06/07/2010

SOLOMON KANE : Hugh Jackman version James Purefoy

Solomon Kane en DVD !!!822731782273178227317star_1_28227321

Combattant les infidèles en Afrique du Nord, l’officier britannique Solomon Kane (James Purefoy) mène ses hommes jusqu’à la salle du trésor d’une inquiétante forteresse. Avant de pouvoir emporter son dû, cet intraitable et cruel personnage est surpris par la Mort en personne qui vient chercher l’âme de Kane au nom des nombreux pêchés que notre homme a commis. Echappant de justesse au démon, Solomon rentre en Angleterre et se réfugie au cœur d’un monastère. C’est en ces murs qu’il aspire à échapper à son funeste destin en délaissant la violence au profit de la rédemption… Toutefois, un an après ces faits, Kane est contraint de reprendre la route dans un pays ravagé par la magie noire et par l’emprunte d’une ombre menaçante…

James Purefoy est Solomon Kane

Au même titre que le célèbre père du "Lord of the Rings", J.R.R. Tolkien, Robert E. Howard (1906-1936) peut être considéré comme l’un des grands initiateurs de l’Heroic Fantasy. La seule mention du célèbre Conan, dont Howard détient la paternité, mettra tout le monde d’accord. En plus d’avoir créé ce personnage mythique transféré dans le monde des Comics et du Septième Art, respectivement, par Roy Thomas et par le duo John Milius/Oliver Stone, Robert E. Howard a également couché sur papier les exploits d’autres aventuriers d’un autre âge comme Kull, Sonya la Rouge ou encore Solomon Kane...

James Purefoy

Ce dernier héros - qui a également connu les honneurs d’une transposition dans le monde de la bande dessinée (sous les labels Marvel Comics et Dark Horse Comics) - a récemment attiré l’œil des producteurs Paul Berrow, Samuel Hadida et Kevan Van Thompson. De ce trio, on n’oubliera pas d’épingler la carte de visite d’Hadida qui a collaboré à de nombreuses productions surfant, de-ci de-là, sur la veine horrifique, fantastique et historique à l’image de la saga "Resident Evil", du récent "Imaginarium du Docteur Parnassus", de "Silent Hill" (dont on prévoit un deuxième épisode !?) ou encore des "Parfum : histoire d’un meurtrier" et "Pacte des loups". Sorti sans éclat dans les salles obscures et nous arrivant en DVD, "Solomon Kane" brasse, à l’image de la filmographie de son producteur phare, différentes matières lorgnant tantôt sur l’étrange, tantôt sur la Vendetta biblique.

Extrait de Solomon Kane

On pense sans trop hésiter à des références comme "Van Helsing" (2004) et "V pour Vendetta" (2006)… un peu beaucoup pour la frimousse et la dégaine de James Purefoy, alias Solomon Kane : ce dernier rappelle quelques traits de Hugh 'Helsing' Jackman tout en se parant d’un Look très cape et d’épée à la manière du vengeur masqué du long-métrage de James McTeigue. Laissons encore quelques instants les projecteurs braqués sur la figure de James Purefoy. Portant avec une assez belle conviction le rôle titre de "Solomon Kane", notre ami n’en est pas à son premier rôle historique. Il est déjà apparu en effet aux côtés du regretté Heath Ledger dans "Chevalier" (2001). Certains l’auront peut-être vu dans l’inconnu (chez nous) "Don Quichotte" (USA, 2000) avant qu’il interprète le chevalier saint Georges dans le modeste "George and the Dragon" (2004). Bref, Samuel Hadida et sa suite ont ici fait confiance à une nouvelle gueule pour porter ce film épique défendant certaines prétentions. Le pari me semble bien gagné !

