04/02/2009

PACINO - DE NIRO : duo gagnant !?

Righteous Kill

822731782273178227317star_1_28227321

Bien qu’ils tentent d’éviter l’inévitable, les inspecteurs Turk (Robert De Niro) et Rooster (Al Pacino) arrivent en fin de parcours ! Un dernier challenge va, semble-t-il, sceller leur carrière : un serial killer dégomme, un après l’autre, toutes les racailles qui ont eu à faire à notre équipe de choc… Mais qui se cache derrière ces actes de justice sauvage ? Un déséquilibré ? Un flic ? Suivant à la trace un célèbre dealer de drogue dénommé Spider (Curtis "50 Cent" Jackson), Turk et Rooster naviguent en eaux troubles et pourraient bien y laisser des plumes ! Pour appuyer la collaboration évènementielle entre Al Pacino et Robert De Niro, les studios "Millennium Films" et Cie. se sont adjoints les services d’un Russell Gewirtz ("Inside Man"), à l’écriture, et d’un Jon Avnet, derrière la caméra, à qui l’on doit déjà "88 Minutes" (autre polar avec Al Pacino), "1943. L’ultime révolte" ou encore "Red Corner". Bref, sur papier, l’association Pacino-De Niro, disposant en toile de fond d’une équipe reconnue, avait de quoi susciter un puissant enthousiasme...

Al Pacino et Robert De Niro

Le résultat à l’écran est un chouya plus discutable ! Bien entendu le magnifique partenariat entre deux grands monstres sacrés du cinéma fonctionne à merveille ! A ce niveau, "La loi et l’ordre" ("Righteous Kill", en V.O.) décroche le qualificatif de film à ne pas rater. Toutefois, les moyens mis en œuvre sont un peu plus aléatoires. S’il peut parfois être considéré comme un réalisateur de la vieille école, Avnet offre, dans la mise en scène et le montage, quelques perspectives très modernes et accrocheuses. Le générique d’ouverture constitue, à ce titre, un exemple marquant.

Jon Avnet

Entre tradition certaine du polar noir bien pensé & traitement nettement plus contemporain, ce long-métrage navigue ainsi entre deux eaux. Cette double approche peut, à la fois, séduire et rebuter le spectateur… Le séduire justement par cette volonté de faire du neuf avec de l’archi-connu. Le rebuter également car, par son traitement vif et rapide, "La Loi et l’ordre" trahit nettement l’esprit des bons vieux polars de (grand-)papa qui déroulent langoureusement et sans se presser une épaisse intrigue sournoise et diabolique où l’homme est en définitif toujours un loup pour l’homme.

Robert De Niro

Le scénario de Gewirtz respecte, à la lettre, cette tradition tout en offrant une chronologie de l’intrigue foncièrement chamboulée. Comme dans un épisode des célèbres enquêtes de Colombo, le spectateur est ici mis rapidement au parfum et pense connaître l’identité du criminel. Une partie du suspense semble d’emblée nous éclater à la figure et pourtant, retournement de situation bien négocié, au fil de l’enquête narrée, on doute des évidences qui nous sont pourtant martelées.

Al Pacino

C’est vrai, à l’heure d’aujourd’hui, on est plus trop habitué à ce traitement scénaristique qui a notamment été utilisé partiellement dans le récent "JCVD". Film explosif de notre ami Jean-Claude Van Damme qui prenait justement un malin plaisir à jouer avec les codes des bons vieux polars hollywoodiens du siècle passé. Si la perspective de découvrir sur grand écran la merveilleuse collaboration entre deux grands acteurs (que sont Al Pacino et Robert De Niro) ne vous emballe pas énormément, mieux vaut passer votre chemin car, hélas, "Righteous Kill" n’a pas l’opportunité de s’appuyer sur d’autres qualités aussi prestigieuses.

Carla Gugino et Robert De Niro

Alors que la toujours sculpturale Carla Gugino joue, une nouvelle fois, les femmes fatales aux fantasmes sexuels débridés, John Leguizamo et Donnie Wahlberg se taillent, malgré les apparences, une belle part du lion en campant les jeunes co-équipiers des vieux loups de mer. A ce titre, justement, notre Robert De Niro, amaigri et physiquement en forme, et notre Al Pacino, bourré de charme et de tchatche, semblent connaître la potion magique anti-vieillissement !

John Leguizamo et Donnie Wahlberg

Clin d’œil réaménagé, et mis aux goûts du jour, de tout un courant cinématographique (les polarsricains des années ’70-‘80), "La Loi et l’ordre" propose un rythme soutenu et déroule une intrigue finalement simple mais mixée dans une approche célébrant le cafouillage pour mieux tromper et déstabiliser la logique du spectateur. Intéressant ? Oui ! Emballant ? Certainement ! Culte ? Hormis le duo de choc Pacino-De Niro, non !

Al Pacino et Robert De Niro

La bande-annonce…

Tags associés : Policier, Al Pacino, Robert De Niro, John Leguizamo, 50 Cent, Carla Gugino, Donnie Wahlberg, Jon Avnet, "88 Minutes", "Inside Man", "JCVD"

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.