21/02/2007

Clint Eastwood repart en guerre…

L’excellent "Mémoires de nos Pères" racontait l’invasion de l’île d’Iwo Jima en 1945. Le souvenir de cette bataille sanglante était raconté par des vétérans américains. Dans un soucis évidant d’impartialité, Clint Eastwood (réalisateur-producteur), Steven Spielberg (producteur) ainsi que Paul Haggis (co-scénariste) repartent donc à "l’assaut" d’Iwo Jima en exploitant, cette fois, la vision des soldats japonais. Voici une "œuvre" qui brille déjà par sa grande originalité et son humanité !

Près de 7.000 soldats américains et plus de 20.000 japonais ont perdu la vie sur cette île. Plusieurs décennies après cette bataille, des centaines de lettres écrites par les soldats asiatiques ont été découvertes à Iwo Jima. Ces témoignages inestimables relatent l’Enfer sur terre.

Parmi ces hommes, livrés à une mort certaine, une personnage peut être mis en avant. Il s’agit du général Kuribayashi. Rusé et déterminé, ce dernier va transformer une défaite éclair annoncée en 40 jours de résistance acharnés. On retrouve dans la peau de ce général, l’acteur Ken Watanabe. Ce dernier est mieux connu chez nous pour avoir joué Ra’s Al Ghul dans "Batman Begins" (2005) et, surtout, le samouraï Katsumoto dans "Le Dernier samouraï" (2004) d’Edward Zwick. Il recevra d’ailleurs pour ce rôle une nomination à l’Oscar, au Screen Actor Guild Award et au Golden Globe dans la catégorie du Meilleur second rôle.

La bande-annonce…

"Lettres d’Iwo Jima" boudé par les cinémas en Wallonie ?

Suivant le recensement de CineNews, "Lettres d’Iwo Jima" n’est actuellement projeté qu’à Namur (cinéma L’Eldorado) pour la Wallonie. Il est en revanche à l’affiche des cinémas Kinepolis Bruxelles, UGC Toison d’Or et Vendôme de Bruxelles. Le nombre croissant de films, sortants chaque mercredi, causeraient-ils des "embouteillages" dans certains complexes ? On peut toutefois regretter que ce film (présenté comme) "majeur" du cinéaste Clint Eastwood ne bénéficie pas d’une plus grande attention.

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

20/02/2007

Attention aux FILLES déchaînées !

Avis aux inconditionnels de "Mortal Kombat", "Resident Evil "& autres adaptations (pas toujours très catholiques) de jeux vidéo : Les Pin-up’s mortellement dangereuses de "Dead or Alive" ("DOA", pour les intimes) débarquent au cinéma ! Ce jeu de baston pas du tout efféminé passe donc sur grand écran. Attention, va-y avoir de la casse… Dans le bon sens ou dans le mauvais sens !? Voila l’une des questions centrales. On pourrait, en effet, déjà être satisfait si ce "DOA" surpasse les films "Street Fighter" et "Mortal Kombat", deux autres jeux de combat maladroitement adaptés au cinéma. Pour l’instant, on ne peut qu’apprécier la transposition réussie entre les héroïnes du jeu (à la plastique avantageuse) et les actrices du film. Espérons que ce ne sera pas le seul intérêt du film. Rendez-vous donc ce mercredi 21 février dans les salles obscures.

Ayane  Christie  Helena  Kasumi  Tina

Natassia Malthe ("Chaos", "Elektra") est Ayane ; Holly Valance ("Prison Break") est Christie Allen ; Sarah Carter est Helena Douglas ; Devon Aoki ("2 Fast 2 Furious", "Sin City") est Kasumi & Jaime Pressly ("Torque. La route s’enflamme") est Tina Armstrong. Pour en savoir plus sur ce film & découvrir la bande-annonce, cliquez sur ce lien...



Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |