06/10/2006

Les Zombies savent s’amuser !

shaun_of_the_dead_ver2star_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaune

"Shaun of the Dead" ! Attention, film culte en approche ! Cette "comédie romantique avec des zombies" revisite avec un humour décapant so british les histoires de mort-vivants.
Shaun (Simon Pegg) est un flémard invétéré qui passe la plupart de son temps au "Pub" où devant la télévision. Sa petite amie Liz (Kate Ashfield) ne supporte plus cette situation et décide de plaquer Shaun. Ce dernier, au bord du gouffre, décide de picoler jusqu’à plus soif avec son inséparable ami Ed (Nick Frost). Juste avant de sombrer dans un coma éthylique, Shaun fait le serment de tout faire pour reconquérir Liz. Seul problème… A son réveil, Shaun constate que des morts-vivants ont envahi la ville. Shaun va tout tenter pour sauver ses amis et bien entendu se rabibocher avec Liz. Ca ne va pas être une partie de plaisir !

3p

Avec son "Shaun of the Dead", le réalisateur Edgar Wright mélange subtilement l’humour (à la sauce anglaise), la romance frivole et l’horreur bonne enfant. Il s’octroie même le plaisir de dépeindre les mœurs pataudes de nos contemporains : bières, jeux vidéos, chômage, routines quotidiennes,…

9p

Avec des acteurs pétillants de malice, un ton léger et des scènes gores franchement réussies, "Shaun of the Dead" redonne un éclat vivifiant à la Comédie horrifique, genre rarement à la fête ces temps-ci avec les déprimants "Scary Movie". "Shaun of the Dead" est un film indispensable pour tous les amateurs de Zombies. Il permettra également aux novices d’appréhender les histoires de morts-vivants sur un ton hilarant et enlevé. Du cinéma comme ça, on en redemande !

11p

La bande-annonce...

1p"Shaun of the Dead" foisonne de références croustillantes : "L’Armée des morts", "28 jours plus tard", "Evil Dead", "Orange mécanique", "Star Wars", "Reservoir Dogs" et bien entendu "La Nuit des morts vivants". A ce propos, dans la scène où Shaun et Ed regardent le journal télévisé, le présentateur emploie les mêmes paroles que le reporter intervenant dans "La Nuit des morts vivants" de George A. Romero. Le titre même du film d’Edgar Wright renvoie à "Dawn of the Dead" (traduit en français par "Zombie") de Romero, sorti au cinéma en 1978.

shaun_of_the_dead

shawofthedeadgal2Dans "Shaun of the Dead", Bill Nighy interprète le père adoptif de Shaun. Le moins que l’on puisse dire c’est que cet acteur n’a pas peur des longues séances de maquillage ! On a pu le voir jouer les vampires tyranniques dans "UnderWorld" ainsi que les capitaines mutants dans "Pirates des Caraïbes 2". On le retrouvera bien évidemment dans le troisième opus des aventures de Jack Sparrow (pour en savoir plus, cliquez ICI).

ftg

Si vous aimez les films de Zombies, cliquez sur ces liens…

► Le remake de "Day of the Dead" en préparation
► L’incroyable "Territoire des Morts" en DVD

Écrit par TOM dans RETROSPECTIVE | Lien permanent | Commentaires (1) | |

28/08/2006

Le Territoire des morts

18430387

star_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaune

Après "L’Armée des morts" ("Dawn of the Dead"), le remake de "Zombie" (1983, par G. A. Romero), sorti en 2004, le cinéma horrifique redécouvre en grande pompe les zombies… Juste en un seul film, le maître du genre, George A. Romero ("La Nuit des morts vivants" - 1970, "Le Jour des morts-vivants" - 1986), a remis les pendules à l’heure et prouve qu’il est le seul à insuffler, à ses films de zombies, l’excellence ! "Land of the Dead" (en français, "Le Territoire des Morts"), son dernier film, est une pure merveille. Le réalisateur distille à merveille l’action et les scènes toujours plus sanglantes. Mais il y a plus, beaucoup plus même… Avec ce film, Romero explore un nouveau chapitre de la domination des zombies sur terre. Depuis plusieurs années maintenant, ceux-ci règnent sur la majorité du pays, seules quelques villes fortifiées sont habitées par des vivants. Ces derniers ont impérativement besoin d’explorer, chaque nuit, les campagnes et les villages avoisinants pour dégoter des denrées et des médicaments… Riley (Simon Baker Denny) chapeaute ces approvisionnements. Il est secondé par Cholo (John Leguizamo), un mutin égoïste et sans cœur qui ne rêve que de pouvoir. Une nuit, Riley découvre qu’avec le temps, les zombies ont appris à communiquer entre eux et semblent vouloir attaquer l’une des dernières cités humaines, dirigée par le bureaucrate et machiavélique Kaufman (Dennis Hopper).

land_of_the_dead_wallpaper_4_800

Dans ce "Territoire des Morts", Geroges Roméro ne cache pas son affection pour ses morts-vivants et prend clairement leur parti. Romero les filme lorsqu’ils (re)découvrent une certaine part de leur humanité, lorsqu’ils sentent à nouveau le souvenir, la peine, la vengeance et la colère couler dans leurs veines asséchées. A l’opposé, le réalisateur dépeint la dernière société humaine comme pourrie jusqu’à la moelle et gangrenée par la corruption, l’égoïsme et la sauvagerie.

land_of_the_dead_wallpaper_2_800

Inversant le principe de "Escape from New York. 1997" de John Carpenter, Romero prouve qu’on peut faire avec de vieux ingrédients, un divertissement haut de gamme, à condition de ne pas oublier sa cervelle ! En effet, c’est avec beaucoup d’intelligence qu’il exploite cette histoire où les derniers vivants perdent, quasiment tous, leur humanité, à l’inverse des morts qui sont à la recherche (malgré eux) d’une dernière parcelle de Paradis. "Le Territoire des Morts" comblera au plus haut point les amateurs de zombies. Peut-être que d’autres se rallieront à la cause, tout en sachant que ce film réserve son lot de sang et de scènes très impressionnantes. Ames sensibles s’abstenir… 

Sans_titre0002

La bande annonce...

Écrit par TOM dans RETROSPECTIVE | Lien permanent | Commentaires (0) | |