04/07/2006

American Dreamz

18610084star_jaune31star_jaune31star_jaune31star_jaune31star_grise28

Un pseudo terroriste irakien qui rêve de danser à Broadway, un président américain déprimé qui voudrait changer le monde, une campagnarde qui rêve de gloire et de paillettes, un adolescent romantique qui s’engage dans l’armée, un présentateur TV narcissique qui se prend à philosopher sur son existence,… Quel film aurait pu réunir tout ce petit monde ? "American Dreamz" l’a fait ! Sans tomber dans la caricature grossière, le réalisateur inclassable Paul Weitz mélange les destins tragi-comiques de ces personnages haut en couleur illustrant l’Amérique d’aujourd’hui : un pays qui aimerait se relever bien qu’il soit pourchassé par ses vieux démons que sont la célébrité à tout prix, l’hypocrisie, l’argent facile, la méconnaissance des pays non-américanisés, les régimes, les boissons gazeuses,… et les cuisses de poulet frits.

Sur un ton assez léger, Weitz dépeint une certaine Amérique, refermée sur elle-même qui s’informe et découvre le monde qui l’entoure au travers d’une émission consacrant les chanteurs de demain.


18469669 18469670 18469671

18606838 18606834 18604532


Seul contre tous, un président pataud et renfrogné, incarné avec brio par Dennis Quaid, décide de prendre les devants & de se substituer à la manipulation de son conseiller particulier, le méconnaissable Willem Dafoe. Celui-ci, sorte de relique de la "Guerre Froide", a pour mission de couvrir tous les travers de ce président perturbé et de parfaire son image de marque. C’est ainsi qu’il décide d’envoyer le premier homme des USA à l’émission "American Dreamz "qui rassemble des centaines de millions de téléspectateurs avides de voir s’affronter de jeunes chanteurs en quête de gloire. Sous la houlette d’un présentateur narcissique (Hugh Grant, plus philosophe qu’odieux), "American Dreamz" rassemble de jeunes espoirs venant d’horizons différents. Trois candidats sortent incontestablement du lot : une blonde boulimique prête à tout pour réussir, un rabbin obsédé par le sexe et, surtout, un jeune irakien, fraîchement débarqué, qui rêve de danser et de perpétuer le souvenir de sa défunte mère, tuée en Irak, lors de bombardements américains.

C’est justement avec ce personnage que Paul Weitz fait mouche ! Il transporte le conflit irakien au cœur même d’un concours musical, façon "La Nouvelle Star"… Il fallait le faire… & Weitz l’a fait ! Touchant par moment, souvent croustillant, parfois hilarant, "American Dreamz", sous ces aspects de comédie décalée, nous offre un regard différent sur l’oriental, qui au final n’est guère différent de l’occidental. Pour un rapprochement des peuples et des cultures ? Si oui, votez pour ce film !


18604530

Avec "American Dreamz", Paul Weitz retrouve deux acteurs qu’il avait déjà eu l’occasion de diriger dans "En bonne compagnie" (Dennis Quaid) et "Pour un garçon" (Hugh Grant).


La Bande annonce...


Hosted by Putfile.com

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

23/06/2006

Paris. Je t'aime

18645002

"Paris. Je t’aime" ! "Non ! Que les mauvaises langues ne supposent pas qu’il s’agisse d’une nouvelle campagne pour que Paris décroche l’organisation des Jeux Olympiques de 2016… Encore que ??? Soyons sérieux, ou plutôt soyons glamour !"

Annoncé sur les écrans français cette semaine, "Paris. Je t’aime" est une compilation de courts-métrages mettant en scène l’Amour… Au fil des quartiers de la capitale française, vous suivrez des histoires d’amour passager, voilé, mimé, vampirisé, malmené ou révélé. Un gratin de réalisateurs internationaux s’est livré à ce charmant exercice en dévoilant en 1h50 l’image qu’ils avaient de Paris, rebaptisée, pour l’occasion, capitale de l’Amour. Un exercice qui paraît assez séduisant, même croustillant avec des regards très variés. Citons l’intervention des réalisateurs Bruno Podalydès ("Le Mystère de la chambre jaune"), Gus Van Sant ("Last days" & "Elephant"), Joël et Ethan Coen ("Ladykillers" & "Intolérable Cruauté"), Alfonso Cuaron ("Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban"), Wes Craven ("Scream"), Tom Tykwer ("Cours, Lola, cours"), Alexander Payne ("Monsieur Schmidt"), ou encore, Gérard Depardieu, devant et derrière la caméra pour l'occasion.

Côté acteurs justement, on retrouve (entre autre) Fanny Ardant, Juliette Binoche, Steve Buscemi, Willem Dafoe, Bob Hoskins, Yolande Moreau, Nick Nolte, Nathalie Portman, Miranda Richardson, Gena Rowlands, Ludivine Sagnier & Elijah Wood !

Un concept original, un panel d’acteurs et de réalisateurs des plus hétéroclites & surtout l’Amour,… Toujours l’Amour ! Pourquoi bouder les plaisirs simples de la Vie ?

18612973 18612975 18610755

18612974 18610754 18612977

18612979 18612978 18612976

A ma connaissance, la sortie de ce film en Belgique n’est pas encore fixée. En attendant, voici la bande annonce...

Hosted by Putfile.com

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (1) | |