27/02/2008

No Country for OSCAR ???

No Country for Old Men

Ce 24 février, la 80e Cérémonie des "Oscars" hollywoodiens plébiscitait la dernière œuvre en date des frères Coen : "No Country for Old Men". Ce thriller philosophique, basé sur l’évolution (en mal !?) constante et inévitable de notre société, a reçu 4 statuettes des plus prestigieuses : celle du "Meilleur film", du "Meilleur réalisateur", du "Meilleur scénario adapté" & du "Meilleur second rôle masculin" attribué à l’espagnol Javier Bardem. Saluons également Daniel Day-Lewis et Tilda Swinton élus respectivement "Meilleur acteur" et "Meilleur second rôle féminin" pour "There Will be Blood" et "Michael Clayton".

Marion Cottillard

Outre les frères Coen et leur équipe, le cinéma européen a également participé pleinement à la fête… Le long-métrage allemand "Les Faussaires" est crédité du prix du "Meilleur film étranger". On a pas fini d’en parler bien entendu : la France lance un vibrant Cocorico avec l’oscar - largement mérité - de Marion Cottillard ("Meilleur actrice" pour "La Môme") mais également avec "Même les pigeons vont au paradis", de Samuel Tourneux et Simon Vanesse, congratulé de l’oscar du "Meilleur court-métrage d’animation"...

Même les pigeons vont au paradis

Alors, la French Touch serait-elle à nouveau à la mode à Hollywood ? C’est bien possible surtout qu’il ne faudrait pas non plus oublier que l’oscar du "Meilleur film d’animation" revient à "Ratatouille"… Le nouveau petit bijou signé "Pixar" développant son intrigue autour de la fine cuisine de la Ville lumière !

Ratatouille

Du côté des oscars "techniques", c’est l’efficace "La Vengeance dans la peau" qui tire son épingle du jeu en récoltant 3 statuettes ("Meilleur montage", "Meilleur son", "Meilleur montage sonore"). "A la croisée des mondes" (Effets visuels), "La Môme" (Maquillages), "The Golden Age" (Costumes), "Sweeney Todd" (Décors) et "There Will be Blood" (Photographie) se partagent le reste ! Petite pensée - pour terminer - pour le savoureux "Juno", bien placé dans la compétition, qui ne repart pas complètement bredouille avec l’oscar du "Meilleur scénario original" attribué à Diablo Cody.

Juno

Écrit par TOM dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.