28/05/2008

Goodbye Mister Pollack

SYDNEY POLLACK

Le cinéaste américain Sydney Pollack s’est éteint ce lundi 26 mai à l’âge de 73 ans. Au cours d’une longue et riche carrière, il a notamment signé de grands films comme "Tootsie" (1983), "Out of Africa" (1986), "Havana" (1991) et "La Firme" (1993). Dirigeant de célèbres acteurs comme Tom Cruise, Dustin Hoffman, Robert Redford - à sept reprises ! - ou encore, par deux fois, Harrison Ford ("Sabrina" & "L’Ombre d’un soupçon"), Sydney Pollack s’est illustré récemment en plongeant Nicole Kidman et Sean Penn dans "L’Interprète", un thriller politique tendu et brillant.

Patrick Dempsey et Sydney Pollack, fils et père dans Made of Honor qui sortira en juin

Faisant quelques apparitions dans ses propres films, Pollack a également travaillé avec d’autres metteurs en scène et non des moindres comme Stanley Kubrick à l’occasion de "Eyes Wide Shut" en 1999. Patron de George Clooney dans "Michael Clayton", Sydney Pollack a aussi participé à la nouvelle comédie emmenée par Patrick Dempsey, "Le Témoin amoureux" ("Made of Honor"), qui sortira très prochainement au cinéma. Une bonne occasion pour voir à l’œuvre, une dernière fois, un nom incontournable du cinéma américain qui nous a fait rêver durant plus de trente ans avec des longs-métrages tantôt poignants, incisifs et croustillants.

Écrit par TOM dans STARS | Lien permanent | Commentaires (0) | |

04/05/2008

George Clooney / Michael Clayton en DVD

Michael Clayton en DVD82273178227317822731782273218227321

Auréolé de plusieurs nominations aux derniers "Oscars", "Michael Clayton" est maintenant disponible en DVD… Retour sur un thriller politique prenant un malin plaisir à détourner les bonnes vieilles recettes hollywoodiennes. Une erreur ? A vous de voir !
Juriste de formation, Michael Clayton (George Clooney) a touché à tout durant sa carrière. Conseiller dans un prestigieux cabinet d’avocats, Clayton n’a pas réussi sa reconversion en patron de bar. Il doit maintenant trouver une belle somme d’argent pour rembourser ses dettes. Comme si ça ne suffisait pas, l’un de ses associés, Arthur Edens (Tom Wilkinson) est en pleine crise de conscience. Représentant une multinationale véreuse, Arthur a découvert un document confidentiel mettant en cause cette entreprise dans l’empoisonnement de centaines de personnes. Par ordre de son supérieur, Marty Bach (Sydney Pollack), Michael est envoyé à la rescousse pour aider Edens à retrouver ses esprits… Mais son collègue n’est pas prêt de lâcher l’affaire. Clayton va être entraîné malgré lui dans un complot diabolique et menacé de mort !

GEORGE CLOONEY

Tony Gilroy est un scénariste connu et reconnu ! Il a travaillé par trois fois avec le réalisateur Taylor Hackford sur "L’Echange" (2001), "L’Associé du diable" (1998) et "Dolores Claiborne" (1995). Gilroy a également écrit la trilogie Jason Bourne : "La Mémoire dans la peau", "La Mort dans la peau" et le récent "La Vengeance dans la peau". Voici que notre homme passe à la réalisation avec son premier film "Michael Clayton", tout en n’abandonnant pas la plume : il est également le scénariste de ce long-métrage...

TOM WILKINSON & GEORGE CLOONEY

Voulant vraisemblablement brouiller les pistes et rendre son histoire encore plus complexe qu’elle n’est, Tony Gilroy mélange avec une certaine aisance la chronologie de l’intrigue. Malheureusement, "Le chemin de l’Enfer est pavé de bonnes intentions" & en optant pour une narration désordonnée, Tony Gilroy complique abusivement son film qui tourne (parfois) un peu en rond.

SYDNEY POLLACK

Emprunt, à la fois, de sobriété et d’un profond charisme marqué par son légendaire faciès charmeur et joliment expressif, George Clooney insuffle beaucoup de classe à un héros finalement assez discret juste bon à réparer les embrouilles ou à payer les pots cassés. C’est vrai ! La vie de son personnage, Michael Clayton, n’est pas transcendantale et est plutôt marquée par de nombreux échecs : plans de carrière foireux, mariage en miette, arnaques familiales,… Cette morosité pèse sur le film enveloppé d’une étrange sensation pessimiste et classicisante.

TILDA SWINTON

Surfant tantôt sur l’espionnage industriel, tantôt sur les enquêtes de prétoire, "Michael Clayton" promet beaucoup pour finalement aboutir à peu de chose, si ce n’est le sursaut moral de son héros. Sans jamais rentrer dans un de ces genres, ce long-métrage nage continuellement en surface et grappille, de-ci de-là, quelques idées intéressantes mais connues !

TILDA SWINTON & GEORGE CLOONEY

Dans le style "Film dénonçant les multinationales inhumaines", on préfèrera sans doute revoir "Thank You for Smoking", plus corrosif et joyeux, ou les "Révélations" de Michael Mann, plus troublant et psychologique. Ni original, ni démodé, "Michael Clayton" est à saluer pour le travail de son réalisation et l’interprétation de ses premiers rôles...

TOM WILKINSON

Répétons-le "Mister George" est, comme à son habitude, impeccable & Tida Swinton joue à merveille la femme d’affaire coincée et peu sûre d’elle. Maléfique "Reine Blanche" dans "Le Monde de Narnia. Chapitre 1", Tida s’est également glissée dans la peau de l’ange Gabriel dans le thriller diabolique "Constantine". Bourlinguant dans pas mal de "superproductions", Tom Wilkinson ("L’Exorcisme", "Valkyrie", "Batman Begins") campe ici à merveille un avocat plongeant dans le délire et saigné par une atroce culpabilité à défendre une multinationale ayant causé la mort d’innocents.

TOM WILKINSON

"Michael Clayton" reste un film prenant et réfléchit qui a toutefois quelques peines à s’animer si ce n’est dans la dernière demi-heure qui nous offre un final, emprunt de déjà vu, mais toujours efficace et appréciable. Si vous aimez George Clooney (mais qui ne l’apprécie pas ?), ce petit thriller ne vous décevra pas... Trop !

GEORGE CLOONEY

La bande-annonce…

Un extrait…

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |