25/10/2007

ODETTE TOULEMONDE en DVD

Odette Toulemonde

82273178227317822731782273178227317

Odette Toulemonde (Catherine Frot) est vendeuse dans un grand magasin de Charleroi. Depuis le décès de son époux, Odette vie avec ses deux enfants dans un petit appartement. Son fils est coiffeur et sa fille, sans emplois, "traîne" avec un petit copain dégoûtant. La vie d’Odette n’est pas rose… & pourtant, Odette est adorablement joyeuse. Comment expliquer son état d’esprit ? Ce n’est pas seulement en écoutant Joséphine Baker qu’Odette est heureuse. Elle doit, en fait, sa bonne humeur pétillante à un homme, l’écrivain Balthazar Balsan (Albert Dupontel). Odette raffole de ses romans qui lui permettent de s’évader de son quotidien monotone et de planer vers des cieux plus cléments. Balthazar Balsan, lui, ne va pas très bien. Son dernier livre a été sabordé par la Critique, sa femme le trompe avec son pire ennemi,… A cela s’ajoute le départ de son jeune fils pour les sports d’hiver. Seul et désespéré dans son bel appartement parisien, Balsan n’en peut plus de vivre. En mal d’affection, il part à la recherche d’Odette, son admiratrice n°1, qui vient justement de lui écrire une lettre.

Albert Dupontel, Eric-Emmanuel Schmitt & Catherine Frot

Après avoir écrit plusieurs livres comme "L’Evangile selon Pilate" ou "La Part de l’autre", Eric-Emmanuel Schmitt réalise son premier film, "Odette Toulemonde", qu’il a également scénarisé. Cette première incursion dans le monde de la réalisation est assez bien négociée. Même si la mise en scène souffre (parfois) de quelques maladresses, Schmitt nous gratifie de quelques séquences de très bonne qualité où l’imaginaire est roi. Mais l’intérêt d’"Odette Toulemonde" réside avant tout dans son histoire. Eric-Emmanuel Schmitt nous offre un merveilleux conte de fées euphorisant où se mêle, avec légèreté, humour, romance et tragédie sociale.

Catherine Frot


Catherine Frot porte littéralement ce film à bras-le-corps. Diablement pétillante et luminescente, elle signe ici l’une de ses meilleures performances. On ne voit, pour ainsi dire, qu’elle à l’écran ! Par rapport à d’autres longs-métrages plus "électriques", Albert Dupontel joue avec beaucoup de self control et de simplicité. Sa prestation n’est pas sans rappeler celle de l’excellent "Monique" (2002) où il jouait Alex, un époux à la masse redécouvrant la vie grâce à une poupée gonflable !


Albert Dupontel


A l’écran, le couple Albert Dupontel – Catherine Frot fonctionne très bien. Balthazar Balsan est le parfait opposé d’Odette. Triste et solitaire, l’écrivain va retrouver le goût de la vie aux côtés de son admiratrice. Ces deux têtes d’affiche sont de plus suppléées par d’autres acteurs, moins connus, mais qui jouent juste. Ajoutez-y quelques scènes féeriques et diablement joyeuses, le tout saupoudré de dialogues croustillants… Vous obtenez "Odette Toulemonde", un petit film hautement vivifiant.


Catherine Frot


Moins sophistiqué (ou "prétentieux", c’est selon) que "Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain", la première réalisation d’Eric-Emmanuel Schmitt ouvre la porte à une débauche de bons sentiments éclairés par le jeu rayonnant de Catherine Frot qui est tout simplement impériale ! Les fans de l’actrice française seront directement propulsés au 7ème Ciel. Ceux qui n’ont rien contre l’effusion d’émotions simples et bigarrées apprécieront certainement cette histoire tendre rehaussée de quelques savoureux dialogues.

