19/11/2008

NEVER BACK DOWN !!!

Never Back Down

822731782273178227317star_1_28227321

Prenez les ingrédients qui font le charme de "Fast and Furious 3", ajoutez-y une pincée de "Rocky", secouez le tout et vous obtenez un cocktail bien frappé du nom de "Never Back Down". Fatalement dans le registre gros films pop-corn destinés aux Teenagers, ce divertissement d’action signé Jeff Wadlow remporte la palme du défouloir. Sous la chaleur et la moiteur du Sud américain, toutes les lycéennes "canons" se trémoussent en maillot de bain, les bagnoles rutilantes squattent les parkings des écoles branchées et les gosses de riches jouent aux gros durs à coup de poing. Dans ce tableau idyllique de l’Amérique estudiantine sortie tout droit du rêve hollywoodien, Jake Tyler (Sean Faris) tente de se faire une place...

Sean Faris

Rien n’est facile pour cet ado’ déboussolé qui trouve dans la violence un exutoire à un mal profond qui l’accable continuellement. Se sentant responsable de la mort de son père, Jake vit également assez mal sa nouvelle vie dans son nouveau bahut ! Rien ne s’arrange le jour où le roi de la Fight, Ryan McCarthy (Cam Gigandet), décide de provoquer Jake en duel. Après un passage à tabac en règle, ce dernier décide d’améliorer sa technique de combat avec un professionnel : Jean Roqua (Djimon Hounson). Jake trouvera-t-il un exutoire à la violence qui le ronge ou plongera-t-il définitivement dans la haine "des beaux quartiers" ?

Amber Heard

Vous le saurez en découvrant ce "Never Back Down" qui, finalement, a un peu plus à offrir qu’un simple petit film bourrin dopé au continuel refrain "Je reviens de loin, je prends des coups, je m’entraîne et je triomphe (des épreuves)… et j’emballe la fille !". En effet, en plus d’être diablement tendu (par moment) et divertissant (c’est toujours bon à prendre !), "Never Back Down" propose une rapide analyse sur l’état actuel, assez navrant d’ailleurs, des jeunes par rapport aux outils de communication.

Cam Gigandet

C’est ainsi qu’à grand renfort de GSM photo/vidéo et d’Internet, les "petits jeunes" sont tentés de diffuser continuellement des scènes de bagarres sur le Net ; histoire, bien entendu, de faire monter le tirage sur des sites hébergeurs tel que "YouTube" & Cie. Dénonçant la violence en montrant une violence (relativement bien maîtrisée), Jeff Wadlow glisse dans son film une petite réflexion sur une situation malheureusement bien réelle qui démontre l’une des dérives de l’Internet et de la sur-consommation de violence accessible à tous.

Sean Faris

Gladiateurs des temps modernes, armés de leur caméscope, des jeunes baignent gratuitement dans la violence. C’est fun ? C’est cool ? Qu’en pensez-vous ? Au-delà de la réflexion alarmante que peut susciter ce long-métrage, on reconnaîtra, au second degré, que "Never Back Down" remplit largement son contrat de film défouloir. Pour le reste les défenseurs de la non-violence à l’écran trouveront certainement le temps long ; qu’ils zappent alors les débats ! Parfait sosie rajeuni de Tom Cruise, Sean Faris signe un premier grand rôle remarqué. Amber Heard est bien entendu des plus séduisantes et Cam Gigandet est antipathique à souhait. Reste le déjà "vieux routier" Djimon Hounsou ("The Island", "Gladiator") qui remplit son cahier des charges avec émotion et énergie. Belle performance d’adjuvant assez typé.

Djimon Hounsou

Bref, à ne pas manquer surtout si vous débordez de testostérone !

