05/09/2007

Jason STATHAM vs. Jet LI

Rogue

82273178227317822731782273218227321

L’inspecteur du FBI Tom Lone (Terry Chen) et sa famille ont été exécutés par le redoutable assassin "Rogue" (Jet Li). Le co-équipier de Lone, Jack Crawford (Jason Statham) a décidé de tout mettre en œuvre pour retrouver le meurtrier et venger son ami et partenaire. Trois ans après ces meurtres crapuleux, "Rogue" refait surface et élimine plusieurs membres des Yakuza japonais pour le compte des Triades chinoises. Crawford suit de prêt ce conflit et espère bien éliminer "Rogue", un tueur vraiment insaisissable et diabolique !

Certains acteurs ont difficile de changer de registre ou refusent, tout simplement, de le faire. Jason Statham en fait sans doute parti. Les deux "Transpoteur", "Braquage à l’italienne", "Hyper tension",… On ne compte plus les films d’action dans lesquels à jouer l’acteur londonien.

Jason Statham

"Rogue : l’ultime affrontement" s’inscrit pleinement dans la filmographie de Statham. Ce long-métrage réalisé par Philip G. Atwell (directeur de l’un des épisodes de la série "The Shield") ressemble en fait à une adaptation dans les règles des célèbres jeux vidéo "GTA" ("Grand Theft Auto"). Courses de voiture & de moto, fusillades entre gangs rivaux, trafics en tout genre, trahisons et rebondissements ; tout est là pour vitaliser une sombre histoire de (double ?) vengeance.

Jet Li

Surfant sur une réalisation énergique et chaotique à la sauce "Lions Gate Films" ("Saw" & Cie), Philip Atwell nous sert un film policier costaud manquant par moment d’âme et d’originalité. "C’est dans les vieilles casseroles que l’on fait les meilleurs soupes", paraît-il !?!

Jason_Statham

"Rogue" ressemble en fait furieusement à "Chaos", film réunissant Wesley Snipes et ce même Jason Statham. Ce dernier retrouve ici l’acteur chinois Jet Li qu’il avait déjà croisé sur le tournage de "The One" en 2001. Mi-tueur fantomatique, mi-bourreau expiateur, le personnage de Jet Li, l’assassin "Rogue", est assez intéressant et complexe. Jouant sur plusieurs tableaux à la fois, ce tueur brouille les pistes et cache bien ses motivations.

Jet Li

Une révélation finale, assez inattendue, vient bien entendu pimenter un scénario un peu maigre écrit par les méconnus Lee A. Smith et Gregory J. Bradley.

"Rogue : l’ultime affrontement" ne révolutionnera certainement pas la copieuse catégorie des polars musclés, mais le spectacle est bien au rendez-vous. D’un côté, on peut compter sur le charisme de Jason Statham et de Jet Li, deux stars des "pirouettes mortelles" ; d’autre part, le dénouement de cette intrigue reste une bonne surprise. A voir… Si bien entendu les détonations ne vous font pas sursauter !

Roy Ishibashi & Jet Li

La bande-annonce…

Rogue, Fast & Furious...

SUNG KANG

Deux acteurs qui ont joué dans la franchise "Fast and Furious", sont présents au générique de "Rogue". Il s’agit de Devon Aoki et de Sung Kang. Ce dernier a récemment été vu dans "Die Hard 4" après avoir campé le trafiquant Han dans "The Fast and the Furious : Tokyo Drift".

Devon Aoki & Ryo Ishibashi

Prostituée sanguinaire dans "Sin City", Devon Aoki a joué les seconds rôles dans "2 fast 2 furious" (2003) de John Singleton. On la retrouvera prochainement dans "Sin City 2", la nouvelle "bombe" du tandem Frank Miller / Robert Rodriguez.

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Fine cuisine & romance au MENU

No Reservations

Depuis presque un an, Hollywood semble faire les yeux doux à l’acteur californien Aaron Eckhart. En effet, après avoir crevé l’écran dans l’excellent "Thank You for Smoking" et avoir donné le change dans "Le Dahlia noir" de Brian De Palma, Eckhart donne la réplique à la charmante Catherine Zeta-Jones dans une romance intitulée "Le Goût de la vie" (en V.O., "No Reservations"). N’oublions pas également qu’Aaron Eckhart jouera prochainement le super vilain "Double Face" dans le nouveau Batman : "The Dark Knight" ! Que voici une belle réussite (à l’américaine) pour le prétendant de Julia Roberts dans le "Erin Brockovich" de Steven Soderbergh (2000), le physicien chevronné de l’inégal "Fusion" (2003) ou le vilain patron de Ben Affleck dans "Paycheck" (2004) de John Woo.

AARON ECKHART

Revenons donc sur son dernier film, "Le Goût de la vie" réalisé par Scott Hicks. Ce dernier a entre autres scénarisé l’immortel "Shine" (1997) avec Geoffrey Rush, & mis en scène le non moins poétique "Cœurs perdus en Atlantide" (2002) avec Anthony Hopkins et David Morse.

CATHERINE ZETA JONES

Il est toutefois certain que "No Reservations" marquera davantage les esprits pour la présence au générique de Catherine Zeta-Jones que l’on n’avait plus vue sur grands écrans depuis 2005 et "La Légende de Zorro" ! Cette dernière interprète, dans "Le Goût de la vie", Kate, le Chef d’un des restaurants les plus prisés de Manhattan. Réglée comme du papier à musique, la vie de Kate va connaître plusieurs changements profonds. Sa sœur cadette, récemment décédée, lui a "légué" son unique enfant : Zoé, une petite fille espiègle de 9 ans. Négociant difficilement son nouveau statut de "mère", Kate doit également faire face à la concurrence. Un nouveau sous-chef vient de débarquer dans les cuisines. Il s’agit de Nick, précisément joué par Aaron Eckhart…

CATHERINE ZETA JONES & AARON ECKHART

La petite Zoé est interprétée par l’incontournable Abigail Breslin que l’on a déjà vue (en grande forme) dans "Signes" (2002) de M. Night Shyamalan et dans "Little Miss Sunshine". "Le Goût de la vie" sort, en Belgique, ce mercredi 5 septembre et le 12 septembre sur les écrans français.

ABIGAIL BRESLIN

La bande-annonce…

Gastronomie (?) et cinéma…

CATHERINE ZETA JONES

Le magnifique "Ratatouille" de Brad Bird aurait-il fait des émules ? Il est vrai que les comédies tournant autour des fourneaux ne sont pas légion dans le cinéma de ses dernières décennies ! On se souviendra bien évidemment, pour le cinéma français, des incontournables "Grand restaurant" & "L’Aile ou la cuisse" de Louis De Funès ou de "La Cuisine au beurre" avec l’irrésistible duo Bourvil / Fernandel. En 1998, Eddy Mitchell jouait dans la "Cuisine américaine" après avoir parlé de foie gras et de recettes du terroir avec le regretté Michel Serrault dans "Le Bonheur est dans le pré" (1995). Côté américain, l’une des meilleures fourchettes de Hollywood donnait plutôt dans le cannibalisme. Le nom de Hannibal Lecter vous dit peut-être quelque chose ? Sinon, il est plutôt question de "grosse bouffe" made in USA avec "Super Size Me" (2004) et "Fast Food Nation" (2006).

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |