23/02/2009

De retour des OSCAR 2009

Oscar 2009

Plus le temps passe, plus les cérémonies des Oscar s’alignent sur le tableau noir de l’histoire hollywoodienne, plus j’ai envie de boycotter ces récompenses. Pourquoi ? Ooooh, disons que je ne partage pas toujours totalement le choix des nominations et que je suis encore moins en osmose avec le bilan définitif de ces chers Oscar qui m’ont pourtant fait rêver quand j’étais petit - quand je passais une nuit blanche, lors de chaque cérémonie, pour suivre cette incontournable ambiance paillette-glamour dans laquelle les stars adulées paraissaient plus accessibles que jamais -… Aujourd’hui, le voile des rêves semble quelque peu atténué et ces récompenses me laissent bien souvent un goût amer dans la bouche (en même temps je suis en pleine trachéite, ça y contribue peut-être !).

Slumdog Millionaire

Les Oscar répondent à une série de traditions et même au pays de l’Industrie du rêve qui ne déborde pas toujours de courtoisie et de fair-play, les traditions (et surtout celles liées à ce précieux évènement) ont la vie dure. Premier phénomène récurant : vous avez toujours un film qui surclasse les autres ; cette année, c’est la comédie dramatique de Danny Boyle, "Slumdog Millionaire", qui s’empare du magot. Ce film s’offre les statuettes prestigieuses du Meilleur film, du Meilleur réalisateur, du Meilleur Scénario adapté ainsi que celles de la Meilleure chanson, de la Meilleure musique instrumentale, du Meilleur Mixage son, de la Meilleure Direction photographique et du Meilleur Montage… Soit huit Oscar.

Sean Penn dans Milk

Deuxième phénomène récurant : vous avez toujours les "habitués" de la cérémonie qui parviennent encore et toujours à être sacré. Cette année, on retrouve Sean Penn (pour le film "Milk") couronné Meilleur Acteur dans un premier rôle, lui qui avait déjà reçu l’Oscar du Meilleur Acteur dans un second rôle pour l’impressionnant "Mystic River" en 2003 après avoir été successivement nominé en 1995, 1999 et 2001 pour ses performances dans "Dead Man Walking", dans "Sweet and Lowdown" et dans "I Am Sam". Kate Winslet, pour sa part, a été sacrée Meilleure Actrice pour son interprétation dans "The Reader". On se souviendra qu’elle avait déjà été nommée en 1995, en 1997, 2001, en 2004 ainsi qu’en 2006 sans jamais avoir décroché l’Oscar. Il était donc temps, apparemment, de remettre les pendules à l’heure pour la starlette de "Titanic". Chacun appréciera la "manœuvre" jugée salutaire ou agaçante !?

Brad Pitt et Cate_Blanchett dans L'Etrange histoire de Benjamin Button

Avec tout ça, il reste quelques miettes (en forçant le tableau) pour de grands films mal ou peu représentés dans cette course à la reconnaissance. Le superbe "The Curious Case of Benjamin Button" ne repart de la cérémonie qu’avec trois Oscar : ceux de la Meilleure Direction artistique, des Meilleurs Effets visuels et du Meilleur Maquillage. L’un des Grands films de l’année 2008, "Batman. The Dark Knight" (qui aurait certainement mérité plus de nominations) s’empare de la statuette du Meilleur Montage son & le regretté Heath Ledger reçoit, à titre posthume, l’Oscar du Meilleur second rôle masculin pour sa troublante et inquiétante interprétation du Joker dans ce même "Batman".

Heath Ledger

Comme tout bon film historique qui se respecte, "The Duchess" repart avec le titre de Meilleure Création de costumes alors que la grosse machine "Wall-E" des Studios "Disney" rafle l’Oscar du Meilleur film d’animation… Entre nous, j’aurais davantage plébiscité "Kung-Fu Panda" également en lisse. Prochainement sur nos écrans, le film "Milk" reçoit, après l’Oscar décerné à Sean Penn (qui joue dans ce film), le prix du Meilleur Scénario original. La starlette espagnole Penelope Cruz décroche l’Oscar du Meilleur second rôle féminin avec "Vicky Cristina Barcelona" de Woody Allen.

Mickey Rourke dans The Wrestler

En résumé, pas de grandes et belles surprises cette année… Ou plutôt si, il y a des surprises mais ce sont (du moins pour certains) de mauvaises surprises. Attendus dans un affrontement final de toute beauté, ni Mickey Rourke ("The Wrestler") ni Brad Pitt ("The Curious Case of Benjamin Button") ne décroche le prix du Meilleur acteur. Angelina Jolie ou la jeune et radieuse Anne Hathaway s’étaient peut-être prises à rêver de l’Oscar de la Meilleure actrice ? Du côté des Bandes originales de film, Thomas Newman ("Wall-E") nominé en deux fois en 1994, en 1995, en 1999, en 2002, en 2003, en 2004 et en 2006, aurait pu également rêver de l’ultime récompense au même titre que les géniaux Danny Elfman ("Milk") - déjà nominé trois fois par le passé - & James Newton Howard ("Defiance") qui rate pour la huitième fois la statuette.

David Fincher et l'acteur Jake Gyllenhaal

Franchement, j’aurais bien élu, pour sa première nomination aux Oscar, le réalisateur David Fincher qui a sorti de sa poche une inattendue romance étincelante, celle de "Benjamin Button" ! Allez… Heureux que ce soit terminé & rendez-vous l’année prochaine pour, espérons-le, un palmarès moins classique et qui ose prendre de bons risques ! Et si Robert Downey Jr. avait été sacré Meilleur second rôle masculin pour sa délirante performance dans "Tropic Thunder" ? Le fait qu’il soit nominé serait-il déjà un signe prouvant que les Oscar aussi peuvent se débrider ? En direct de mon canapé, c’était Tom.

Robert Downey Jr.

Tags associés : David Fincher, Danny Boyle, Woody Allen, Mickey Rourke, Sean Penn, Kate Winslet, Heath Ledger, Penelope Cruz, Brad Pitt, Angelina Jolie, Anne Hathaway, Robert Downey Jr., Thomas Newman, Danny Elfman, James Newton Howard, "Tropic Thunder", "The Curious Case of Benjamin Button", "The Dark Knight", "The Duchess", "Wall-E", "Kung-Fu Panda", "Vicky Cristina Barcelona", "The Wrestler"

Écrit par TOM dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.