La bande-annonce…

Tags associés : Djimon Hounson, Tom Cruise, "Fast and furious 3", "Rocky", Action

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

14/11/2008

TOM HANKS au VATICAN

Tom Hanks est, pour la deuxième fois, Robert Langdon

"C’est le moment idéal pour la revanche !" Une mystérieuse secte sort de l’ombre pour faire tomber le Vatican… Heureusement le professeur Robert Langdon (Tom Hanks) est appelé à la rescousse pour mettre à mal les plans diaboliques d’un tueur fanatique obéissant à une organisation tout aussi cruelle. Le puzzle scénaristique établi par Dan Brown dans ses bons romans à succès n’est pas franchement innovant (et assez répétitif) mais il a le mérite de convier à la table de lecture un grand nombre de fans qui ne dévorent pas nécessairement des livres à la pelle.

Tom Hanks, Ayelet Zurer et Ewan McGregor

Armin Mueller-Stahl et Ewan McGregor

Même si l’aventure cinématographique du "Da Vinci Code" a laissé un goût amer à certains, l’adaptation d’"Anges et Démons" va susciter, on peut s’en douter, des pronostiques toujours plus fous & déchaîner à nouveau les passions. Fatalement lorsqu’on se lance dans une aventure centrée sur le Vatican, il ne faut pas s’étonner que celle-ci suscite quelques "remous" ! Outre Tom Hanks, on retrouvera notamment dans ce film Armin Mueller-Stahl, Ayelet Zurer et Ewan McGregor. En attendant, découvrez ci-dessous une bande-annonce accrocheuse et prometteuse. Ca fait saliver non ?

Tom Hanks et Ayelet Zurer

La bande-annonce...

Tags associés : "Anges et Démons", "The Da Vinci Code", Tom Hanks, Ayelet Zurer, Ewan McGregor, Armin Mueller-Stahl, Dan Brown, Policier, Thriller

Écrit par TOM dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (1) | |

13/11/2008

CONAN vs. GOD OF WAR

Brett Ratner réalisera bien Conan

On attendait le réalisateur américain Brett Ratner sur plusieurs projets. Eventuel metteur en scène sur un quatrième opus du "Flic de Beverly Hills", Ratner a finalement été confirmé comme le prochain réalisateur qui portera à l’écran les nouvelles aventures du célèbre "Conan". Figure mythique de l’univers de l’Heroïc-Fantasy, ce personnage de fiction - évoluant dans un monde barbare et fantastique où la force brute est le meilleur atout d’un guerrier - a été créé dans les années ’30 par Robert E. Howard. On doit à ce dernier d’autres célèbres personnages de Comics dont Sonya la Rouge - en V.O. Red Sonja - qui, hasard du calendrier, recevra également, prochainement, les honneurs d’une adaptation sur grand écran. Coproduit par "LionsGate Films", ce "Conan 2010" sera scénarisé par le tandem Joshua Oppenheimer et Thomas Dean Donnelly ("A Sound of Thunder", "Sahara").

Mike O'Hearn dans l'ombre d'Arnold ???

On ignore pour l’instant si ce nouveau long-métrage reprendra l’intrigue de "Conan. The Barbarian", réalisé en 1982 par John Milius et scénarisé par un certain Oliver Stone ! Mais qui remplacera l’irremplaçable Arnold Schwarzenegger dans la peau du guerrier sans peur ? En Août dernier, Mike "Titan" O’Hearn (Gladiateur du show télévisé "American Gladiator") avait déclaré avoir été approché pour camper ce rôle… On attend bien entendu confirmation & on n’oubliera certainement pas qu’avant que Ratner soit confirmé derrière la caméra, on avait avancé le nom de réalisateurs nettement plus "prestigieux" pour porter ce nouveau "Conan" à l’écran : Neil Marshall, Rob Zombie et Xavier Gens notamment !!!

God of War, du jeu au film ???

