04/08/2010

Tom Cruise, le KNIGHT (& Day) mal-aimé ?

Knight and Day82273178227317822731782273178227321

C'est en prenant simplement un avion que June (Cameron Diaz) va être embarquée dans une folle histoire d’espionnage en compagnie d’un agent secret, Roy Miller (Tom Cruise), désavoué et pourchassé par ses anciens employeurs. L’enjeux pour ceux-ci est de mettre la main sur une source d’énergie extraordinaire que Miller aurait volée afin de la revendre à un trafiquant d’armes espagnol, dénommé Antonio (Jordi Molla). Mais qui est le véritable usurpateur dans cette histoire ? L’Ex-Agent Miller ou son ancien coéquipier, l’Agent Fitzgerald (Peter Sarsgaard) chargé de pourchasser Roy aux quatre coins du monde s’il le faut ? Les convictions et la sympathique que June a pour son espion de compagnon de galère vont en prendre un coup…

Tom Cruise & Cameron Diaz

Comme de tout temps, le "cinéma" - ou devrais-je plutôt écrire - "certains prétendus critiques cinématographiques" cajolent leurs têtes de turc… Au petit jeu du vilain petit canard du mois, le réalisateur M. Night Shyamalan - avec son "Dernier Maître de l’Air" - semble tenir la palme mais il est certain que l’acteur américain Tom Cruise le talonne dans ce top finalement assez poussif et certainement mal odorant. Que l’on soit en accord ou non avec les convictions philosophiques de ce dernier (qu’il s’amuse d’ailleurs à défendre et à valoriser dés qu’il en a l’occasion… Et si tu changeais un peu de disque Tom ?), on ne peut que reconnaître que l’Acteur Tom Cruise reste détenteur d’une filmographie des plus séduisantes.

Tom Cruise & Cameron Diaz

Certes, comme tout un chacun, Cruise a connu des déboires dans sa carrière (personne n’est parfait et certainement pas lui !) mais il a su également booster de sa Maestria et de son énergie quelques beaux projets à l’image, par exemple, de sa collaboration plus qu’intéressante avec Steven Spielberg ("Minority Report", "La Guerre des Mondes") ou avec Michael Mann ("Collateral"), ou encore à l’image de ses talents de Monsieur intrépide dans la franchise "Mission : Impossible"… Une saga qui, d’ailleurs, semble bonifier avec le temps. Et oui, la machine à tourner Cruise, moins en verve ces derniers mois avec un honorable - mais quand même décevant - "Valkyrie", n’a pas encore fini de nous étonner et c’est précisément avec le tout nouveau "Knight and Day" que l’acteur des "Top Gun" et "Eyes Wide Shut" devrait reconquérir sans grande difficulté ses fans ainsi que quelques autres brebis - égarées -.

Cameron Diaz

Pourquoi ? Et bien principalement pour deux bonnes raisons. La première : voir Cruise dans une comédie, c’est assez rare - il y a eu "Jerry Maguire" (1997) ainsi qu’un caméo aussi inattendu que déjanté dans "Tonnerre sous les Tropiques" (2008) - & on attendait certainement notre homme au tournant ! Le résultat est pourtant quasi impeccable : se l’a jouant en mode mineur espion un brun déjanté qui prône de belles valeurs comme l’esprit de sacrifice (Snif ! C’est quand même beau le cinéma hollywoodien !), Cruise arrive à marier sobriété et esprit d’entreprise tout en se laissant guider par le ton résolument léger et inoffensif de cette comédie d’action nettement plus revigorante que les derniers exercices du genre - "Kiss & Kill" en ligne de mire ! -.

Tom Cruise & James Mangold

La deuxième : le réalisateur James Mangold trouve, avec ce nouveau long-métrage, un terrain propice pour exploiter un thème qu’il affectionne, le trouble identitaire… Après avoir emmené Winona Ryder aux portes des troubles de la personnalité dans "Une Vie volée" (1999) ou convié les spectateurs dans le labyrinthe névralgique et tortueux de son "Identity" de 2002, Mangold traite à nouveau de cette thématique avec une certaine pertinence et un sens du spectacle garanti. Autour d’une intrigue par moment convenue signée par le méconnu Patrick O’Neill, viennent se greffer quelques petites zones d’ombre sous-jacentes que Mangold tisse et exploite avec récurrence avant de nous donner finalement des clés de réponse (plutôt satisfaisantes). Qui est finalement le véritable Roy Miller, le personnage joué par Cruise ? Est-il si siphonné et si irrécupérable qu’on le dit ? Mais quelle est cette étrange maison que notre agent désaxé espionne à travers son portable ? etc.

Tom Cruise & Cameron Diaz

Faisant face à l’homme qui a joué dans le dernier film du géant Stanley Kubrick, la fleur Cameron Diaz a quelque peu flétrie… Avec le temps qui passe, on se sent quand même un peu éloigné, à son égard, des belles années de "Mary à tout prix" (1998), ou plus récemment, des "In her Shoes" (2005) et "The Holiday" (2006) ! Hormis le fait que "Knight and Day" (qui en débarquant sur les affiches francophones a, comme par enchantement, perdu son "K" !?) puisse se résumer en une enfilade de scènes d’action plus qu’honnêtes, nerveuses et relativement bien gérées par un James Mangold qui n’est pas non plus un spécialiste en la matière ; ce long-métrage, en définitif, nous invite (moyennant le prix d’un ticket cinéma) au retrouvaille de deux Sex Symbols hollywoodiens formant ici plus un vieux couple - isolé - que de jeunes mariés qui en sont à leur nuit de noces…

Tom Cruise & Cameron Diaz

Toutefois, inexorablement l’alchimie opère toujours ! Sans être un ersatz vibrant des "Romancing the Stone" ("A la poursuite du diamant vert" - 1984) & Cie., "Knight and Day" demeure un produit divertissant et d’assez bonne facture ; assez difficile de s’en lasser quand on est amateur de ce genre de spectacle ! On pardonnera ainsi quelques égarements visuels lors de certaines scènes d’action & d’autres grossières facilités scénaristiques pour justifier une aventure qui a la bougeotte et qui nous emmène des Etats-Unis en Autriche pour repasser ensuite par l’Espagne ! Le tandem Cruise/Diaz remplit finalement son contrat en insufflant assez de glamour et de panache pour nous servir une réelle "comédie d’action" ou devrait-on plutôt dire une "action-comédie"…

La bande-annonce…

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.