19/07/2008

James Bond au service de Nicole Kidman

Invasion en DVD822731782273178227317star_1_28227321

Le nouveau James Bond, alias Daniel Craig, se met entièrement au service des beaux yeux de Nicole Kidman dans "Invasion". C’est tout chaud & c’est en DVD !

Travaillant pour le gouvernement américain Tucker (Jeremy Northam), l’ex-mari de Carol (Nicole Kidman), est tenu d’enquêter sur le mystérieux crash d’un navette spatiale sur le sol des Etats-Unis. Après être entré en contact avec un débris de la navette, Tucker change considérablement de comportement. Durant ce temps, Carol assiste autour d’elle à plusieurs événements étranges : des personnes disparaissent, d’autres s’attaquent aux animaux ou changent radicalement… Aidée par son ami Ben (Daniel Craig) et le docteur Galeano (Jeffrey Wright), Carol tente de percer le mystère. Elle va également devoir protéger son jeune fils contre une effroyable menace. L’humanité est en péril !

Sans sortir l’artillerie lourde ou les effusions de sang à gogo, le réalisateur allemand Olivier Hirschbiegel nous offre un film de science-fiction plutôt réfléchi mais pas dépourvu d’une bonne dose d’angoisse et de suspense. Certes, nous ne sommes pas dans "La Guerre des Mondes", ou dans "Independance Day", mais cela n’empêche par Hirschbiegel de placer, dans son film, quelques séquences pimentées d’un montage plus frénétique.

Jouant avec efficacité la carte du complot international, le réalisateur de "La Chute" ouvre également une réflexion, pas dénuée d’intérêt, sur la violence et le besoin de destruction inhérentes à la nature humaine. Bien entendu, les premières "exactions" gouvernementales (bien réelles celles-là) épinglée par "Invasion", sont celles du Président Bush et de sa "suite".

Surpassant plusieurs longs-métrages s’étant engouffrés dans le genre "Les Martiens haineux débarques en silence sur terre", comme "Les Maîtres du monde" ou "The Astronaut's Wife", "Invasion" jouit de plus de classe que ces précédentes réalisations et monte encore d’un cran grâce à un merveilleux casting. "Merveilleux"… surtout pour les yeux, avec une Nicole Kidman rayonnante qui joue, dans les règles de l'Art, les femmes mi-vulnérables, mi-guerrières.

Daniel Craig, Jeremy Northam et Jeffrey Wright font office de "seconds rôles" de luxe. Sans faire de l’ombre à Kidman, personnage centrale de l’intrigue, nos trois acteurs jouent sereinement et remplissent leur contrat sans devoir pousser leur talent (c’est vrai !)... Héritier d’un "sous-genre" qui a rarement fait des étincelles en terme de qualité, ce remake de "L’invasion des profanateurs de sépultures", tiré d’un roman de Jack Finney, est assez divertissant, par moment angoissant, et constitue une brillant "compromis" par rapport à d’autres films plus sanglants comme "28 semaines plus tard" & Cie... Les amateurs de science-fiction flippante et horrifique préféreront sans doute s’abstenir.

La bande-annonce...

Invasion - Bande-annonce 2 - Français - Jubii TV
Invasion - Bande-annonce 2 - Français - Jubii TV

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

12/02/2008

CLOVERFIELD, mon avis…

Cloverfield82273178227317822731782273218227321

"Cloverfield" prend le pari insensé (?) de combiner le film à la première personne - façon "Blair Witch Project" - et le blockbuster catastrophe dans le genre de "Godzilla". Projet à la fois risqué et diablement excitant, "Cloverfield" vous comblera d’angoisse mais pourrait aussi vous refroidir !?!

