26/09/2006

Les Producteurs

46vstar_jaunestar_jaunestar_grisestar_grisestar_grise

Deux associés improbables, un contrôleur fiscal (Matthew Broderick) et un producteur véreux (Nathan Lane), ont une idée de génie pour amasser une grosse somme d’argent. Pour cela, ils doivent monter la comédie musicale la plus nullissime de Broadway. Ils trouvent rapidement le sujet en or : une pièce écrite par un sombre crétin néo-nazi (Will Ferrell) qui narre la vie de Hitler…
Remake d’un film de Mel Brooks de 1968, "Les Producteurs" rend un hommage en demi-teinte aux comédies musicales de Broadway. Débutons par le moins bon… Ce film pêche surtout dans ses excès. Nathan Lane et surtout Matthew Broderick rivalisent en grimaces démesurées qui trahissent, par moment, un jeu pâle, sans grande conviction. Parfois Broderick ressemble fâcheusement à un sosie mal léché de Mike Meyers dans "Austin Powers". La longueur de certaines scènes ampoule le rythme du film. On éprouve parfois la sensation malsaine que la réalisatrice Susan Stroman a insufflé plus d’énergie à la conception de ses scènes musicales qu’à l’adaptation d’un scénario finalement assez mince.

1v

Outre ces inconvénients (majeures), "Les Producteurs" se sauve grâce au jeu étourdissant de ses seconds rôles. Will Ferrell ("Ma Sorcière bien aimée") interprète un colombophile néo-nazi tyrolien grotesque et truculent au possible. Uma Thurman prête ses formes à une ravissante émigrée suédoise qui tient à vivre pleinement la magie des nuits de Broadway. Reste Gary Beach qui campe à merveille un metteur en scène homosexuel farfelu et génial.

32v

"Les Producteurs" reste un film incertain, trop théâtral par moment, il séduira malheureusement peu de cinéphiles. Même les amoureux du légendaire Mel Brooks trouveront le spectacle par moment ennuyeux. Mais tout n’est pas noir dans la ville qui ne dort jamais ! Les prestations de Ferrell, Thurman et Beach valent vraiment le détour… Ce serait triste de rater ça.

27v

En somme, Les Producteurs démontre qu’il n’est pas toujours aussi simple de passer des planches au grand écran sans y perdre quelques plumes.

La bande-annonce...

Un extrait...

Pour en savoir plus...
"Les Producteurs" n'est autre que l'adaptation de la comédie musicale "The Producers", qui s'inspire elle-même du classique de Mel Brooks réalisé en 1968 avec Zero Mostel et Gene Wilder dans les rôles principaux. Véritable triomphe à Broadway, "The Producers" a été développé par le cinéaste lui-même et chorégraphié et mis en scène par Susan Stroman. Avec ce spectacle, les comédiens Nathan Lane et Matthew Broderick ont vu leur popularité atteindre des sommets.

35v

Lorsqu'il a été sérieusement question d'en faire une version cinéma, Mel Brooks a souhaité y associer le plus possible ceux qui avaient contribué au succès du spectacle. On retrouve donc ici Susan Stroman, chorégraphe et metteur en scène, à la réalisation, et les comédiens Nathan Lane et Matthew Broderick, ainsi que Gary Beach et Roger Bart jouant respectivement les rôles du metteur en scène de la pièce, Roger DeBris, et de son assistant, Carmen Ghia.

36v

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

La Peur au ventre

18475183star_jaunestar_jaunestar_jaunestar_grisestar_grise

Durant 18 heures, le truand Joey Gazelle (Paul Walker) va tout mettre en œuvre pour récupérer un flingue. Cette arme pourrait faire plonger le fils d’un caïd & provoquer une guerre ouverte entre la mafia russe et la criminalité locale.
Après le film "Lady Chance" (2004) qu’il avait scénarisé et réalisé, Wayne Kramer s’attaque, avec "La Peur au ventre", à une histoire lugubre et sanguinaire. A travers le parcours de Joey et d’un jeune garçon d’origine russe (Cameron Bright), le cinéaste visite les mœurs obscures d’une société animale. Prostitution, pédophilie, drogue, violence, idolâtrie des armes, torture, … Assez curieusement, ce cocktail nauséabond ne passe pas trop mal à l’écran. Ceci est principalement dû à la mise en scène accrocheuse de Kramer et au jeu de ses acteurs principaux. Paul Walker ("Bleu d’Enfer"), le beau blondinet de "The Fast and The Furious", gagne en assurance et le jeune prodige Cameron Bright ("Thank You for Smoking") est toujours aussi sobre et convainquant.

14

"La Peur au ventre" est un film à déconseiller au jeune public : farouche nudité et flingues enrayés côtoient les giclées de sang façon Tarantino bourré aux hormones. C’est tout dire ! "La Peur au ventre" constituera auprès des amateurs de films d’action originaux et modernes, un très bon choix, histoire de passer 2hrs. inquiétantes et stressantes où tous les coups sont permis & où les apparences sont parfois trompeuses…

7

La bande-annonce...

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |