11/08/2008

Les 2 Mondes de POELVOORDE

Les Deux Mondes

82273178227317822732182273218227321

Rien ne va plus pour Rémy (Benoît Poelvoorde) : sa femme veut le quitter, son atelier de restauration a été détruit &, pour couronner le tout, d’étranges phénomènes viennent perturber le quotidien déjà bien morose de notre héros malheureux. Inexplicablement, Rémy est aspiré dans une autre dimension peuplée d’esclaves qui voient en lui le célèbre sauveur de la légende locale. Rémy va, avec le temps, prendre très à cœur sa mission de seigneur des peuples opprimés au risque de s’éloigner, toujours un peu plus, de sa famille et de ses responsabilités dans le monde que nous connaissons. Les voyages inter-dimensionnels de notre héros vont aussi lui façonner un tout nouveau caractère, plus affirmé et plus téméraire…

Benoît Poelvoorde

Malgré une idée originale intéressante, cette comédie fantastique - finalement ni franchement hilarante, ni vraiment magique - se casse plus d’une fois les dents en buttant sur une réalisation et un montage à l’emporte-pièce signés Daniel Cohen qui enfile ici plusieurs casquettes dont celles d’acteur, de réalisateur et de scénariste. Dans cette soupe indigeste où surnagent quelques scénettes plus amusantes, Benoît Poelvoorde se démène moyennement bien et ne peut empêcher ces "Deux mondes" de sombrer dans le n’importe quoi.

Benoît Poelvoorde

On a en fait difficile d’accrocher à ce récit qui aurait peut-être mieux passé s’il avait été traité avec moins d’ironie grotesque et de ridicule. La recette bien connue de notre Benoît national, visant à alterner les personnages blessés par la vie quotidienne & les rois bouffons et arrogants d’un monde fantastique, se marie moyennement bien avec ce va-et-vient improbable entre notre dimension et un royaume parallèle.

Benoît Poelvoorde

Le principal reproche du film (parmi tant d’autres) est sans doute la conception bas de gamme et ridicule au possible de ce fameux "deuxième monde" où des géants aveugles et cannibales côtoient des esclaves magiciens et lubriques, le tout dans une mauvaise copie de longs-métrages américains comme "Stargate", pour ne pas le citer. Vue notamment dans "L’Empire des loups" et dans "Madame Irma", Arly Jover joue ici malheureusement les seconds rôles sous-exploités.

Benoît Poelvoorde

Si vous aviez été refroidis par les "CowBoy", "Astérix aux Jeux Olympiques" et "Les Randonneurs à Saint-Tropez", attendez de voir "Les Deux mondes" avant de décerner la palme du plus mauvais film dans lequel Benoît Porlvoorde a récemment joué ! Ces précédents longs-métrages font l’effet de véritables "perles" à côté de ces "Deux mondes" qui auront, sans doute, même des difficultés à réjouir les cinéphiles les moins exigeants. Une aventure qu’il vaut mieux laisser au placard !

La bande-annonce…

Les Deux Mondes - Film-annonce - Jubii TV
Les Deux Mondes - Film-annonce - Jubii TV

Tags associés : Fantastique, Comédie, Benoît Poelvoorde, L’Empire des loups, Cow Boy, Astérix aux Jeux Olympiques, Les Randonneurs à Saint-Tropez, Stargate

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (1) | |

Commentaires

Comme toi je trouve ce film mal fichu.

Ce serait sympa de mettre mon blog dans tes liens

Bien à toi

Écrit par : killg | 23/08/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.