02/11/2011

TERRA NOVA… Premières impressions

Terra Nova

A presque 65 ans, le cinéaste et producteur de renom Steven Spielberg a toujours une actualité très chargée ! Et c’est tant mieux diront ses plus grands fans… A l’affiche du déjà très plébiscité "Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne", Spielberg occupe également une charge de producteur assez prolifique et s’inscrit dès lors sur les génériques d’imposants Blockbusters de l’été : "Cowboys & Aliens", "Super 8", "Transformers 3" et le dernier en date "Real Steel" (prochainement sur nos écrans). Si notre homme marque donc allégrement de sa patte le monde du Septième Art, il est également actif sur le petit écran...

Steven Spielberg

L’une des particularités majeures du conteur Spielberg est qu’il possède cette faculté indéniable de "boxer" dans plusieurs catégories. Il revendique d’ailleurs se besoin de devoir perpétuellement enchaîner des projets de différentes portées alternant ainsi irrémédiablement productions tragico-historiques ("La Liste de Schindler", "Amistad", "Munich",…) et divertissements spectaculaires certainement pas dénués de profondeur ("Minority Report", "Arrête-moi si tu peux", "La Guerre des Mondes",…). Le compte-rendu présent porte davantage sur cette seconde catégorie… Depuis ses débuts, Spielberg a clairement fait étalage de ses goûts en matière de divertissements pyrotechniques : notre ami aime les histoires fantastiques tournant, si elles le peuvent, autour des extraterrestres ou des dinosaures. Les derniers projets TV auxquels Spielberg a participé en témoigne. Si avec l’honnête première saison de "Falling Skies", c’est au cœur d’une invasion extraterrestre de portée mondiale que Spielberg - en qualité de créateur et de producteur exécutif - nous a emmenés, la toute nouvelle série "Terra Nova" offre, avec tous les (bons) ingrédients d’usage, l’occasion de repartir à la chasse aux dinosaures…

Stephen Lang et Jason O Mara

Ne boudons pas notre plaisir de nous plonger à nouveau au cœur des entrailles de la terrible Préhistoire, bien avant l’apparition des premiers hommes. Si les derniers voyages cinématographiques, menés par la compagnie Jurassic Park Airlines, n’avaient pu satisfaire complètement les amateurs de Safari préhistorique (faute, sans doute, à un inlassable sentiment de déjà-vu et de rebondissements convenus - le troisième opus en ligne de mire ! -), avec cette nouvelle petite brise intitulée "Terra Nova", diffusée sur les "petits" écrans plats FULL HD LED et Cie., Steven Spielberg marque à coup sûr de son emprunte le monde télévisuel.

Shelley Conn

La recette du producteur paraît si simple que l’on peut se demander pourquoi elle n’a pas vu le jour plus tôt ! Une aventure rythmée, ponctuée de (sous-)intrigues aussi inattendues que dépaysantes ; ces dernières mariant suspense, fantastique et le petit soupçon de frisson qui s’impose… Sans oublier quelques séquences un peu plus légères ou intimistes. Voilà ce que nous réservent les premiers épisodes de cette toute fraîche expédition scientastique ! Produit par la 20th Century Fox, ce "Terra Nova" s’applique à suivre l’histoire incroyable et tortueuse de la famille Shannon. Condamnés dans un lointain futur - en 2149 précisément - à attendre, petit à petit, l’extinction de l’humanité, Jim (Jason O’Mara), Elizabeth (Shelley Conn) et leurs trois enfants reçoivent l’opportunité d’effectuer un voyage dans le temps. Réalisant un retour dans le passé de plus de 85 millions d’années, les Shannon vont devoir se serrer les coudes et participer à l’émergence d’une folle entreprise baptisée Terra Nova : une nouvelle terre d’asile et de prospérité pour l’humanité, la promesse d’un nouveau départ… Seulement voilà : il faudra composer avec la faune et la flore locale, avec les dinosaures, les plantes carnivores, les épidémies et toutes une série d’imprévus venant, à chaque épisode, contrarier, toujours un peu plus, l’émergence de ce nouvel havre de paix (?).

Une autre scène de Terra Nova

Partant d’une idée aussi originale qu’attrayante pondue par Craig Silverstein et Kelly Marcel, "Terra Nova" offre aux spectateurs la promesse d’intrigues variées et enrichies de plusieurs découvertes inattendues. Une remise en question et des embûches qui se posent donc à chaque nouveau volet, ce qui permet incontestablement de vivifier le(s) propos de cette série… A la différence justement d'un "Falling Skies" qui recycle à longueur de temps des thèmes récurrents sans apporter beaucoup d’oxygène et d’innovations scénaristiques aux différentes étapes de l’intrigue. "Terra Nova" surpasse à ce niveau-là la production de la DreamWorks Television.

Stephen Lang à gauche

Au niveau visuel également, le "premier contact" avec nos chers amis les dinos se révèle plus attrayant par rapport aux premiers Rampants de l’opus original de "Falling Skies". Reste que la numérisation et le rendu de ces terribles lézards préhistoriques, s’ils surpassent le standard technique des effets spéciaux affiliés généralement à une série TV, ne rivalisent pas encore tout à fait avec la technicité visuelle déployée dans de gros Blockbusters créés pour le Grand écran ! Côté casting, on retiendra au premier chef la présence au générique du fameux Stephen Lang dont la carrière a pris un excellent bol d’aire à la suite de l’"Avatar" de James Cameron, succès international dans lequel Lang interprétait avec faste et réussite le beau salopard de service !

Jason O Mara

Suivent une palette de comédiens qui ne sont nullement étrangers aux productions télévisuelles : l’acteur irlandais Jason O’Mara ("Frères d’armes", "Les Experts - Miami", "The Closer"), Shelley Conn, Landon Liboiron ou encore Christine Adams ("Tron l’héritage"). Sans pousser la Maestria, "Terra Nova" offre un (très) bon divertissement et déploie d’excellents arguments qualitatifs pour permettre à certains cinéphiles en froid avec les productions pyrotechniques très bas de gamme - rangées dans les rayonnages DVD - de passer un agréablement moment devant la TV. Que demande le peuple !? De bon augure pour la suite de cette série qui devrait, au minimum, accoucher d’une deuxième saison…

Stephen Lang

Écrit par TOM dans SERIES TV | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.