Outre "Conan", Brett Ratner était attendu pour adapter la célèbre franchise ludique de Sony : "God of War"… Et oui ! Encore de l’Heroïc-Fantasy pour un réalisateur qui n’a peur ni des remakes, ni des Sequel’s. Ratner a en effet travaillé, pour rappel, sur le remake de "Dragon Rouge" (2002), sur le troisième volet "X-Men" ainsi que sur son petit bébé, la trilogie "Rush Hour". En ce qui concerne la sortie au cinéma de "God of War", également prévue pour 2010, on ignore toujours pour le moment si Ratner sera bien aux commandes !? Quoiqu’il en soit, l’actualité de ce cinéaste qui n’a jamais fait l’unanimité est toujours bien chargée…

(Sources : "The Hollywood Reporter" & "MovieWeb")

Tags associés : "X-Men", "Rush Hour", "Red Sonja", "A Sound of Thunder", Brett Ratner, John Milius, Oliver Stone, Arnold Schwarzenegger, Neil Marshall, Rob Zombie, Xavier Gens, Action, Aventure

Écrit par TOM dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | |

12/11/2008

GWYNETH PALTROW très en Vogue

Gwyneth Paltrow, star d'Iron Man

A l’occasion de la sortie, dans les salles obscures américaines, du film "Iron Man", Gwyneth Paltrow, la star féminine n°1 de ce long-métrage d'action, s’était prêtée à une séance photo dirigée par Steven Klein pour le magazine très tendance "Vogue". "Iron Man" de l’histoire ancienne ? Absolument pas ! Si un Sequel est bien prévu, "Iron Man" - premier du nom - est, en plus, récemment débarqué en DVD… Un très bon prétexte pour (re)découvrir la radieuse Gwyneth !

Gwyneth Paltrow, star d'Iron Man

Gwyneth Paltrow, star d'Iron Man

Tags associés : "Iron Man", "Iron Man 2", Gwyneth Paltrow

Écrit par TOM dans STARS | Lien permanent | Commentaires (0) | |

11/11/2008

TERMINATOR 4 : Concept Art !!!

"io9.com" vient de publier plusieurs Concept Art réalisés pour le nouveau film évènement des Studios "Warner Bros" : "Terminator Salvation", qui n’est autre, pour rappel, que le quatrième opus prolongeant le célèbre film de science-fiction "Terminator" réalisé par James Cameron en 1984. Ces Concept Art ont le chic pour nous mettre en appétit. En effet, si ceux-ci ont bien été développés par l’équipe du film, on devrait retrouver dans ce "T4" une panoplie, des plus hétéroclites, de machines diaboliques et d'engins de guerre robotisés en tout genre. Des motos surarmées aux pinces mécaniques mortellement dangereuses (façon "Transformers"), en passant par des Robots géants dans le ton de ceux de la trilogie "Matrix", plus que jamais cette nouvelle aventure sonne l’heure de gloire des machines du futur ! Heureusement que cet increvable John Connor, alias Christian Bale, est là pour protéger et mener à la victoire la race humaine !



On connaissait déjà le Hunter Killer pour l’avoir vu notamment dans les deux premiers "Terminator" ; voici le Harvester, un cyborg géant ; la Mototerminator (au nom plus qu’évocateur) & la génération de Terminator T-600 associé aux pinces de l’Hydrobot tout droit sorti de la trilogie "Matrix" ou du récent "Transformers" !

Tags associés : "Terminator", "Terminator Salvation", James Cameron, Christian Bale, Action, Aventure

Écrit par TOM dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | |

IRON MAN en DVD

Iron Man en DVD8227317822731782273178227317star_1_2

Arrogant, égocentrique et diablement attirant pour la gente féminine, l’industriel Tony Stark (Robert Downey Jr.) a pu compter sur ses talents d’ingénieur, son bagout et son incomparable ingéniosité pour succéder à son père et diriger "Stark Industrie", firme américaine spécialisée dans la fabrication d’armes Hi-Tech. En voyage en Afghanistan pour présenter à l’armée américaine un nouveau prototype de missile, Stark est capturé par une organisation terroriste. Il doit sa survie et son évasion à un scientifique afghan dénommé Yinsen (Shaun Toub). De retour au pays, Tony Stark compte arrêter la production d'armes et se lancer dans un nouveau projet : la fabrication d’une armure indestructible capable de voler… Le mythe "Iron Man" est en marche alors que certains membres de "Stark Industrie" ne comptent pas abandonner le marché des armes si lucratif !