James Purefoy

Scénariste et metteur en scène sur cette adaptation cinématographique des sombres aventures de Solomon Kane, Michael J. Bassett n’a certainement pas laissé une vive impression dans l’esprit des cinéphiles bien qu’il en est ici à son troisième film après "Wilderness" (2007) et "La Tranchée" - en V.O. "Deathwatch" - (2001)… deux (modestes ?) spectacles typés "horreur" ! Son "Solomon Kane" a le mérite indubitablement de rouvrir une brèche dans le cinéma atypique de l’Heroic Fantasy musclée et sans scrupule que l’on croyait définitivement comblée après quelques coups d’éclats venus de ces douces années 80 et surtout après le travail gargantuesque de Peter Jackson sur "The Lord of the Rings"… ce dernier apparaissant, d’une certaine manière, comme l’"enterrement" de première classe d’un genre pas toujours en veine sur grand (ou petit !) écran.

Jason Flemyng

Si aujourd’hui, de modestes séries "Baba au rhum" ravivent comme elles le peuvent l’impressionnant souvenir des "Conan le Barbare" (1982) & Cie., il y a longtemps que les chevauchées sanglantes en pays arides et rongés par la désolation ont passé l’arme à gauche sur écran XXL ! Avec une impressionnante scène d’ouverture nous plongeant dans les faits d’armes d’un impitoyable guerrier anglais du début du XVIIe siècle, "Solomon Kane" ravive cette faim d’aventures épiques et inquiétantes taillées à la pointe de l’épée. Le corps du film, par contre, s’octroie (habillement ou non ?) quelques moments d’accalmie et plusieurs temps mort, histoire de relancer de plus belle son personnage dans une aventure qui sent bon la magie, l’effroi et le démoniaque.

Rachel Hurd Wood

Si comme précisé ci-dessus, James Purefoy porte presque à lui seul ce long-métrage, il est a noté la participation d’une honnête brochette de seconds rôles avec, en tête de liste, Pete Postlethwaite ("Le Choc des Titans"), Rachel Hurd-Wood ("Le Parfum"), Alice Krige ("Silent Hill"), Mackenzie Crook ("Les Pirates des Caraïbes"), Jason Flemyng ("L’Etrange histoire de Benjamin Button") ainsi que le vénérable Max von Sydow (déjà à l’affiche du célèbre "Conan" !).

James Purefoy est Solomon Kane

Nullement parfait mais toutefois intéressant et, par moment, joliment divertissant, "Solomon Kane" ravivera certainement quelque peu la ferveur des spectateurs qui ne se sont pas encore lassés des grandes joutes épiques des Dark Ages typiquement anglo-saxons.

La bande-annonce…

Tags associés : Action, Aventure, Fantastique, Comics, Adaptation

Stars à l’honneur : Hugh Jackman, Heath Ledger, Oliver Stone, Peter Jackson, Max von Sydow, Jason Flemyng, Pete Postlethwaite, J.R.R. Tolkien

Encore plus de films : "Le Parfum : histoire d’un meurtrier", "V pour Vendetta", "Le Choc des Titans", "L’Etrange histoire de Benjamin Button", "Conan", "Le Seigneur des Anneaux", "Les Pirates des Caraïbes", "Resident Evil", "Silent Hill"

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

23/12/2009

Good Morning England : le DVD incontournable !

Good Morning England

Dans les années 60, en Angleterre, la programmation musicale de la BBC, la radio d’Etat, ignorait avec un dédain fou la grande révolution Rock’n’Roll qui couvrait à cette époque, en consacrant peut-être bien 30 à 40 minutes d’antenne par jour aux grands tubes du moment délivrant des messages certes peu enclins à satisfaire l’élite bien pensante So British. Réponse du loup à la bergère : des Radios pirates - qui émettaient sur des bateaux stationnés au large des côtes anglaises - ont vu le jour. Celles-ci diffusaient du Rock 24h/24 et toisaient avec un irrévérencieux enthousiasme les politiciens fomentant d’innombrables idées pour stopper ces ondes promptes, selon eux, à corrompre la jeunesse…

Vous aimez le Rock’n’Roll ; l’humour anglais ; les histoires énergiques, ingénieuses et vivifiantes ? Si pour chacune de ces questions, vous répondez "oui !", précipitez-vous sur le DVD de "Good Morning England". Certainement le film le plus pétillant de cette année 2009 &, cerise(s) sur le gâteau, emmené par une pléiade d’acteurs qui insufflent une incroyable joie de vivre à ce long-métrage culte ! Cliquez ici pour en savoir plus sur ce film…

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (2) | |