10/07/2010

La HORDE : les Zombies made in France

LA HORDE82273178227317822731782273218227321

"Allons apprendre aux zombies à chanter la Marseillaise !" C’est en quelque sorte le mot d’ordre principal de "La Horde", un film d’épouvante signé Yannick Dahan et Benjamin Rocher qui prend le pari (difficile !) d’importer les bons vieux zombies ‘ricains dans un exercice de style bien Frenchy… Pari réussi ? Dans la forme certainement, dans le fonds, par contre, "La Horde" tombe lourdement dans les travers scénaristiques bien connus de ce genre de divertissements… Le scénario, co-écrit par le routinier Nicolas Peufaillit ("Chrysalis", "Un Prophète"), se borgne à dépeindre le long chemin de croix d’une "coalition" improbable souhaitant ardemment quitter un HLM pris d’assaut par de voraces morts-vivants. L’originalité n’est finalement jamais au rendez-vous et on a surtout l’impression de voir une (bonne !) "photocopie" (pourrait-on dire un remake ?) de l’intrigue du "Zombie" (1978) - en V.O. "Dawn of the Dead" - de George A. Romero ; film, entre parenthèses, retravaillé en 2004 par le talentueux Zack Snyder...

Eriq Ebouaney (à gauche) et Jean-Pierre Martins (à droite)

C’est évidemment intéressant de dégommer des zombies dans l’espoir de quitter une tour inquiétante et insalubre mais "La Horde" ne va pas plus loin et n’offre aucune échappatoire possible à ses protagonistes - une belle brochette de sales gueules triées sur le volet -. Tout avait pourtant assez bien commencé : le (relatif) génie de nos metteurs en scène est de nous plonger, dans un premier temps, dans la vendetta - nerveuse, poisseuse et malsaine - d’improbables justiciers de la "Municipalité" bien décidés à faire un carton et à venger leur collègue et ami tombé dans l’exercice de ses fonctions. Jusque là, tout va bien… Puis l’arrivée d’une horde sanguinaire de zombies sonne la fin de l’originalité scénaristique (déjà !). La chasse est maintenant ouverte et le tir aux clays (Pardon ! … aux zombies) promet d’être sanglant et immoral.

La Horde

Heureusement, "La Horde" ne perd jamais cette copieuse et invective nervosité initiée dès les premières minutes. Ce long-métrage éprouvant et intense dans son esthétisme peut également compter d’un zÔli casting emmené par les mines "patibulaires" de Jean-Pierre Martins - ici au Look très "Le Mac" -, de Claude Perron ("Cortex", "Chrysalis"), d’Aurélien Recoing ("Contre-enquête", "L’Ennemi intime") et d’Eriq Ebouaney ("Le Transporteur III", "Cash", "Hitman", "Femme Fatale", "Lumumba") pour ne citer qu’eux ! Surfant tantôt sur la grosse artillerie (c’est toujours plus facile pour dégommer des cannibales d’outre-tombe) mais aussi sur d’impressionnants corps à corps - mention spéciale pour Claude Perron et Jo Prestia ("Le Mac") -, "La Horde" déploie assez d’adrénaline pour emballer un public acquis aux doux refrains de pétarades et des dialogues sommaires et - certainement pas - châtiés.

Claude Perron

Outre ce débordement jouissif de testostérone, Yannick Dahan et Benjamin Rocher s’octroient quand même le luxe (et ils ont bien raison !) de s’adonner quelque peu à l’humour noir et à une modeste réflexion sur le caractère bestiale qui se cache en chacun de nous… Si l’on reste un peu sur sa fin côté intrigue, le spectacle pur et dur déployé ici permet à "La Horde" de remplir son contrat : Après le GORifique "Frontière(s)" de Xavier Gens et maintenant avec "La Horde", le cinéma français prouve au monde du Septième Art qu’il n’est pas juste bon à accoucher de polars ou de vaudevilles… Mais ça, les défenseurs du "cinoche franchouillard multiculturel" le savaient déjà depuis longtemps !