Iron Man

Fabriquant d’armes, blessé par ses propres "engins de mort", Tony Stark va partir en croisade contre ses monstrueuses créations… Dans la catégorie de l’arroseur arrosé, on a rarement vu aussi ingénieux ! La nouvelle coqueluche des studios "Marvel", "Iron Man", s’offre sur grand écran un baptême de l’air des plus impressionnants. Ce long-métrage, placé sous l’œil attentif et le savoir-faire de Jon Favreau, intègre dans son sillage tous les éléments que l’on était en droit d’attendre d’un super film de super héros.

Gwyneth Paltrow & Robert Downey Jr

Humour, charme, action, bons sentiments & effets spéciaux MA-GNI-FIQUES… Ce cocktail ravageur se trouve, de surcroît, sublimé par des acteurs des plus convaincants bien que ceux-ci n’aient pas toujours fréquenté la sphère films pop-corn. En tête de liste, Robert Downey Jr. - que l’on savait déjà impérial - compose un super héros au poil ! Sans tomber dans la guimauve ou dans la tragi-comédie facile, ce dernier campe avec beaucoup de finesse et d’à propos, un "fabriquant de mort" made in Jet Set soignant son image avant de réaliser la portée de son travail : l’armement d’hommes belliqueux ayant soif d’assouvissement et de destruction.

Robert Downey Jr

Sa captivité va avoir raison de l’homme insensible et matérialiste qu’il était. Tournant le dos à son passé, Tony Stark va tout mettre en œuvre pour racheter ses fautes. La seule solution qui se présente à lui : enfiler l’armure d’un justicier de métal. Dans sa quête de rédemption, notre héros pourra compter sur sa charmante et fidèle secrétaire, Pepper Potts (Gwyneth Paltrow) ainsi que sur son ami de longue date, le Lieutenant-colonel Jim Rhodes (Terrence Howard)...

Terrence Howard

Bien que Robert Downey Jr. monopolise l’écran avec panache, légèreté et un sens inné pour l’humour désinvolte, les excellents Gwyneth Paltrow et Terrence Howard ont également l’occasion de se mettre en valeur… Au même titre que Jeff Bridges campant, dans ce film, Obadiah Stane, le collaborateur de Tony chez "Stark Industrie". Barbe proéminente et crâne rasé, Jeff Bridges compose un diabolique adversaire avec une élégance sans faille. Une nouvelle prestation en or pour le "Big Lebowski" des frères Coen qui affronta, en 1976, le terrible "King Kong".

Jeff Bridges

Grand horloger à l’honneur, Jon Favreau séduit par son travail millimétré garantissant un maximum de spectacle & une intrigue intéressante boostée par un rythme soutenu. Très efficace ! Basé sur l’excellent travail d’un quatuor de scénaristes - Arthur Marcum, Matt Holloway, Mark Fergus et Hawk Ostby ("Les Fils de l’homme") -, "Iron Man" s’inscrit comme l’un des films les plus excitants et aboutés tirés de l’univers "Marvel". Accompagnant maintenant la saga "Spider-Man" vers la première marche du podium, "Iron Man" fait oublier sans peine le premier "Hulk" & les autres "Ghost Rider" et "Dardevil".

Iron Man

Visuellement irréprochable, cette nouvelle aventure à couper le souffle peut compter, il est vrai, sur la participation de Stan Winston ("Jurassic Park", "Terminator"), l’un des maîtres d’Hollywood en matière d’effets spéciaux ! Ceci explique sans doute cela… Reste que cet "Iron Man" constitue un concurrent très sérieux face aux effets visuels du dernier "Transformers".

