22/10/2008

HELLBOY retrouve le Grand Ecran

HellBoy

Avant de partir en croisade avec deux films directement inspirés des aventures de "Bilbo le Hobbit" écrites par le célèbre J.R.R. Tolkien ("Le Seigneur des Anneaux"), le cinéaste Guillermo Del Toro nous revient avec la suite des péripéties du gentil Démon grognon "HellBoy". Souvenez-vous, en 2004, deux ans après avoir offert à la saga vampirique "Blade" un magnifique deuxième opus, Del Toro s’attaquait à un autre héros de Comics : l’emblématique HellBoy, personnage créé par le tandem Mike Mignola et John Byrne...

RON PERLMAN est HellBoy

Avec un budget serré, notre réalisateur a finalement abouti à un divertissement des plus correctes mariant, avec un certain savoir-faire juvénile, humour léger, histoire démoniaque abracadabrantesque et action horrifique. Cette année, et plus précisément encore ce Mercredi 22 Octobre, HellBoy est de retour dans les salles obscures belges. Alors, que nous réserve ce nouvel opus héroïque et fantaisiste ?

A la vision des premières images du film, une chose paraît sûr : Guillermo Del Toro n’est pas entièrement sorti du "Labyrinthe de Pan", son dernier long-métrage sorti en 2006 dans lequel, le cinéaste jonglait avec l’horreur de la guerre civile espagnole et une multitude de créatures fantasmagoriques. Des monstres de toute sorte, aux bouilles bien marquées, il y en a également beaucoup dans ce nouveau "HellBoy" ! Mais n’était-ce pas justement cela que les fans du Démon rouge réclamaient ? Encore plus de monstres et de créatures bizarroïdes !

GUILLERMO DEL TORO

Dans ce "HellBoy & les légions d’or maudites", Ron Perlman - qui en impose toujours dans son massif déguisement couleur feu - affrontera un nouvel adversaire, un certain souverain du "Royaume invisible des créatures fantastiques" (Tiens, tiens… Ca ne vous rappelle rien ?). Celui-ci menace d’envahir notre monde et de réduire en esclavage la "race" humaine. Heureusement le "Bureau de Recherche et de Défense Paranormal" veille !

LUKE GOSS

Sans_titre

Accompagné de sa bien-aimée Liz Sherman (Selma Blair) et de l’amphibien Abe Sapien (Doug Jones), HellBoy espère bien renvoyer cette menace en Enfer. Guillermo Del Toro avait déjà, à l’occasion du premier film, bien détaillé la relation amoureuse (trouble) naissant entre notre super héros et Liz Sherman. Des dires du réalisateur, en personne, les rapports de ce couple improbable devraient, dans "HellBoy II", à nouveau évoluer.

RON PERLMAN & SELMA BLAIR

Toutefois, certains regretteront l’absence au générique, de cette nouvelle aventure, de l’acteur Rupert Evans qui interprétait, à l'origine, un jeune agent des Services secrets, John Myers… Il ne reste donc plus que quelques heures à patienter avant de découvrir la suite des exploits de HellBoy… & pour savoir, enfin, si le Milk-shake opéré par Del Toro fonctionne - à savoir, une savante combinaison entre l’esprit magique et féerique de son dernier "Labyrinthe de Pan" & l’accent très Comic et léger d’un savoureux anti-héros - !?!

ANNA WALTON & DOUG JONES

RON PERLMAN est HellBoy

La bande-annonce…

Tags associés : "HellBoy 2", "Le Labyrinthe de Pan", "Bilbo le Hobbit", "Le Seigneur des Anneaux", Guillermo Del Toro, Ron Perlman, Doug Jones, J.R.R. Tolkien, Action, Aventure, Horreur, Fantastique, Comics

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (1) | |

19/09/2008

LIV TYLER à couteaux tirés

The Strangers

82273178227317822732182273218227321

Nouveau venu dans le monde du septième art, Bryan Bertino, pour son premier film, scénarise et réalise "The Strangers", un petit thriller au fort accent de série B des années ’80 qui, par un soin certain apporté à la mise en scène, pourrait bien sortir (modestement) du lot… Mais pourtant…

D’un ton plus classique que le récent "Ils" (2006), réalisé par les français Xavier Palud et David Moreau, dont il partage le même synopsis finalement assez mince, "The Strangers" joue davantage la carte de l’académisme et de la sobriété pour nous lancer sur une histoire de meurtres des plus sordides. Si les premières minutes du film côtoient celles de longs-métrages horrifiques comme "Massacre à la tronçonneuse", par exemple, force est de constater que le "premier essai" de Bertino manque cruellement de folie et de sadisme (par rapport à cette dernière réalisation).

SCOTT SPEEDMAN & LIV TYLER

L’intrigue s’oriente en effet d’entrée de jeu sur le chemin du drame morbide, pessimiste, fataliste et, heureusement, gentiment angoissant. Après s’être rendus à un mariage, James (Scott Speedman) emmène sa meilleure amie Kristen (Liv Tyler) dans la maison de vacances familiale, isolée de tout. A l’occasion de cette fête, James avait une demande important à faire à Kristen, malheureusement tout ne s’est pas passé comme il l’aurait souhaité. Peu de temps après avoir pris leur aise dans cette maison de campagne, une jeune fille frappe à leur porte en pleine nuit. Le visage caché par l’obscurité, cette dernière annonce un grand malheur. Kristen et James s’apprêtent à vivre une nuit infernale et interminable… La dernière nuit !

LIV TYLER

En étalant, durant 1h30, une intrigue prévisible et plutôt avare en péripéties, Bryan Bertino tisse lentement mais sûrement un petit spectacle tendu à l’atmosphère soigneusement trouble et viciée. Celui-ci ne casse pas la baraque, c’est vrai, mais il saura sûrement vous mettre les nerfs en pelote !? Alors, mission accomplie ? On peut le dire, d’autant plus que ce huit clos sombre et angoissant s’appuie sur un bon casting emmené par deux acteurs assez sympathiques, Liv Tyler et Scott Speedman (qui choisissent ici de la jouer naturel sans se vautrer dans les clichés), affichant - vu les circonstances - une mine morose et craintive.

SCOTT SPEEDMAN

Et oui ! Ne croyez pas ici que les agneaux traqués par le loup vont se rebeller avec rage pour becter le prédateur : c’est raté ! Touche fataliste plutôt handicapante pour ce "Strangers" qui en devient trop prévisible et qui perd même, en substance, tout son suspense. Banal jeu du chat et de la souris à sens unique, ce long-métrage dévoile, après une bonne demi-heure, l’ensemble de son jeu hormis un soubresaut final qui a le mérite d’épicer, à la dernière minute, le débat… Trop tard malheureusement !

The Strangers

La bande-annonce (en version originale)…

Tags associés : Thriller, Scott Speedman, Liv Tyler, Xavier Palud, David Moreau, "Ils"

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (1) | |