Paul Thomas Anderson ("There Will Be Blood"), Ethan et Joel Coen ("No Country for Old Men"), Tony Gilroy ("Michael Clayton"), Jason Reitman ("Juno"), Julian Schnabel ("Le Scaphandre et le papillon").

Meilleur scénario original : Diablo Cody ("Juno"), Nancy Oliver ("Lars and the Real Girl"), Tony Gilroy ("Michael Clayton"), Brad Bird ("Ratatouille"), Tamara Jenkins ("La Famille Savage").

Meilleur scénario d’adaptation : Christopher Hampton ("Reviens-moi"), Sarah Polley ("Loin d’elle"), Ronald Harwood ("Le Scaphandre et le papillon"), Joel et Ethan Coen ("No Country for Old Men"), Paul Thomas Anderson ("There Will Be Blood").

Meilleure bande originale : Dario Marianelli ("Reviens-moi"), Alberto Iglesias ("The Kite Runner"), James Newton Howard ("Michael Clayton"), Michael Giacchino ("Ratatouille"), Marco Beltrami ("3h10 pour Yuma").

Meilleur film d’animation : "Persepolis", "Ratatouille", "Les Rois de la glisse".

►Rendez-vous sur le site des Oscars pour visionner l’ensemble des nominations…

Écrit par TOM dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (1) | |