Robert Downey Jr

Agrémenté de quelques Bonus reprenant plusieurs scènes coupées au montage, le DVD d’Iron Man séduira bien entendu les amateurs inconditionnels de la planète Marvel. Les profanes au monde des supers héros pourront également goûté au joie de ce film d’action hyper Cool et hyper sympa qui s’adresse à un très large public. N'hésitez pas à vous lancer dans l’aventure, en n'oubliant pas d'attacher votre ceinture !

La bande-annonce…

A ne pas rater !!!

Robert Downey Jr

Finalement pas de Samuel L. Jackson dans "Iron Man"… Enfin presque : attendez bien la fin du générique pour découvrir cet acteur (dans "dix" malheureuse secondes) sous les traits de Nick Fury, le responsable du "Shield", une unité très spéciale des Services secrets américains. Cette organisation est représentée dans "Iron Man" par l’acteur Clark Gregg, alias l’agent Phil Coulson.

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

02/11/2008

bande-annonce_

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

01/11/2008

RUSH HOUR 3 en DVD

Rush Hour 3

82273178227317822732182273218227321

Pour la troisième fois, l’irrespectueux et chahuteur inspecteur James Carter (Chris Tucker) fait équipe avec son homologue asiatique Lee (Jackie Chan). Leur nouvelle enquête va les mener à Paris où nos deux lascars seront amenés à retrouver une jeune femme prénommée Geneviève (Noémie Lenoir). Cette dernière a en sa possession un document des plus explosifs : la liste de tous les chefs historiques de la mafia chinoise !

Passez les inévitables blagues racistes peu raffinées et une pointe d’érotisme vulgaire façon Pin-up empotée du label Gangsta-Rap, "Rush Hour 3" monte heureusement un peu en puissance en proposant quelques bons gags ainsi que des scènes d’action et de voltige mariant, avec une certaine maîtrise, exploits physiques et gaffes au second degré.

Chris Tucker et Sun Ming Ming

Cependant, comme on pouvait s’y attendre, le nouveau film de Brett Ratner cultive, une nouvelle fois, la caricature forcée en plongeant ses enquêteurs de choc dans un Paris "limité" où cabarets de charme fréquentent des petits couples pépères en mal de sensations fortes. Il y a longtemps que la ville lumière n’avait été aussi mal mise à l’honneur… Mais peut-on en vouloir à ce pure divertissement ‘ricain, de seconde zone, de forcer toujours un peu plus le tableau !?

Chris Tucker, Jackie Chan et Yvan Attal

L’intrépide tandem Chan/Tucker n’a pas l’air, lui, de subir le poids des années… & c’est tant mieux ! Jouant, une nouvelle fois, de manière poussive, sur leurs "charmes", Jackie Chan et Chris Tucker n’ont pas fini de cultiver les vannes plutôt douteuses et de former un couple aussi incertain que complémentaire.

Jackie Chan et Chris Tucker

La recette développée par ce troisième "Rush Hour" n’est certes pas nouvelle mais elle a le mérite de conserver amplement l’esprit des deux premiers opus. La messe est ainsi dite ! Les fans de la première heure ne devraient pas être trop déçus par ce nouveau chapitre. Les spectateurs qui ne sont jamais réellement montés dans le train, suivront de manière plutôt désintéressée cette petite comédie policière d’action & souriront, peut-être, à de rares occasions !?

Noémie Lenoir

Brett Ratner (réalisateur), Chris Tucker et Roman Polanski

La bande-annonce…

Tags associés : "Rush Hour 3", Chris Tucker, Jackie Chan, Noémie Lenoir, Brett Ratner, Comédie, Action

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

BABYlon A.D.

Babylon A.D.