Albert Dupontel & Catherine Frot

La bande-annonce…

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

23/10/2007

GHOST RIDER en DVD

Ghost Rider822731782273178227317star_1_28227321

C’est pour avoir voulu sauver son père d’un cancer que le jeune Johnny Blaze a vendu son âme au Diable (Peter Fonda). Mais la mort n’attend pas & le sacrifice de Johnny n’a servi à rien. Orphelin et poursuivi par une force diabolique, Blaze s’enfuit vers un horizon incertain en abandonnant sa petite amie Roxanne (Eva Mendes). Plusieurs années après, Johnny Blaze (Nicolas Cage) est devenu un cascadeur reconnu. C’est sur sa moto qu’il effectue des prouesses hallucinantes et brave la mort lors de chaque meeting. Ce train de vie fleurissant, entaché de douloureux souvenirs, va être chamboulé par la réapparition du Diable. Johnny va devenir le "Ghost Rider", ou l’homme de main du Démon (si vous préférez). Ce dernier a justement des difficultés à freiner l’appétit insatiable de sa progéniture surnommée Blackheart (Wes Bentley). Celui-ci a décidé de débarquer dans notre monde pour l’asservir.

Ghost Rider

"Ghost Rider" est la énième adaptation d’une B.D. made in "Marvel". Après "Spider-Man", "X-Men", "Hulk", "Les 4 Fantastiques", "Daredevil", "Elektra", "The Punisher",… Ce film, écrit et réalisé par Mark Steven Johnson ("Daredevil"), décroche une position honorable dans le classement des meilleurs films tirés de Comics.

Nicolas Cage

"Ghost Rider" souffre principalement d’un scénario beaucoup trop léger. Résultat, la trame psychologique, admirablement bien rendue dans des films de supers héros comme "Spider-Man" ou "Batman Begins", est ici plutôt ridicule. Excepté ce défaut (de taille !?!), "G.R." se laisse regarder sans le moindre déplaisir.

Eva Mendes

Les fans de Nicolas Cage seront satisfaits. Si, le rôle du super héro Johnny Blaze n’est pas le meilleur de sa filmographie, Cage endosse assez bien la combinaison de cuir de ce personnage emblématique. Après l’obscure "8mm" et le mythique "Volte/Face", Cage n’a pas perdu de sa superbe pour interpréter, ici, un schizophrène démoniaque tiraillé entre un pouvoir destructeur et une soif d’amour et de prospérité.

Le cinéaste Mark Steven Johnson & Nicolas Cage

Quoiqu’on en pense, le "Ghost Rider" est un héros assez complexe. Plus que le simple serviteur du Diable, il est muni d’une conscience sans faille (en apparence) & rend la justice divine par de monstrueux procédés. Que voilà des capacités intéressantes qui, espérons-le, seront davantage étudiées dans le possible futur "Ghost Rider 2" ! En effet, outre les rumeurs qui circulent en ce moment à Hollywood, le final de "G.R.", premier du nom, ne laisse planer aucun doute sur une éventuelle suite.

Ghost Rider

Du côté des très bonnes surprises de ce film, on applaudira la férocité des effets spéciaux. Notre super héros est admirablement bien rendu. On peut en dire de même pour les premières séquences de "transformation" lorgnant, parfois, sur l’horrifique. Un régal ! Quelques infimes notes d’humour viennent pimenter cette aventure épique où une moto d’enfer a remplacé le fidèle destrier des Cow-boys d’autrefois. "Ghost Rider" n’est pas pour autant une folle chevauchée FANTASTIQUE… Mais si vous aimez les effets spéciaux qui déchirent, vous serez comblés.

Peter Fonda

Alors, quel est "mon" verdict (pas impartial étant donné que je suis un FAN de Nicolas Cage) ? Si vous avez été, comme moi, déçus par "Elektra", "The Punisher" ou "Hulk", rassurez-vous : "Ghost Rider" est de loin supérieur à ces films. Moins sombre que "Daredevil" & moins psychologique que "Spider-Man" & "Batman", le film de Mark Steven Johnson est, avant tout, un très bon spectacle visuel. Pour le reste, quelques lacunes doivent malheureusement être épinglées ! L’aspect religieux & satanique, par exemple, est honorablement exploité. Cependant, comparé au "Constantine", avec Keanu Reeves, la mythologie exploitée dans "G.R." paraît bien mince.

Wes Bentley

La bande-annonce...

Pour en savoir plus sur le "Ghost Rider"...

►Pour en savoir plus sur Sam Elliott, Wes Bentley & Peter Fonda, cliquez ici.

►"Ghost Rider 2" en projet.

►Les projets de Nicolas Cage.

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (2) | |