06/03/2007

SUPER Uma Thurman en DVD

18672344star_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_grise

Ivan Reitman, le père de la Comédie Pop-corn, est de retour avec un film dans la lignée de ses précédentes productions. Matt Saunders (Luke Wilson) partage sa vie entre son boulot et ses amis, la ravissante Hannah (Anna Faris) et Vaughn (Rainn Wilson), un dragueur invétéré. Un jour dans le métro, Vaughn pousse Matt à aborder une jeune femme dénommée Jenny (Uma Thurman). Contre toute attente, Matt réussi à décrocher un rendez-vous avec Jenny. Très vite, nos deux tourtereaux passent à l’acte… & une étrange impression envahit Matt : Jenny est pour le moins "spéciale" et semble souffrir d’une double personnalité. Ce que Matt ignore pour l’instant c’est que sa nouvelle petite amie n’est autre que la super-héroïne "G-Girl" !

6ss

4ssSi vous avez aimés "S.O.S. Fantômes", "Les Jumeaux", "Dave Président d’un jour" ou encore le récent "Evolution", vous apprécierez "Ma Super-Ex" ! Si vous êtes à la recherche d’un film sympa et décontract’, laissez-vous séduire par ce charmant divertissement. Uma Thurman joue les héroïnes névrotiques à la perfection. Luke Wilson campe un "esclave sexuel" pathétique et craquant. Cette pétillante comédie trouvera, à n’en pas douter, un écho favorable auprès des héroïnes en herbe de 7 à 77 ans, qui rêvent de voir enfin à l’écran une femme dotée de pouvoirs surnaturels. Au placard les machos Daredevil, Spider-Man et autre Superman, les filles peuvent maintenant compter sur G-Girl !

13ss

12ssOutre l’intrigue sentimentale habillement exploitée par le cinéaste Ivan Reitman, celui-ci égratigne également l’adage selon lequel le héros fait passer sa vie privée après sa noble mission. Reitman ne manquait pas de matière pour créer des situations farfelues… & c’est ce qu’il a fait. "Ma Super-Ex" regorge de situations croustillantes et de quelques clins d’oeils bien amenés. Quoiqu’on en dise, ce film en séduira plus d’un. Fans des réalisations de Reitman ou militants pour les femmes au pouvoir, ce film ravira tous ceux qui recherchent un cinéma pétillant, sans prise de tête, et qui se laisse dévorer, un paquet de Pop-corn sur les genoux.

La bande-annonce...

Un extrait...



► Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur ce film…

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

01/03/2007

"World Trade Center" en DVD

star_jaunestar_jaunestar_jaunestar_1_2star_grise

Le réalisateur sulfureux Oliver Stone a rangé au placard son sarcasme percutant et ses "théories du complot", pour nous livrer un vibrant hommage sur la catastrophe du 11 septembre 2001. Après la destruction des deux tours du World Trade Center, seul 20 personnes furent sauvées des décombres ! Parmi celles-ci, on retrouve les policiers John McLoughlin (Nicolas Cage) et William J. Jimeno (Michael Pena) qui étaient entrés dans ces gratte-ciels dans l’espoir de sauver ses occupants. Oliver Stone filme dans un profond recueillement le parcours de ces deux héros américains coincés dans les décombres d’un Titan d’acier agonisant. Entre Flash-backs intimistes savamment amenées et des scènes plus spectaculaires, Stone s’intéresse également, avec une grande pudeur, à l’angoisse des familles des victimes. Dans ce sens, on saluera la prestation de Maggie Gyllenhaal et de Maria Bello jouant les épouses respectives des agents Jimeno et McLoughlin.

D’un point de vue purement cinématographique, "World Trade Center" bénéficie d’un casting épatant. L’ensemble des acteurs joue juste. Nicolas Cage, Michael Pena, Frank Whaley ou encore Stephen Dorff (habitué aux séries B) rendent à merveille toute la tension et l’effroi qui accablèrent les témoins de ce funeste "spectacle".

Oliver Stone a, à mon sens, judicieusement choisi le "huit clos" pour raconter cette histoire, tout en refusant de suivre le chemin tout tracé des grands films catastrophes à la sauce "Titanic" ou "Pearl Harbor". "World Trade Center" gagne ainsi en "légèreté" et insuffle un sentimentalisme pure et enlevé rarement exploité par le cinéma hollywoodien.

Grâce à des acteurs parfaits et à un Oliver Stone fortement assagi, "World Trade Center" accompli, avec brio, sa mission première : rendre hommage aux victimes du 11 septembre. Un film nécessaire et brillant ! Les amateurs des précédents films décapants de Stone ("Alexandre", "L’Enfer du Dimanche", "Nixon", "JFK"…) seront par contre moins à la fête.

La bande-annonce...

Un extrait...

Pour son "World Trade Center", Oliver Stone reprend en partie le système narratif de "Ladder 49" (2002), film glorifiant le boulot des pompiers, avec Joaquin Phoenix et John Travolta. Ce long-métrage, entrant directement en compétition avec le fabuleux "Backdraft" de Ron Howard, sent un peu le réchauffé & demeure assez classique. Dans ce sens, on peut féliciter Oliver Stone de ne pas s’être adonné au sensationnel "larmoyant" et "guimauve".

L’acteur Michael Shannon campe dans "World Trade Center" le soldat Dave Karnes. Personnage sombre et inquiétant, Karnes, dirigé par sa Foi, va partir seul à la recherche des survivants des décombres du World Trade Center. Ce n’est pas la première fois que Michael Shannon enfile la tenue de militaire. Il a déjà travaillé avec les cinéastes Joël Schumacher et Michael Bay dans "Tigerland" et dans "Pearl Harbor"… En somme : la guerre, il connaît !

Après "Vol 93" de Paul Greengrass, "World Trade Center", second film basé sur les attentats du 11 septembre, a reçu, au moment de sa sortie, un accueil positif de la critique. Par exemple, le "New York Times" indiquait que "Aucun autre réalisateur américain [Oliver Stone] ne peut passer aussi rapidement de l’intime à l’épique, remplissant même les moments tranquilles de la plus vive émotion". Bien remis, semble-t-il, du demi-échec de son précédent film "Alexandre", Stone soulignait également le caractère rassembleur de "WTC". C’est pour lui, "une évocation de l’héroïsme dans notre pays, tout en étant international dans son humanité".

Du côté des familles des victimes, les avis étaient plus partagés. Si les qualités artistiques du film n'étaient nullement remises en cause, certains estimaient que le film sortait trop tôt ! D’autres, comme Mary Fetchet, mère d’un jeune homme tué dans les tours et fondatrice de l’association "Voices of September 11", pensaient, au contraire, qu’il était important que l’histoire soit racontée…

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (1) | |