17/04/2008

JODIE FOSTER, l’arme à la main

The Brave One / A Vif

82273178227317star_1_282273218227321

Animatrice reconnue et respectée d’une station de radio new-yorkaise, Erica (Jodie Foster) est aux anges : elle prépare activement son mariage avec l’homme de sa vie, David (Naveen Andrews). Malheureusement, un soir, le couple est victime d’une agression crapuleuse… David décède des suites de ses blessures et Erica doit maintenant apprendre à se reconstruire progressivement. Toutefois, après un tel drame, Erica a changé et s’est muée en une autre personne, une étrangère, qui a soif de vengeance…

"A Vif" ou "The Brave One", en version originale, souffle le chaud et le froid. Tout dépend en fait comment le spectateur prendra ce thriller pessimiste. Il y a, avant la manière, le fond. Jonglant - parfois imprudemment - avec des thématiques lourdes de sens, les scénaristes Cynthia Mort, Bruce A. Taylor et Roderick Taylor usent - du moins au début de l’intrigue - de clichés liés à l’Insécurité et à la violence urbaine...

JODIE FOSTER

Ainsi, le personnage joué par Jodie Foster se fait le "champion" de la malchance, durant la première demi-heure du film, en étant violement agressé dans un parc, puis menacé successivement dans un magasin et dans le Métro ! Cet enchevêtrement poussif de situations extrêmes a toutefois le bon goût de céder ensuite la place à une analyse, mieux négociée, de la soif de vengeance, de la notion de justicier & des multiples personnalités qui peuvent façonner l’être humain.

NAVEEN ANDREWS

"A vif" ne propose toutefois pas toujours les bonnes clés de lecture... La faute peut-être à une volonté trop affirmée - de la part de l’équipe du film - de rester dans la catégorie thriller sans devoir ainsi sombrer (?) dans le drame psychologique. En effet, moins pesant que le synopsis pourrait le laisser penser (encore que !), "The Brave One" reste un film expiatoire s’insérant sans mal dans la longue lignée des longs-métrages traitant de Vendetta

TERRENCE HOWARD

Sous-genre sur-représenté où se côtoient aussi bien les adaptations de Comics ("V pour Vendetta") que les films d’action pure, en passant par des œuvres plus personnelles et/ou déjantées comme les "Kill Bill" de Quentin Tarantino. "A Vif" choisit ici une voie plus réaliste et plus dramatique pour monter en épingle la vengeance latente d’Erica, alias Jodie Foster.

NEIL JORDAN

Si le fond de l’intrigue reste discutable et suscite le débat, la forme est davantage à souligner ! Aux commandes de "The Brave One", nous retrouvons le cinéaste irlandais Neil Jordan qui, après "Entretien avec un vampire" (1994) et "Premonitions" (1999), n’a pas perdu de son talent pour "mettre en musique" des histoires sordides et leurs donner une aura très particulière. Pour l’occasion, Jordan a le plaisir de diriger une toujours impeccable Jodie Foster et un excellent Terrence Howard.

TERRENCE HOWARD & JODIE FOSTER

Après "Panic Room" (2002) et "Flight Plan" (2005), Jodie Foster ne quitte pas la nébuleuse du polar noir, bien qu’elle a fait une brillante incursion, en 2006, dans l’univers de Spike Lee ("Inside Man"). Prochainement à l’affiche d’une comédie légère (enfin !) - "L’Ile de Nim" -, Jodie Foster, le visage froid et impassible, joue tout en nuance une victime de la violence qui va progressivement se transformer en une machine à débusquer et à annihiler le mal. Un rôle qui aurait pu dérailler sans le doigté incontestable d’une actrice d’exception !

TERRENCE HOWARD & NICKY KATT

Face à notre (anti-)héroïne, Terrence Howard campe avec brio un flic intègre, aux convictions solides, qui va, peu à peu, baisser sa garde et se remettre en question… En voilà une performance séduisante qui va même jusqu’à faire de l’ombre, par moment, à l’interprétation de Jodie Foster.

JODIE FOSTER

Vous l’aurez compris : "A Vif "brille principalement par la mise en scène inspirée de Neil Jordan et par le tandem irréprochable qui campe au sommet de l’affiche. Il serait sans doute plus judicieux de prendre ce "Brave One" comme un polar sombre déclinant l’instinct de vengeance en mode "drame urbain", plutôt que comme une propagande déguisée pour la "Justice expéditive". Le débat reste ouvert…

La bande-annonce…

A vif - Bande-annonce 1 - Français - L'Express et L'Impartial
A vif - Bande-annonce 1 - Français - L'Express et L'Impartial

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.