82273178227317star_1_282273218227321

Le chasseur de primes Toorop vit bien rangé à l’ombre d’un immeuble délabré en plein cœur d’une guerre civile aux portes de la Russie. Toutefois, le trafiquant d’armes Gorsky (Gérard Depardieu) va proposer à notre homme un contrat que l’on ne peut pas refuser. Toorop est chargé d’accompagner une jeune femme, prénommée Aurora (Mélanie Thierry), jusqu’aux Etats-Unis. Rapidement, un commando d’élite va prendre en chasse Toorop et son "coli". Mais quel secret cache Aurora ? "Babylon A.D." avait ceci de croustillant et de diablement attirant : la rencontre entre un réalisateur français talentueux, Mathieu Kassovitz, et une star américaine à la massive silhouette, Vin Diesel, qui en deux/trois films a su accéder au rang de Superstar de l’action ! Bien que cette union, sur papier, laissait présager le meilleur, le résultat est assez conventionnel et "Babylon A.D." peut même être rangé dans le tiroir des belles déceptions de l’année.

Le réalisateur, Mathieu Kassovitz, et Vin Diesel

Sous ses aires apocalyptiques, baignés de la profonde violence - froide et gratuite - d’une Europe de l’Est déchirée, "Babylon A.D." trouve un terrain très fertile pour cultiver l’image de son anti-héros par excellence, Hugo Cornelius Toorop, alias Vin Diesel… Jusque là, l’enfer des ghettos est habilement exploité par un Kassovitz portant à l’écran un imposant clip vidéo oscillant entre Rap et Techno.

Mélanie Thierry, à droite, et Vin Diesel

Rapidement, malheureusement, "Babylon A.D." montre ses faiblesses. Basé sur un scénario ultra conventionnel, signé Eric Besnard et Kassovitz, ce long-métrage devient une très pâle copie du magnifique film d’Alfonso Cuaron : "Children of Men" (2006). Même contexte guerrier, enterrant notre belle civilisation, même mission confiée à un homme qui n’en demandait pas tant : convoyer une jeune femme qui porte en elle un secret des plus convoités.

Michelle Yeoh

On aurait pu espérer que de belles scènes d’action viennent renflouer quelque peu ce "Babylon A.D."... Mais, encore une fois, le résultat est plutôt mitigé, même décevant. Si l’on exclut quelques corps-à-corps énergiques et la séquence du sous-marin pointant son nez dans un lac gelé, la mise en scène dictée par Kassovitz n’est pas au beau fixe et manque cruellement d’inspiration. Le final de cette petite aventure, tourné cette fois sur la faste et (trop !) propre société américaine du futur, n’est pas non plus à la fête avec un "emballage visuel" fort à-propos & le déballage d’une galerie de personnages complètement surréalistes et idiots… A ce niveau, Mathieu Kassovitz paraît mieux inspiré quand il plante, au début du film, ses caméras au cœur de la guerre civile frappant l’Est du monde.

Mélanie Thierry et Vin Diesel

On a déjà vu mieux que ce "Babylon A.D.", c’est sûr ! Sous-"Children of Men" taillé aux hormones de croissance, ce long-métrage est à voir de préférence en V.O. (histoire de ne pas devoir se farcir le doublage catastrophique de Vin Diesel qui décroche pour l’occasion l’intonation d’un gros Rapper élevé aux Mac’Donalds) & bénéficie heureusement du charme de Mélanie Thierry et de Michelle Yeoh… Les fans de Vin Diesel seront sans doute moins acerbes vis-à-vis de ce film ; il est vrai que pour le moment on a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Vivement que le nouveau Monsieur Muscles d’Hollywood signe un retour gagnant à l’écran… Peut-être avec "Fast and Furious 4" ? De son côté, Mathieu Kassovitz déçoit ; lui qui, pourtant, avait réussi quelques très bonnes prestations avec, notamment, l’indétrônable "La Haine" (1995), l’anti-conformiste "Assassin(s)" & les plus Pop-corn "Les Rivières Pourpres" (2000) et "Gothika" (2004).

Vin Diesel

La bande-annonce…

Tags associés : "Babylon A.D. ", Vin Diesel, Michelle Yeoh, Gérard Depardieu, Mélanie Thierry, Mathieu Kassovitz, Alfonso Cuaron, "Children of Men", "Fast and Furious 4", Action, Aventure, Apocalypse

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |