15/07/2008

COLIN FARRELL in Bruges

In Bruges

82273178227317822731782273178227321

Aaaah Bruges ! Ses canaux, ses cygnes blancs, ses vieilles pierres, ses églises, son beffroi, ses galeries d’art,… Enveloppé dans la brume matinale, Bruges nous plonge littéralement dans un véritable conte de fée ! Malheureusement, cette ville belge, au charme certain, n’est pas du goût de tous les touristes, surtout de ceux qui sont contraints et forcés par leur employeur de moisir à Bruges… Prenez Ray (Colin Farrell) par exemple. Il y a encore quelques jours, ce dernier exécutait son premier contrat en tant que tueur professionnel. Ray a toutefois raté le contrat et le voilà envoyé à Bruges par son Boss, Harry (Ralph Fiennes), pour deux semaines. Ray vie on ne peut plus mal ces vacances forcées en compagnie de Ken (Brendan Gleeson), un autre tueur, plus expérimenté. Mais au fait… Que cache précisément ce séjour ?

Brendan Gleeson et Colin Farrell

"In Bruges" (en V.F., "Bons Baisers de Bruges") et son réalisateur Martin McDonagh ont décidé de soigner, avant tout, le verbe au dépend, peut-être, de l’action. Les choses sont des plus claires : Colin Farrell débarque à Bruges, le 'Trou du Cul du Monde', selon son personnage, et il s’emmerde ! Passer ses journées dans les musées ou à déambuler, comme un zombie, les yeux scrutant les maisons médiévales… Trop peu pour lui ! Seul petit réconfort : la bière. Histoire de passer le temps ! …& l’Amour bien sûr, toujours l’Amour !

Colin Farrell

Après les énergiques "S.W.A.T." (2003) et "Miami Vice", l’irlandais Farrell s’offre donc une petite cure de longs-métrages moins "grand public" et plus envolés comme, tout particulièrement, "Le Nouveau Monde" et le dernier Woody Allen, "Le Rêve de Cassandre". "In Bruges" s’apparente davantage à cette deuxième catégorie dans la filmo’ d’un acteur d’exception aussi à l’aise dans des divertissements pop-corn que dans des rôles de composition.

Thekla Reuten et Brendan Gleeson

Le regard appuyé du cinéaste Martin McDonagh sur l’atmosphère ancestrale et figée du Vieux Bruges, contribue à rendre ce film quasi unique bien que, d’un certain côté, notre "In Bruges" n’est pas sans revendiquer une certaine filiation avec les petits 'coups de folie' soignant la poudre et le verbe façon Quentin Tarantino ou Guy Ritchie.

Ralph Fiennes

Offrant une analyse dense et sensible des motivations de ces deux protagonistes principaux, Ray et Ken, "In Bruges" se met entièrement au service de Farrell et de Brendan Gleeson qui rendent merveilleusement bien l’appareil ! La performance de ces deux acteurs est tout simplement impériale. Face au "Vieux Lion", sage, policé et galvanisé par l’honneur - le magnifique Gleeson -, Colin Farrell joue avec une douce folie le voyou suicidaire, hargneux et sûr de lui.

Jordan Prentice

Mimiques des plus expressives, silences speedés et, surtout, vannes qui fusent à du 200 Km/hr., "Bon Baisers de Bruges" s’apparente à une folle comédie langoureusement sombre jusqu’à l’entrée en scène de Ralph 'Voldemort' Fiennes. Précipitant l’intrigue vers un final chaotique et sanguinaire, Fiennes n’a pas son pareil pour jouer les chefs de gang redoutables et névrotiques.

Brendan Gleeson

Jobistes dans le crime, Ray, Ken et Harry vont connaître leur Purgatoire à Bruges. Entre paradis et enfer, rares sont les fautifs qui seront finalement épargnés ! Entre comédie déjantée provoquant, à certains moments, l’hilarité pour ses répliques bien senties & polar noir subtile et académique, "In Bruges" trouve une place de choix dans les productions cinématographiques 2008. N’oubliant pas de soigner quelque peu le Surréalisme à la belge, "In Bruges" est à la fois corrosif, intelligent, divertissant, didactique, irrévérencieux et, également,… Impardonnable : pas de pitiés pour les tueurs !

Clémence Poésy

La bande-annonce…

Harry Potter à Bruges…

Ralph Fiennes et Jérémie Renier

Deux (?) personnages centraux de la saga cinématographique "Harry Potter", sont (bien) présents dans "Bons Baisers de Bruges". Il s’agit du célèbre Mage noir Voldemort, campé par Ralph Fiennes et du Professeur Maugrey Fol-Œil, alias l’acteur irlandais Brendan Gleeson. Ce dernier connaît bien le réalisateur Martin McDonagh pour avoir joué dans son premier (court-)métrage intitulé "Six Shooter". Si vous allez voir "In Bruges", vous aurez également la chance de croiser deux jeunes acteurs du Vieux Continent, à savoir la française Clémence Poésy ("Le Dernier Gang") et notre célèbre compatriote Jérémie Renier ("Fair Play", "Dikkenek", "Le Pacte des loups")… Clémence Poésy, Clémence Poésy ??? Ne serait-ce pas la célèbre Fleur Delacour du "Harry Potter et la coupe de feu" !?!

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.