07/02/2008

A Table avec RATATOUILLE !

Ratatouille

82273178227317822731782273178227321

Le dernier petit chef-d’œuvre des studios "Pixar" est disponible dès maintenant en DVD. (Re)découverte d’une petite perle à l’animation chatoyante et bourré de bons sentiments…
Repéré grâce à son excellent "Géant de fer" (1999), le cinéaste Brad Bird quittait l’animation "classique", en 2004, pour travailler sur "Les Indestructibles", la trépidante aventure d’une famille de supers héros made in Pixar/Disney. Trois ans plus tard, Bird nous revient avec un nouveau récit qu’il a mis en image et scénarisé : "Ratatouille".
La première séquence de ce film d’animation qui ravira, haut la main, petits et grands est exactement conçue comme la scène d’ouverture des "Indestructibles". Après celle-ci, Brad Bird se démarque heureusement de son précédant film et nous emmène dans un voyage initiatique assez exceptionnel...

Ratatouille

De la vieille campagne française, encore marquée par les cicatrices du dernier conflit mondial, aux quartiers branchés de Paris, le rat Remy va avoir l’opportunité de réaliser son rêve le plus fou : travailler dans la cuisine du célèbre Chef Auguste Gusteau. L’accomplissement de ce rêve, notre sympathique rongeur le doit à sa rencontre inattendue avec le jeune Linguini, le fils caché de Gusteau. Formant un tandem pétillant, nos deux amis vont devoir affronter le chef Skinner et un critique gastronomique intraitable…

Ratatouille

Ni hilarant, ni larmoyant, "Ratatouille" est avant tout une merveilleuse symphonie pour nos yeux. Des effets visuels bluffants et enthousiasmants servent une belle petite histoire d’amitié, gentiment improbable, entre un jeune apprenti de cuisine inexpérimenté et un rat rêvant de mets délicats et raffinés.

Ratatouille

Le rat Remy ne campe pas, à proprement parlé, le rôle principal de "Ratatouille". En effet, celui-ci partage la vedette avec Linguini. Les (més)aventures respectives de ces deux personnages, permettent à Brad Bird de nous conter une histoire dense assez positive qui, malheureusement, est ampoulée de quelques longueurs... &, comme de coutume, retombe dans une note plus dramatique avant de céder sa place à une conclusion plongeant allégrement dans l’euphorie joviale de la création culinaire.

Ratatouille

Manquant d’une pincée de pure folie, l’intrigue ne surprend pas mais ne dit-on pas que "c’est dans les vieilles casseroles que l’on fait les meilleures soupes"… Oh, pardon ! …"les meilleures ratatouilles" !?! Plus que jamais, Dinsey/Pixar, avec son "Ratatouille", s’impose dans le registre des films d’animations tendres et mignons à souhait.

Ratatouille

Alors que Pixar exploite ce filon, DreamWorks ("Shrek", "Souris City",...), principalement, travaille toujours, avec autant de brio, sur des longs-métrages gratifiés d’un humour davantage grinçant et farceur. Ce qui importe, c’est que tout le monde y trouve son compte !

La bande-annonce…

Un extrait…

Pour découvrir un autre extrait & télécharger les fonds d’écran du film, cliquez sur ce lien

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (3) | |

03/02/2008

FLICS DE CHOC en DVD !!!

Hot Fuzz82273178227317822731782273178227317

"Hot Fuzz", le film préféré de Quentin Tarantino pour l’année 2007 (et accessoirement, l’un de mes coups de cœur également) vient de débarquer en DVD. Attachez vos ceintures, ça va décoiffer !

Quatre ans après avoir réalisé une comédie débridée consacrée aux zombies, la joyeuse équipe de "Shaun of the Dead" (2003) n’a pas perdu de sa superbe ni de son enthousiasme. "Hot Fuzz", leur nouveau film, sort une nouvelle fois du lot en réinventant la Comédie Policière (avec un "C" et un "P" majuscules). Ni plagiat burlesque comme les "Scary Movie" & Cie, ni comédie classique pétrie dans le formol et le déjà-vu, "Hot Fuzz" frappe fort à plusieurs niveaux ! Il y a, tout d’abord, un réalisateur : Edgar Wright. Egalement scénariste sur "Shaun of the Dead" et "Hot Fuzz", Wright nous propose une mise en scène équivalente pour ces deux films. Ceux-ci sont régulièrement entrecoupés de petites séquences incisives, quasi subliminales, donnant du peps à un récit qui, à chaque fois, ne manque pas de sel !

Simon Pegg

Il y a ensuite des acteurs épatants qu’on a rarement l’occasion de voir. C’est dommage mais, d’un autre côté, ça permet à "Hot Fuzz" de briller davantage dans le prestigieux classement des fictions d’exception ou, si vous préférez, le podium des O.V.N.I. cinématographiques qui frappent fort là où ça fait le plus grand bien : aux zygomatiques !

Nick Frost & Simon Pegg

Jouant les petits génies à la solde de Tom Cruise dans le dernier "Mission : Impossible", Simon Pegg retrouve, avec "Hot Fuzz", un rôle de meneur comme celui qu’il avait tenu dans "Shaun of the Dead". Bourré de talent, ne vivant que pour son travail ("Servir et protéger"… et arrêter la racaille), Nicholas Angel, son personnage, se retrouve continuellement entouré de supposés flics qui ne comprennent absolument rien de son engagement viril et de sa ténacité au boulot.

Rafe Spall, Paddy Considine & Simon Pegg

A partir de là, Edgar Wright et ses collaborateurs, Simon Pegg et Nick Frost, ont imaginé une pléiade de situations confuses et caustiques où deux styles de vie s’affrontent : "Prenons le taureau par les cornes" face à "Il fera encore bon demain".

Nick Frost & Simon Pegg

Dégageant une profonde sincérité mêlée à une franche imbécillité, Nick Frost campe le collègue idéal d’Angel. Absolument à l’opposé de la rigueur et du professionnalisme exacerbé de Nicholas, Danny Butterman offrira à son nouveau collègue la possibilité de franchement se détendre en buvant une bonne mousse et en regardant un bon vieux DVD avec des fusillades et tout, et tout. A ce propos : "Point Break" ou "Bad Boys 2" ? Non, je ne vous demande pas de choisir... Mais de savoir par lequel des deux on commence !

Timothy Dalton

Suivent Jim Broadbent et Timothy Dalton, l’ancien James Bond, qui jouent juste et bien, ainsi qu’une fameuse bande de moules issue de la police de Sandford : Le Sergent Turner (Bill Bailey), Doris (Olivia Colman), Andy (Paddy Considine) et Andy (Rafe Spall),… Des incompétents de premier ordre qui crèvent littéralement l’écran.

Jim Broadbent

En plus de soignez l'action et les situations loufoques, "Hot Fuzz" bénéficie d’une galerie de personnages particulièrement bien étoffée. Bourré de clins d’œil à toute une série de longs-métrages misant sur l’action ("L’Arme fatal", "Die Hard", "Bad Boys",…), le film d’Edgar Wright s’octroie même l’opportunité de s’interroger sur le bien fondé des milices privées & de la loi du talion qui prennent ici des proportions dantesques... 100% Comédie ! 100% Action ! Avec "Hot Fuzz", rendez-vous au septième ciel du divertissement joyeux et incisif. Ca va déchirer grave !

Simon Pegg & Nick Frost

La bande-annonce…

Copies non-conformes...

Nick Frost

Jouant à fond la carte de la dérision et de la référence aux grosses bombes hollywoodiennes du polar d’action, "Hot Fuzz" a bénéficié lors de sa sortie en salle d’une campagne publicitaire très soignée. Les créateurs des différentes affiches du film n’ont d’ailleurs pas hésité à réadapter des posters d’illustres "produits" orientés gros flingues…

L'Inspecteur Harry / Hot Fuzz

Hot Fuzz / Bad Boys 2

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |