12/11/2010

Un SERIOUS MAN délicat et soigné… Enfin presque

A Serious Man82273178227317822731782273218227321

Film de tous les superlatifs dès sa sortie dans les salles obscures, "A Serious Man" des Frères Coen débarque maintenant en DVD / Blu-Ray. Le moins que l’on puisse écrire c’est que ce long-métrage est bien une création "made in Coen" : ça se sent presque à chaque saut de pellicule, tant le malicieux regard des frangins hors normes nous ballade dans une tragi-comédie douce-amère où la solennité ambiante côtoie une charmante routine qui se casse joyeusement la gueule tout en douceur ! Bercé par la musique instrumentale de Carter Burwell - un routinier des films des Coen -, "A Serious Man", avec une légèreté bienvenue, nous emmène par la main à la rencontre de Larry Gopnick (Michael Stuhlbarg), un professeur de physique juif qui, entraîné dans une spirale négative, va se prendre le mur presque sans broncher !

Michael Stuhlbarg

Alors que son fils, Danny (Aaron Wolff), préfère fumer de la Marijuana plutôt que de s’atteler à préparer consciencieusement sa Bar Mitzvah, Judith (Sari Lennick) - l’épouse de Larry - annonce à ce dernier qu’elle compte le quitter pour Sy Ableman (Fred Melamed), jeune veuf et, ce qui n’arrange rien, prestigieux collègue de Larry. Les choses se compliquent encore lorsque notre pauvre professeur est entraîné, à son corps défendant, dans un immonde chantage mis en place par l'un de ses étudiants. Ajoutez encore à cela que Larry est harcelé par un voisin extrémiste et par un frère maladif (Richard Kind) qui accumule les bourdes et qui viole par inadvertance la Loi tous les jours, et vous comprendrez que Larry est bien au bout du rouleau.

Amy Landecker et Michael Stuhlbarg

Littéralement paumé dans ces innombrables complications qui semblent s’allier contre lui, Gopnik décide de trouver une explication et une solution à ce chaos dans la Foi… Mais, à ce niveau-là non plus, ce n’est pas gagné ! Outre une brochette de seconds rôles assez attachante - pensons tout particulièrement à Richard Kind, Adam Arkin, George Wyner et à la sculpturale Amy Landecker -, "A Serous Man" bénéficie tout particulièrement de l’impeccable performance de Michael Stuhlbarg, un premier rôle succulent et truculent qui concentre dans son faciès et dans son expressivité vocale la clé d’un véritable syndrome de la persécution tricoté avec malice et ironie par Ethan et Joel Coen.

Michael Stuhlbarg et Fred Melamed

Soignant donc l’ironie sans jamais se vautrer, ni même flirter, avec le ridicule ou la caricature facile, nos réalisateurs (également scénaristes et producteurs sur ce long-métrage) prouvent, après de nombreux succès déjà, qu’ils n’ont toujours pas perdu la main. Succédant à un décevant "Burn After Reading" (2008) et l’oscarisé "No Country for Old Men" (2008), "A Serious Man" sonne définitivement le temps de la maturité pour les Coen. Une maturité qui n’exclue certainement pas tendresse et humanité ! Loin de là ! Reste peut-être pour soigner l’imperfection de toute chose - même d’un film qui aurait pu se revendiquer comme un "chef d’œuvre" à en croire certains -, une fin ouverte abrupte qui semble davantage traduire un manque d’inspiration peinant à clôturer, dans les règle de l’art, cette intrigue fonctionnant en mode électron libre…

Richard Kind et Aaron Wolff

Dommage : pour le coup, plusieurs spectateurs resteront sur leur faim et garderont un petit goût amer en bouche. Où serait-ce plutôt l’affirmation d’une totale (et indépendante) liberté créatrice manifestée par les Coen, capables, par exemple, d’introduire leur film par une petite saynète qui, bien que sans rapport avec le corps du long-métrage, est à la fois déconcertante et juteuse… Les amateurs se souviendront peut-être du sketch inaugural du "Sens de la vie" (1982) des Monty Python… Du côté des Bonus disponibles sur le DVD et Blu-Ray de ce "Serious Man", on notera l’existence de quelques petits Making-off sympathiques dans lesquels les différents protagonistes du film sont invités à commenter les scènes-clés de cette aventure ainsi que tout le travail consistant à recréer l’atmosphère de l’Amérique des années 60.

Michael Stuhlbarg

La bande-annonce…

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.