14/03/2009

WATCHMEN, des héros inattendus !

Watchmen82273178227317822731782273218227321

Edward Blake, alias Le Comédien (Jeffrey Dean Morgan), ancien membre des Gardiens - des justiciers masqués aujourd’hui mis à la retraite par le Président Nixon -, est assassiné à son domicile. Cette nouvelle va réveiller de vieux souvenirs dans le cœur des redresseurs de torts qui travaillaient jadis avec Blake : Le Hibou (Patrick Wilson), Le Spectre Soyeux (Malin Akerman), Ozymandias (Matthew Goode), le Dr. Manhattan (Billy Crudup) et Rorschach (Jackie Earle Haley). Pensant être sur la piste d’un tueur de héros masqués, ce dernier décide de mener l’enquête. Sans le savoir, Rorschach va mettre le doigt sur une machination diabolique… Mais qui tient les ficelles ? Les Watchmen vont-ils reformer leur unité et enfiler à nouveau leur costume ?

Matthew Goode et Jeffrey Dean Morgan

Une chose est sûre : si vous allez voir "Watchmen" en pensant découvrir un nouveau film de supers héros, façon "Spider-Man" ou "Batman", vous pourriez bien être déçus ! Pourquoi ? Et bien parce que Zack Snyder, avec un habile mélange de subtilité et de passion - le tout pimenté de quelques (trop rares) séquences choc-gore - pose une intrigue inattendue qui est loin de suivre le courant traditionnel des films hollywoodiens s’inspirant de Comics héroïques. Plébiscité sur ses "300" et "L’Armée des morts", Snyder démontre, avec ce nouveau film, qu’il mérite de figurer dans la Top-liste des cinéastes les plus passionnants de cette dernière décennie...

Billy Crudup

Passant de ralentis diablement ajustés à des séquences visuellement prenantes, assorties de flash-back’s intuitifs, Snyder diffuse beaucoup de psychologie et de réflexion dans cette aventure qui prend son temps (plus de 2h40 quand même !) pour tisser et présenter les rapports conflictuels qui lient toute une bande de justiciers à la retraite... C’est justement ce thème qui intéresse Snyder durant la plus grande partie du long-métrage : comment ces anciennes gloires de la justice concilient-elles leur retraite forcée ? (Si vous avez vu le film d’animation de Disney, "Les Indestructibles", vous vous sentirez peut-être en terrain connu !?)

Malin Akerman et Patrick Wilson

Certains vivent bien rangés de ces agitations passées ; mais ce n’est pas le cas de tous… Alors que certains occupent toujours la sphère médiatique et gouvernementale, d’autres, par contre, à l’image de Rorschach, n’ont pas raccroché les gants (ni le masque !) et poursuivent leurs investigations sur d’étranges évènements… Brossant scrupuleusement toutes les tensions et les remords ressentis par chaque membre de l’ancienne équipe des "Watchmen", ce film oublie de soigner l’éclat et le spectacle. C’est peut-être une erreur en terme de divertissement mais la solution, sans doute, est de considérer avant tout ce film comme un imposant polar qui tire les bonnes ficelles.

Jackie Earle Haley

Ainsi, faisant minutieusement bouillir une intrigue de meurtres en série durant plus d’une heure et demi, Zack Snyder lâche progressivement la pression à coup de giclée de sang, de chair déchiquetée, de corps désintégrés et de bagarres gentiment percutantes ! Ca fait du bien quand ça part. Pas très connus du grand public, hormis peut-être Malin Akerman, Carla Gugino et Billy Crudup, les acteurs de ce film diffusent assez de charisme et de tension pour coller parfaitement à des rôles souvent diablement sombres.

Carla Gugino

Dans ces conditions, on ne pourra pas critiquer l’approche de Snyder qui n’hésite pas à insuffler quelques infimes notes d’humour (souvent noir !) dans cette copieuse trame. Mention très bien, tout particulièrement, pour les acteurs Patrick Wilson et Jackie Earle Haley : l’un, un ancien homme Hibou, parfait Bruce "Batman" Wayne foncièrement moins séducteur et démonstratif, & l’autre, un héros masqué qui a décidé de définitivement oublier son identité civile.

Matthew Goode

Inattendus, parfois kitch mais jamais inintéressant, "Watchmen" offre un nouveau regard sur des héros méconnus en nous proposant de réfléchir sur une belle batterie de questions : où est la frontière entre le bien et le mal ? - le dédoublement de personnalité (pour un héros masqué), impossible d’y réchapper ? - etc. Loin de l’Industrie de la sclérose scénaristique compulsive, ce film de malheureux supers héros surprend : ça fait parfois mal, c’est par moment dérangeant mais, en y repensant, c’est assez percutant... dans le bon sens du terme !

Malin Akerman et Billy Crudup

La bande-annonce…

Tags associés : Jeffrey Dean Morgan, Patrick Wilson, Malin Akerman, Matthew Goode, Billy Crudup, Jackie Earle Haley, Carla Gugino, Zack Snyder, "Watchmen", "Spider-Man", "Batman", "300"

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.