Jean-Pierre Martins

La bande-annonce…

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

07/07/2010

The CRAZIES : George A. Romero encore revisité

The Crazies - le Remake de 201082273178227317822731782273218227321

Elles n’ont vraiment pas de chance ces pauvres petites villes américaines ! Quand elles ne sont pas envahies par des Aliens ("Aliens vs Predator Requiem"), des araignées géantes ("Arac Attack") ou des spectres ("Silent Hill"), elles le sont par des zombies ou des fous dangereux… Tout amateur de ce sous-genre horrifique - "Petite ville paisible en perdition" - ne manque ainsi pas de disposer d’une (très) belle petite collection de Survival-Horror’s adaptée à ses penchants. Il peut même aujourd’hui goûter à nouveau à sa passion sur grand écran grâce à la sortie de "The Crazies" ! Remake de "La Nuit des fous vivants" (en V.O. "The Crazies" - 1973) signé par le maître George A. Romero, ce long-métrage de Breck Eisner nous propose de suivre le périple morbide de David Dutton (Timothy Olyphant) et de Judy (Radha Mitchell)...

Timothy Olyphant

Shérif et médecin d’une petite ville sans histoire, mari et femme attendant leur premier enfant, David et Judy vont être les témoins d’épisodes étranges et dramatiques avant d’être littéralement kidnappés et séquestrés par l’armée. En cause, un virus développant la violence et la folie meurtrière de l’homme s’est accidentellement répandu dans les réserves d’eau de la ville. Accompagnés de Becca (Danielle Panabaker) et de Russell (Joe Anderson), les Dutton vont essayer d’échapper à la fois au virus, aux fous meurtriers contaminés et à l’armée américaine bien décidée à "noyer le poisson"… Ce n’est pas gagné !

Joe Anderson, Timothy Olyphant, Radha Mitchell et Danielle Panabaker

Alors que l’année 2007 l’avait consacré au rang de star pour avoir donné du fil à retordre à Bruce Willis dans "Die Hard 4" avant de jouer les justiciers "boule à zéro" dans "Hitman", Timothy Olyphant est aussi vite rentré dans le rang… Mais, d’une certaine manière, on est assez content de le retrouver - avec plus de cheveux et toujours aussi convainquant - dans ce "Crazies". Ce nouveau long-métrage lui donne certainement l’opportunité de se racheter modestement une certaine aura en campant un personnage droit dans ses bottes, courageux, caressant l’esprit de sacrifice (…Bref le shérif parfait comme l’Hollywood bien pensant les aime !) et - heureusement pour les spectateurs exigeants - parfois pas dénué d’un regard inquiétant transpirant la tension, l’incertitude et… une certaine part de folie !

Radha Mitchell

A ses côtés, nous retrouvons l’actrice australienne, Radha Mitchell qui adore véritablement les films à sensations fortes à l’image des "Solitaire", "Silent Hill" et "Pitch Black"… Tandem fonctionnant correctement devant la caméra d’Eisner, Olyphant et Mitchell vont être entraîné dans une intrigue certes convenue (remake de Survival-Horror oblige !?) - accouchée par Ray Wright ("Le Cas 39", "Pulse") et Scott Kosar ("Amityville", "The Machinist") - mais qui ne manque pas d’une certaine rythmique : plantant rapidement le décor, "The Crazies" 2010 enchaîne à vitesse régulière quelques belles (mais trop rares) scènes tendues et aiguisées.

Timothy Olyphant et Radha Mitchell

Si le suspense et les nerfs à vif sont heureusement au rendez-vous, le tout rehaussé de quelques plans-séquences très aguicheurs et soignés, ce long-métrage n’a pas choisi d’emprunter le chemin du sadisme et de la perversion sacrificielle… L’Oncle Sam est une nouvelle fois passé par là ! Une bonne nouvelle pour les amateurs de frisson aux yeux encore peu habitués aux effluves de sang… Une note moins bonne pour les routards de la catégorie qui trouveront peut-être ce "Crazies" finalement trop sage et trop propret… Un bel exercice de style toutefois !

Extrait de The Crazies

La bande-annonce…

Tags associés : Zombie, Horreur, Thriller, Remake

Stars à l’honneur : George A. Romero, Timothy Olyphant, Radha Mitchell, Bruce Willis

Encore plus de films : " Aliens vs Predator : Requiem", "Pulse", "Die Hard 4", "Hitman", "Silent Hill"

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (1) | |