25/01/2007

Mon Top 20. Rétrospective 2006


Ce n’est jamais simple pour moi de choisir les films qui m’ont le plus marqué au terme d’une année. Pourquoi ? Parce que choisir vingt longs-métrages, c’est également renoncer aux nombreuses autres productions qui ont alimenté 2006, une très bonne année cinéma !

Entre des films (sur papier) plus académiques comme "Munich" (janvier), "Brokeback Mountain" (février), "Le Dahlia noir" (novembre) ou "Les Infiltrés" (décembre) & des blockbusters annoncés (et qui ne m’ont pas déçus) comme "Les Bronzés 3" (février), "The Da Vinci Code" (mai), "X-Men 3" (mai), "Mission : Impossible 3" (mai), "Superman Returns" (juillet), "Les Pirates des Caraïbes 2" (juillet), "Casino Royale" (novembre) ou encore "Eragon" (décembre) et "The Holiday" (décembre),… D’autres réalisations, plus inattendues, m’ont agréablement surpris. C’est justement celles-ci que j’ai décidé de mettre à l’honneur dans mon Top 20 cinéma de l’année 2006…

1. "Thank you for Smoking" (septembre)
2. "V pour Vendetta" (mars)
3. "Déjà Vu" (décembre) /Ex Aequo/ "Miami Vice" (août)
5. "Nos Voisins les hommes" (juillet)
6. "Scoop" (novembre)
7. "The New World" (mars)
8. "Inside Man" (avril)
9. "The Descent" (mars)
10. "Les Fils de l’Homme" (octobre)
11. "Du jour au lendemain" (mars)
12. "American Dreamz" (juin)
13. "Camping" (avril)
14. "Mémoires de nos pères" (octobre)
15. "Slevin" (juillet)
16. "Underworld Evolution" (avril)
17. "Les Pirates des Caraïbes 2" (juillet)
18. "Keeping Mum" (mars)
19. "Good Night and Good Luck" (janvier)
20. "La Doublure" (mars)

Quand l’été pointe le bout de son nez…
Comme vous pouvez le constater ci-dessus, le moi de Mai fut tout simplement euphorique avec la sortie de trois grosses machines du cinéma US : "The Da Vinci Code", "X-Men 3" & "Mission : impossible 3".

Frissons garantis !
Les mois de Mars et d’Avril ont eu leur lot de sensations fortes et de frisson avec le sanguinaire "Hostel", l’efficace "Final Destination 3", l’effroyable "Silent Hill" et l’incomparable "Slither". N’oublions pas également la sortie en Août du très bon remake de "La Colline a des yeux" : efficace mais par moment insupportable ! La fin de l’année fut bien entendu marquée par le sanguinaire "Saw 3", inutile de vous le rappeler.

Amusement & dérision
A l’opposé, les petits et les grands enfants ont aussi été gâtés avec quelques très bons films d’animation. Je retiens surtout la suite de l’excellentissime "Age de Glace" (Mars), "Cars" (Juillet), le film speedé des Studios Pixar, ainsi que les sympathiques "Rebelles de la forêt" et "Souris City", sortis à la fin de l’année. N’oublions pas également l’honnête retour d’Astérix dans "Astérix et les vikings", sorti en Avril.


Pour en savoir plus sur les films présentés ci-dessus, vous pouvez cliquer sur les titres

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (2) | |

27/12/2006

"ERAGON" au cinéma

18687767estar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_grisestar_grise

Le monde d’autrefois protégé par les dragons, n’est plus qu’un lointain souvenir. Aujourd’hui, le roi tyrannique Galbatorix (John Malkovich), le dernier dragonnier jouissant encore de la protection de son dragon, règne sans partage sur le monde des hommes. Toutefois, un évènement va venir contrarier ses plans. Arya (Sienna Guillory) va dérober au roi un étrange objet qui va, par le plus grand des hasards, être recueilli par un jeune berger nommé Eragon…
"Eragon" est un bon divertissement fantastique qui enflammera avant tout le cœur des plus jeunes et laissera peut-être de marbre les autres !? Plusieurs éléments restent imparfaits dans ce film. Tout d’abord, comparé au chef d’œuvre du genre ("Le Seigneur des Anneaux", pour ne pas le citer), "Eragon" n’est, au final, pas très emballant.

eragon21_big

Pour élaborer son premier film, le réalisateur Stefen Fangmeier empreinte (parfois maladroitement) quelques clichés de la trilogie cinématographique de Peter Jackson. Fangmeier insuffle peu d’âme et de passion à la mise en scène. Le récit en souffre et paraît quelque peu monotone. Reste les apparitions risibles (car très courtes) d’acteurs qui ne sont pourtant pas nés de la dernière pluie. Vous êtes prévenus : Galbatorix, Aijhad et le Roi Hrothgar, les personnages respectivement campés par John Malkovich, Djimon Hounsou ("The Island", "Blood Diamond") et Gary Lewis ("Gangs of New York", "Joyeux Noël"), ne font pas long feu à l’écran.

eragon_big

Rétrospectivement, on peut se demander si les "forces en présence" ont bien été réparties. Au niveau des effets spéciaux rien à redire. Toutefois, on aurait peut-être préféré voir, derrière la caméra, un réalisateur plus chevronné avec plus de métier derrière lui… Alors que devant la caméra, on assiste à l’intervention (creuse) de plusieurs acteurs de renom livrant seulement deux ou trois répliques durant le film ! On conçoit cependant qu’il est difficile de travailler correctement la psychologie des personnages lorsque l’on dispose uniquement d’1h40 pour le faire. Moralité : Il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

eragon23_big

Heureusement "Eragon" présente aussi plusieurs qualités. Ce film jouit d’effets spéciaux assez impressionnants. Qui restera insensible devant la belle petite frimousse de Saphira (la dragonne d’Eragon) à peine sortie de l’œuf ? Les meilleures scènes du film restent incontestablement celles mettant à l’honneur Saphira. C’est lors de ces moments que se côtoient un spectacle visuel de première qualité assorti à une mise en scène plus envolée et sensible.

eragon2_big

Les rôles d’Eragon et de son maître d’armes, Brom, sont également mieux appréhendés. Edward Speleers, jouant le jeune dragonnier, insuffle au personnage un charme certain et une grande force de caractère. Le vieux routier qu’est Jérémy Irons campe avec beaucoup de malice et de self control un étrange instructeur cachant un passé douloureux.

eragon12_big

Robert Carlyle, le méchant de service remplaçant au pied levé John "Galbatorix" Malkovich (malheureusement peu présent dans le film), est assez convainquant et interprète correctement l’infâme Durza. Après avoir affronté les zombies dans "Resident Evil 2", Sienna Guillory joue la charmante Arya avec beaucoup d’élégance. Reste le personnage de Murtagh, interprété par l’excellent Garrett Hedlund, déjà remarqué dans "Troie" (2004) et dans le "Quatre Frères" (2005) de John Singleton.

eragon24_big

Même s'il ne peut se frotter aux "géants" du cinéma Héroic Fantasy, "Eragon", présenté comme le film événement de cette fin d’année, constitue un spectacle honorable bénéficiant de très bons effets spéciaux, de scènes d’action gratinées et de la belle performance de jeunes acteurs prometteurs. Reste quelques faiblesses mais, c’est promis : celles-ci seront corrigées pour la suite des aventures d’Eragon et de sa dragonne Saphira (du moins on l’espère ?)...

La bande-annonce...

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (1) | |