18/06/2008

Jean-Claude VAN DAMME : passé & présent…

JCVD

Hormis une truculente apparition dans la superbe comédie "Narco" (2004) de Gilles Lellouche, il aura fallu presque 7 ans pour que Jean-Claude Van Damme, JCVD (maintenant) pour les intimes, réapparaisse en grandes pompes sur les écrans (larges) ! En effet après le "Replicant" de 2001, réalisé par Ringo Lam (cinéaste ayant travaillé plus d’une fois avec JC), Van Damme enchaîna avec d’obscures séries "B", tout juste bonnes pour les rayons DVD, et avec d’autres productions plus aguichantes qui ne connurent toutefois pas l’ambiance prestigieuse des salles obscures !

JCVDJCVD

Des titres tels que "The Order", "Point d’impact", "In Hell", "Kumite", "L’Empreinte de la mort", "Ultime menace", "The Hard Corps", "L’Exam", "Jusqu’à la mort" & "Trafic mortel", récemment sorti en DVD, ne vous disent probablement pas grand-chose… Excepté peut-être pour les puristes du "Monsieur Muscle belge" qui n’ont pas abandonné celui-ci même durant sa traversée du désert !

Kickboxer

Après avoir endossé rapidement le costume du "Predator" dans le célèbre film homonyme de John McTiernan (JC ne fut finalement pas crédité au générique), Van Damme entre dans le cœur des puristes des films d’action (purs et durs) avec "Blood Sport", en 1988. Suivent, à la même sauce, notamment "Kickboxer" et "Cyborg" en 1989. Un an plus tard, le "Double Impact" de Sheldon Lettich - film dans lequel JC se dédouble et campe des jumeaux que tout oppose - octroie encore un peu plus de notoriété à notre héros belge. Réalisateur et scénariste, Lettich collabore à nouveau avec son acteur fétiche (?) dans "Full contact" (1990) ainsi que dans les moins Select "The Order" (2001) et "The Hard Corps" (2006).

Universal Soldier

1992 sonne enfin la consécration (méritée !?!) de JCVD avec le film qui reste à mes yeux le meilleur de JC (avant "JCVD") : "Universal Soldier". Affrontant un féroce Dolph Lundgren, autre "Monsieur Muscles" vu notamment dans "Rocky IV", Jean-Claude campe un vétéran du Vietnam mort au combat et ramené à la vie par des scientifiques sans scrupules pour en faire un "soldat universel", servile et malléable à souhait. Evidemment l’opération dérape et le cinéaste Roland Emmerich nous entraîne dans une chasse à l’homme alimentée par une bande de guerriers fanatiques increvables.

JCVD et JW jouent à la chasse à l'homme

Après cette collaboration fructueuse avec le réalisateur des "Stargate", "Independence Day", "Godzilla" et autre "Jour d’après", Van Damme travaille avec John Woo sur "Chasse à l’homme" (1993), le premier film US du cinéaste chinois. Suivent notamment deux aventures (moyennement gentilles et spectaculaires) filmées par Peter Hyams - "Timecop" (1994) et "Mort subite" (1996) - & également deux films, en 1997-1998, signés Tsui Hark - "Double Team" et "Piège à Hong Kong" -.

The Quest

Après avoir mis en scène, lui-même, "Le Grand Tournoi" (1996) où il a l’occasion de côtoyer la star de son enfance, Roger Moore, Jean-Claude Van Damme sent déjà peut-être le vent tourner en 1999 !? A cette époque, le bon "Légionnaire" (inédit au cinéma en Belgique mais pas en France) côtoie en effet l’innommable suite d’"Universal Soldier" (inédite dans les salles françaises mais pas en Belgique malheureusement) ! Après le "Replicant" (2001) de Ringo Lam & le "Narco" (2004) de Lellouche, Van Damme retrouve donc cette année des couleurs - sur grand écran - avec l’époustouflant "JCVD" de Mabrouk el Mechri. Inattendu, émouvant et magnifique, Jean-Claude Van Damme, en changeant radicalement de registre, prouve qu’à 47 ans, il est loin d’avoir rendu les armes. "Les grands vins bonifient avec le temps… JCVD aussi !!!" 

Écrit par TOM dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.