25/01/2007

Mon Top 20. Rétrospective 2006


Ce n’est jamais simple pour moi de choisir les films qui m’ont le plus marqué au terme d’une année. Pourquoi ? Parce que choisir vingt longs-métrages, c’est également renoncer aux nombreuses autres productions qui ont alimenté 2006, une très bonne année cinéma !

Entre des films (sur papier) plus académiques comme "Munich" (janvier), "Brokeback Mountain" (février), "Le Dahlia noir" (novembre) ou "Les Infiltrés" (décembre) & des blockbusters annoncés (et qui ne m’ont pas déçus) comme "Les Bronzés 3" (février), "The Da Vinci Code" (mai), "X-Men 3" (mai), "Mission : Impossible 3" (mai), "Superman Returns" (juillet), "Les Pirates des Caraïbes 2" (juillet), "Casino Royale" (novembre) ou encore "Eragon" (décembre) et "The Holiday" (décembre),… D’autres réalisations, plus inattendues, m’ont agréablement surpris. C’est justement celles-ci que j’ai décidé de mettre à l’honneur dans mon Top 20 cinéma de l’année 2006…

1. "Thank you for Smoking" (septembre)
2. "V pour Vendetta" (mars)
3. "Déjà Vu" (décembre) /Ex Aequo/ "Miami Vice" (août)
5. "Nos Voisins les hommes" (juillet)
6. "Scoop" (novembre)
7. "The New World" (mars)
8. "Inside Man" (avril)
9. "The Descent" (mars)
10. "Les Fils de l’Homme" (octobre)
11. "Du jour au lendemain" (mars)
12. "American Dreamz" (juin)
13. "Camping" (avril)
14. "Mémoires de nos pères" (octobre)
15. "Slevin" (juillet)
16. "Underworld Evolution" (avril)
17. "Les Pirates des Caraïbes 2" (juillet)
18. "Keeping Mum" (mars)
19. "Good Night and Good Luck" (janvier)
20. "La Doublure" (mars)

Quand l’été pointe le bout de son nez…
Comme vous pouvez le constater ci-dessus, le moi de Mai fut tout simplement euphorique avec la sortie de trois grosses machines du cinéma US : "The Da Vinci Code", "X-Men 3" & "Mission : impossible 3".

Frissons garantis !
Les mois de Mars et d’Avril ont eu leur lot de sensations fortes et de frisson avec le sanguinaire "Hostel", l’efficace "Final Destination 3", l’effroyable "Silent Hill" et l’incomparable "Slither". N’oublions pas également la sortie en Août du très bon remake de "La Colline a des yeux" : efficace mais par moment insupportable ! La fin de l’année fut bien entendu marquée par le sanguinaire "Saw 3", inutile de vous le rappeler.

Amusement & dérision
A l’opposé, les petits et les grands enfants ont aussi été gâtés avec quelques très bons films d’animation. Je retiens surtout la suite de l’excellentissime "Age de Glace" (Mars), "Cars" (Juillet), le film speedé des Studios Pixar, ainsi que les sympathiques "Rebelles de la forêt" et "Souris City", sortis à la fin de l’année. N’oublions pas également l’honnête retour d’Astérix dans "Astérix et les vikings", sorti en Avril.


Pour en savoir plus sur les films présentés ci-dessus, vous pouvez cliquer sur les titres

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (2) | |

06/01/2007

Le retour de SUPERMAN en DVD

Animation_supermanstar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_grise

Des astronautes ont retrouvé des fragments de Krypton, la planète natale de Superman (Brandon Routh). Ce dernier décide de quitter la terre pour partir à la recherche de ses semblables. Cinq ans après, notre super héro revient bredouille sur terre. Plusieurs événements se sont produits durant son absence. Son ennemi juré, Lex Luthor (Kevin Spacey) est sorti de prison et veut toujours gouverner le monde. Loïs Lane (Kate Bosworth), l’amour secret de Superman, s’est fiancée et a eu un petit garçon. Le retour de "l’Homme de Fer" ne va pas se faire sans mal !
Bryan Singer, le père des X-Men, rend un vibrant hommage à l’un des héros mythiques de "DC Comics" déjà porté quatre fois à l’écran. Plus une suite qu’un simple remake, "Superman Returns" s’inscrit dans la continuité des deux premiers films du super héro (le premier long-métrage fut réalisé en 1978, par Richard Donner & le second, deux ans plus tard, par Richard Lester).



