09/07/2009

MEGAN FOX et les Michael Bay Girls

Megan Fox

Depuis 1995 et son premier long-métrage ("Bad Boys") en temps que réalisateur, le californien Michael Bay a réussi assurément à faire son nid à Hollywood en revendiquant une place de choix parmi les metteurs en scène incontournables de la planète Blockbusters. Avec les années, Bay s’est diversifié, dans le monde du Septième Art, en enfilant également les casquettes de producteur et de producteur exécutif. Ce faisant, notre homme est devenu également un dénicheur… Pas nécessairement un dénicheur de talents (encore que !) mais, avant tout, un dénicheur de jeunes actrices et de nouveaux visages (généralement accompagné d’une silhouette, elle aussi, avantageuse). On peut dès lors parler, sans trop se mouiller, d’un véritable phénomène à la "James Bond Girls" qu’il serait plus approprié, ici, de baptiser "Michael Bay Girls".

Pour intégrer ce "club" très select - dirons-nous -, nos charmantes actrices doivent, bien entendu, tourner dans un film réalisé ou produit par notre homme. Il convient donc, d’emblée, de distinguer deux sous-catégories : d’un côté, les jeunes femmes directement "dirigées" par Bay et les autres, autrement dit, celles qui ont participé à ses quelques productions. Le Sex Symbol féminin du moment qui doit en grande partie à Michael Bay son passage réussi de la télé aux écrans larges, est bien Megan Fox. Née en 1986 et originaire du Tennessee, la "Bomba" de la saga "Transformers" est attendu prochainement sur de nombreux projets dont "Jennifer’s Body"… Avant donc son intronisation sur le tournage du premier "Transformers" de 2007, Megan Fox avait (il est vrai) déjà bien percé dans le large éventail des séries TV américaines en figurant parmi le casting de "La Star de la famille".

Rachael TaylorOdette Yustman

L’opus initial lançant l’affrontement cinématographique entre les gentils Autobots et les vilains Décepticons nous a également permis de découvrir - parfois plus furtivement - d’autres visages comme celui de Rachael Taylor et d’Odette Yustman. Petite génie en informatique dans "Transformers", la première - originaire d’Australie et née en 1984 - n’a pas encore totalement eu la chance de percer sur les écrans mondiaux bien qu’elle a participé récemment au "petit" film d’épouvante "Spirits" tout en ayant affronté, auparavant, la créature du marais dans "Man-Thing".

Odette Yustman, pour sa part, n’a pas eu l’occasion de beaucoup s’exprimer dans le film de Michael Bay (elle y tenait le rôle d’une conductrice de 4x4 noir agressée par le volant de sa propre voiture transformé en une sorte d’araignée robotique) mais elle est maintenant bien partie pour se faire un petit nom au cinéma. Après avoir été pourchassée par un monstre extraterrestre gigantesque dans "Cloverfield", Odette a récemment joué les premiers rôles dans le film d’épouvante "Unborn". Un long-métrage réalisé par David Goyer et produit par… (Devinez qui !?!)… Michael Bay, sous le label "Platinum Dunes".

Shawnee SmithNoa Tishby

Continuons notre petit parcours avec la figure, au combien attrayante, de l’actrice Shawnee Smith… Alias Amanda Young, assistante démoniaque du "Tueur au puzzle" dans la saga "Saw", Shawnee n’en est pas à son premier coup d’essai lorsqu’elle tient pour la première fois ce rôle en 2005, dans le premier "Saw" dirigé par James Wan. Travaillant pour la série TV "Becker", notre amie obtient un petit rôle dans l’"Armageddon" (1998) de Michael Bay, celui d’une pulpeuse rousse de l’Est qui fait chavirer le cœur de l’un des aventuriers en herbe de l’espace campé par Steve Buscemi.

Huit ans après, Shawnee réapparaît dans un long-métrage de Bay. Il s’agit de l’excitant "The Island" et, tenez-vous bien, notre héroïne joue cette fois la concubine d’un dénommé McCord, personnage joué (une nouvelle fois) par Buscemi… Ca ne s’invente pas ! Pour l’heure, si apparemment le chemin de Michael Bay ne devrait pas croiser celui de Shawnee Smith, on attend peut-être cette dernière dans le sixième épisode de "Saw" ainsi que dans le troisième volet de "The Grudge".

Restons avec "The Island" et découvrons une autre actrice mise en lumière par la caméra de Michael Bay. Il s’agit, cette fois, de Noa Tishby. Actrice mais également productrice d’origine israélienne, Noa campe, dans ce dernier long-métrage, la présentatrice luminescente chargée de communiquer le nom des clones de la communauté ayant, soi-disant, gagnés un voyage paradisiaque sur l’Ile… Abonnée, comme beaucoup d’autres aux séries, notre amie n’avait, pour ainsi dire, plus donné signe de vie depuis précisément "The Island". On la retrouve pourtant, depuis peu, sur grand écran dans la nouvelle comédie de Matthew McConaughey et de Michael Douglas : "Hanté par ses ex" (en V.O. "Ghosts of Girlfriends Past").

Vanessa MarcilClaire Forlani

Mais replongeons un peu plus encore dans le passé pour revenir, quelques instants, sur les deux grandes premières réalisations de Bay. J’ai nommé "The Rock" et "Bad Boys". Le plus récent de ces deux films mettait certes, à l’avant-scène, un casting masculin pétillant (Nicolas Cage, Sean Connery et Ed Harris) mais il serait peut-être dommage d’oublier les deux charmantes "créatures" qui avaient également leur petit mot à dire dans ce film d’action des plus explosifs ! Je veux parler de Claire Forlani (alias Jade Angelou, précisément la fille de Connery dans ce long-métrage) et de Vanessa Marcil (la future épouse de Nicolas Cage). Cette dernière a effectué finalement un rapide passage sur grand écran (le temps d’un film !) avant de s’en retourner aux petits écrans américains et, notamment, à la saga "Las Vegas" dans laquelle elle tient le rôle de Samantha Marquez.

Claire Forlani, pour sa part, après "The Rock", a persisté et signé au cinéma mais cela ne s’est pas fait sans mal ! On a pu la croiser, par exemple, dans le drame fantastique de Martin Brest, "Rencontre avec Joe Black" (1998), où elle donnait la réplique à Brad Pitt ; ainsi que dans le désopilant "Mystery Men" (1999) ou dans le thriller "Antitrust" (2001) de Peter Howitt. En 2006, on a pu la retrouver, aux côtés d’Elijah Wood, dans "Hooligans".

Téa Léoni

A l’affiche de "Wyatt Earp" (1994), d’"Une Equipe hors du commun" (1992) et de "Dans la peau d’une blonde" (1991), c’est véritablement grâce à "Bad Boys" (1995) que Téa Leoni perce sur grand écran. Acolyte sexy et chevronnée du tandem de choc Martin Lawrence - Will Smith, Téa a ensuite eu l’occasion de jouer dans le film catastrophe hollywoodien "Deep Impact", dans "Jurassic Park III" ainsi que dans le "Hollywood Ending" de Woody Allen. N’oublions pas également qu’elle a également donné la réplique à Nicolas Cage ("Family Man"), Jim Carrey ("Braqueurs amateurs") ou encore Ben Kingsley ("You Kill Me"). Bref, à ce jour, Téa Leoni est sans doute l’une des "Michael Bay Girls" qui a le mieux réussi dans le métier… Mais attendons de voir Megan Fox - la dernière grande vedette en date - qui risque de faire encore quelques beaux "cartons" en salle. C’est tout le mal qu’on lui souhaite !

Jordana Brewster

Mais la saga "M.B. Girls" n’est pas encore terminée si l’on jette un rapide coup d’œil sur les jeunes starlettes qui ont, cette fois, croisé le chemin du producteur Bay ! Avec la maison de production "Platinum Dunes" qu’il a co-créée, Michael Bay s’est attelé, plus d’une fois, à remettre au goût du jour certains des grands classiques du cinéma horrifique U.S. Ces "opérations" ne sont pas toutes couronnées de succès bien que certains de ces remakes nous offrent quelques belles frayeurs. Dans ce domaine aussi, ces films co-produits par Bay nous ont permis de découvrir quelques jolies blondes et brunes & d’en redécouvrir certaines.

Diora Baird

C’est le cas notamment de Jordana Brewster qui, après avoir participé au tournage du premier "The Fast and the Furious", était un peu tombée dans l’anonymat avant de retrouver la chaleur des projecteurs sur "Massacre à la tronçonneuse : le commencement" (2007). Autre compagne de galère dans ce Prequel de la "Tronçonneuse", Diora Baird qui n’a pas perdu de temps avant de se laisser convaincre par le magazine de charme "Playboy" de dévoiler ses charmes certains… Il en fallait bien une !

Jessica Biel

Autre info’ qui en étonnera peut-être plus d’un mais avant de dégommer du vampire dans "Blade : Trinity" et de jouer les petites copines anxieuses dans "Cellular", la ravissante Jessica Biel a connu, elle aussi, ses premières heures de gloire dans une production Bay. Il s’agit du "Massacre à la tronçonneuse" (2004) de Marcus Nispel ! Dans ce même long-métrage, on a pu également croiser le minois de Lauren German à l’affiche, trois ans plus tard, du diabolique "Hostel II".

Sophia Bush

Alias Brooke Davis dans la série "Les Frères Scott", l’actrice Sophia Bush s’est également offerte une petite escapade sur grand écran notamment en jouant les flingueuses (malgré elle) de Serial Killers dans le remake de "Hitcher" (2007). Autre remake et autre production Bay : "Vendredi 13" de Marcus Nispel est sans doute l’un des rares films d’épouvante U.S. de ces dernières années à ressusciter l’ambiance "érotisme-libéré" des Années ’70-’80. En effet, ceux qui ont vu ce film n’ont certainement pas oublié quelques scènes torrides mettant en lumière la plastique des comédiennes Julianna Guill, Willa Ford et America Olivo !

Willa Ford et Julianna Guil

Comme la douce promesse d’un été ensoleillé, Michael Bay a, apparemment, lui aussi une réputation à tenir ! On le savait déjà féru d’action, d’explosion, de supers héros et de jolies voitures... On sait maintenant que c’est indécrottable Teenager de bientôt 45 ans sait (très bien) s’entourer... Qu’en pensez-vous Messieurs ?

Tags associés : Megan Fox, Rachael Taylor, Shawnee Smith, Claire Forlani, Téa Leoni, Jordana Brewster, Jessica Biel, Lauren German, Sophia Bush, Julianna Guill, Willa Ford, Michael Bay, Woody Allen, David Goyer, James Wan, Peter Howitt, Marcus Nispel, Michael Douglas, Matthew McConaughey, Steve Buscemi, Sean Connery, Nicolas Cage, Ed Harris, Brad Pitt, Elijah Wood, Martin Lawrence, Will Smith, Jim Carrey, Ben Kingsley, "Jennifer’s Body", "Transformers", "Transformers 2", "Bad Boys", "Spirits", "Man-Thing", "Cloverfield", "Saw", "The Grudge", "Hooligans", "Braqueurs amateurs", "You Kill Me", "Hostel II", "Vendredi 13"

Écrit par TOM dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.