08/08/2008

24 HEURES AVANT LA NUIT

La 25e heure

star_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaune

"World Trade Center" ou "United 93" ne sont pas les seuls films américains à avoir évoqué directement la catastrophe du 11 septembre 2001 et la destruction des Twin Towers de New York. Avant ceux-ci, Spike Lee a déjà abordé ces attentats sanglants dans l’époustouflant "La 25e heure", connu également sous le titre de "24 heures avant la nuit" & tiré du roman de David Benioff qui a lui-même écrit le scénario du film. Tout en dépeignant d’une main de maître le caractère multiculturel et multiethnique d’une mégapole comme la "Big Apple", Lee suit le parcours de Monty (Edward Norton) et de ses plus proches amis...

Edward Norton

Monty ne pourra pas y échapper ! Dans quelques heures, il devra se rendre en prison afin de purger une peine de sept ans au pénitencier d’Otisville pour avoir dealé de la drogue. Avant sa mise au trou, notre homme n’a que deux priorités : revoir, une dernière fois, son père, sa petite amie et ses meilleurs amis & découvrir qui l’a balancé aux flics. Magnifique, fort, puissant, les qualificatifs manquent pour ce long-métrage aussi étonnant que divertissant.

Barry Pepper, Edward Norton et Philip Seymour Hoffman

Sans jamais tomber dans le larmoyant ou dans l’académique, Spike Lee orchestre une douce et langoureuse mélodie aux légers accents "mortuaires", contrebalancés par une humanité certaine… Le tout baignant dans la profonde et touchante composition instrumentale de Terence Blanchard, proche collaborateur du cinéaste new-yorkais sur plusieurs de ses réalisations (dont "Inside Man", "She Hate Me" ou encore "Malcolm X").

Brian Cox et Edward Norton

N’oublions, bien évidemment, l’impressionnant casting de cette "25e heure", conduit par le toujours irréprochable Edward Norton, bien entouré pour l’occasion. On notera ainsi la présence au générique de Philip Seymour Hoffman, de Barry Pepper, de Rosario Dawson, d’Anna Paquin et de Brian Cox. Ces deux derniers acteurs se sont d’ailleurs laissés prendre, pour la petite histoire, "dans les mailles du filet" de la saga "X-Men". Anna Paquin y interprète la mutante Malicia tandis que Brian Cox tient le rôle du cruel Général William Stryker.

Tags associés : Drame, Roman, Adaptation, La 25e heure, Edward Norton, Philip Seymour Hoffman, Barry Pepper, Rosario Dawson, Anna Paquin, Brian Cox, Spike Lee, David Benioff, Terence Blanchard, World Trade Center, United 93, Inside Man, X-Men

Écrit par TOM dans RETROSPECTIVE | Lien permanent | Commentaires (0) | |

THE DESCENT

The Descent82273178227317822731782273178227321

Réalisé par Neil Marshall, avec Natalie Jackson Mendoza et Shauna Macdonald en tête d'affiche, "The Descent" est à la fois palpitant et insupportable, terrifiant et admirable, sanglant et… humanisant ! Ce film d’horreur basique est rehaussé d’une trame dramatique soutenue. Sarah a perdu son époux et sa petite fille dans un accident de voiture... Un an après le drame, elle accepte finalement d’accompagner cinq jeunes femmes dans une expédition spéléologique. Malheureusement, l’aventure tourne court : coincées dans la grotte, les six amies tentent de trouver la sortie. Elles s’enfoncent toujours plus profondément sous terre jusqu’au moment où elles rencontrent une étrange créature…

Shauna Macdonald

L’un des attraits de ce film est sans nul doute la prestation de Shauna MacDonald (Sarah) magnifique dans son rôle de mère meurtrie qui rongée par la peine et la peur se transforme, un moment donné, en une véritable femme sauvage, insensible, conduite par un seul désir : la vengeance ! Outre cette performance, on retiendra également le travail de Neil Marshall (qui maîtrise parfaitement son sujet) exploitant le moindre filon pour nous faire sursauter & nous offrant de pures moments d’angoisse… Rien que du bonheur pour les amateurs de sensations fortes !

Saskia Mulder et MyAnna Buring

Natalie Jackson Mendoza & l'une des créatures de The Descent

La bande-annonce

Tags associés : Horreur, MyAnna Buring, Neil Marshall, Saskia Mulder, Shauna Macdonald, "The Descent"

Écrit par TOM dans RETROSPECTIVE | Lien permanent | Commentaires (0) | |