Superman ne se décoiffe jamais !


Après l’éblouissant come-back de Batman ("Batman Begins") et de King Kong, un autre monstre du cinéma revient en force dans cette aventure mêlant habillement de grandes scènes d’action (aux effets spéciaux remarquables) et des moments plus intimistes où Superman ouvre son coeur.





Le réalisateur Bryan Singer et Kevin Spacey… Père & Fils ?


Ce film est signé Singer ! C’est certain ! On connaît l’attachement du réalisateur pour les personnages sombres et mauvais. L’ennemi juré de Superman, Lex Luthor, est ainsi sublimé par la caméra de Singer et par le jeu du prodigieux Kevin Spacey. Les deux hommes se connaissent bien pour avoir déjà collaboré dans le chef d’œuvre de Singer : "The Usual Suspects".



Un amour impossible ?


Le réalisateur donne également une profondeur intense et troublante à l’idylle impossible entre Superman et Loïs Lane. Le cinéma d’anticipation ne contente plus le public en misant uniquement sur les effets spéciaux ! Singer l’a compris & il insuffle une fine poésie au come-back de l’homme à la cape rouge. Apportant ainsi sa touche personnelle, Bryan Singer s’est toutefois attaché à marquer une certaine continuité avec les précédents long-métrages. Les génériques (de début et de fin) ainsi que la musique (l’œuvre de John Williams a été magnifiquement "réaménagée" par John Ottman) s’inspirent directement de ceux-ci.



Combien vous mesurez Mister Routh ?


L’acteur principal, Brandon Routh, quasi-sosie du regretté Christopher Reeves, endosse à merveille le costume de Superman. A la fois sobre et charismatique, cet acteur jusqu’ici peu connu du grand public, a de grande chance de percer dans l’Industrie du rêve. C’est tout le mal qu’on lui souhaite !



Reste le cas de Kate Bosworth. Interprétant la bien-aimée du justicier, celle-ci offre une nouvelle dimension à son personnage. Jeune mère toujours amoureuse de Superman, Loïs Lane paraît davantage casse-cou, plus héroïque et également plus forte que dans les précédents épisodes. Il est bien loin le temps où les femmes n’étaient que de vulgaires potiches à l’écran ! Vive la Révolution !



...Mais à ce propos ? "Superman Returns" est-il une révolution ? Des effets spéciaux (on s’en doute) hallucinants, une histoire profonde et sensible (qui pourra peut-être paraître longue pour les amateurs d’Action pure) & une nostalgie débordante, font de ce film l’une des suites les plus réussies du cinéma américain... Le mythe de Superman brille à nouveau aux côtés d’autres légendes comme Batman ou Spider-Man.


La bande-annonce...



Christopher ReeveLa saga Superman compte déjà quatre films. Le premier, datant de 1978, est réalisé par Richard Donner. Outre Christopher Reeve, qui incarne le justicier au regard de braise dans les quatre opus, on retrouve Marlon Brando, alias Jor-El, le père de Superman sur Krypton. Bien que décédé en 2004, l’acteur fait une rapide apparition dans "Superman Returns" ! Oui, vous avez bien entendu ! Bryan Singer a décidé d’utiliser des images d’archives du premier "Superman" et de les intégrer dans son film. Les trois autres films furent réalisés en 1980, en 1983 et en 1987.


Nicolas CageDepuis plusieurs années, Hollywood rêvait de relancer la carrière cinématographique de Superman. Plusieurs projets furent ainsi initiés, comme "Superman Lives". Warner Bros avait proposé à Tim Burton de redonner vie au super héros de Krypton, interprété par Nicolas Cage. Le scénario, écrit par Kevin Smith, s’inspirait de l’épisode BD dans lequel Superman se fait tuer par une créature dénommée Doomsday et revient à la vie plus puissant que jamais.


Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (3) | |