Tout commence par l’organisation d’une fête : Rob (Michael Stahl-David) va bientôt quitter New York pour un nouveau boulot au Japon. C’est l’occasion idéale pour ses meilleurs amis de lui préparer une superbe fête. Lily (Jessica Lucas) souhaite que Rob conserve un souvenir mémorable de cette soirée. Elle convainc Jason (Mike Vogel), son fiancée et frère de Rob, de se balader au cours de cette fête pour tout filmer & pour permettre aux personnes présentes de transmettre leurs amitiés à Rob. Jason arrive à embrigader Hud (T.J. Miller) pour le remplacer dans cette mission fastidieuse… Cette soirée d’adieu prend vite une tournure peut réjouissante quand l’ex-copine de Rob, Beth (Odette Yustman), débarque accompagnée d’un autre homme. Nos fêtards ignorent encore qu’ils plongeront, dans quelques heures, dans un véritable cauchemar apocalyptique !

Mike Vogel & Michael Stahl-David

Sans aucune introduction "classique", "mise en garde" quelconque ou autre, "Cloverfield" nous projette l’entièreté d’une bande vidéo découverte dans les décombres de Manhattan après le passage d’une créature gigantesque (créature pas nécessairement très bien rendue, pour le peu qu’on en voit !).

Odette Yustman

Le point fort de "Cloverfield" apparaît vite être aussi son point faible : la mise en scène & le caractère abrupte d’un film/vidéo prenant des airs de pièce à conviction ! Dans ce genre de défit cinématographique et artistique, une nouvelle fois, ça passe ou ça casse. Si vous éprouvez le détachement le plus grand pour ce genre rappelant parfois furieusement "Blair Witch Project", mieux vaut vous abstenir et revenir à des films catastrophes plus classique comme, par exemple, "Godzilla", "Independence Day" ou "La Guerre des mondes" - pour ne citer qu’eux -.

Michael Stahl-David, Lizzy Caplan & Jessica Lucas

Si, par contre, ça passe et que vous entrez pleinement dans le "jeu", l’impact flagrant de ce long-métrage façon vidéo tournée à la sauvette vous apparaîtra des plus jouissifs et intenses. Quasi dans la peau d’un des personnages du récit, vous vivrez alors son angoisse, ses peurs ainsi que quelques temps morts bienvenus où l’on décèle parfois un soupçon d’humour et une importante trame psychologique et dramatique.

Cloverfield

Dans ce sens, on ne peut que féliciter la performance des acteurs qui viennent, pour la plus part, du monde des séries TV, comme d’ailleurs le célèbre producteur de "Cloverfield" : J.J. Abrams… Au terme de ce film/documentaire (?), rares sont les questions - qu’on est en droit de se poser - qui trouvent une réponse. On ignore l’origine de la créature (extraterrestre, abyssale, etc. ?) ; comment est-elle mise hors d’état de nuire, si c’est bien le cas (?) ; y’a-t-il des survivants parmi le groupe de personnes suivi dans le film (?) ; ... Le mystère reste ainsi entier & préfigure vraisemblablement un second opus.

Cloverfield

Souvent ponctué de scènes intenses, scabreuses et terrifiantes, "Cloverfield" remporte haut la main son pari et nous cloue à notre siège… pour peu que la mise en forme de ce film vous "parle" ! Toutefois, ce produit, à la fois divertissant et rhétorique, laisse un goût d’inachevé. Dommage !

Cloverfield

En plus d’une bonne interprétation, on saluera également le chassé-croisé s’opérant, sur la bande vidéo, entre les rares moments de bonheur vécus entre Rob et Beth & la majorité des séquences axées sur une monstrueuse "invasion". Nous plongeant au cœur de cette catastrophe, dans la tête même (et dans les tripes) de malheureux héros, "Cloverfield" se démarque aisément d’autre films catastrophes...

Cloverfield

Faute de révolutionner pleinement le genre, ce long-métrage lui offre de nouvelles perspectives alléchantes. Il faut reconnaître toutefois que, sans sa "formulation" très documentaire pris sur le vif, "Cloverfield" rentre dans le rang avec un scénario assez léger, bouclé en 1h30.

Jessica Lucas, Lizzy Caplan, Michael Stahl-David

La bande-annonce…

Un extrait…

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (1) | |