14/02/2008

La Vallée d’Elah (non)conforme !

Récemment sorti dans les salles belges, "Dans la vallée d’Elah", le nouveau film de Paul Haggis, témoigne avec beaucoup de subtilité et un sens aigu du divertissement - façon polar - du malaise américain lié à la politique internationale et militaire controversée du gouvernement US. Pointant notamment du doigt l’enrôlement de jeunes soldats dans le conflit irakien, "Dans la vallée d’Elah" a bénéficié d’une campagne promotionnelle différente aux USA et en Europe.

Sans se lancer ici dans le jeu des Sept erreurs, on remarquera toutefois une grosse différence entre l’affiche US et française. Dans la seconde, un drapeau américain positionné en toile de fonds est à l’envers et en mauvais état. C’est loin d’être le cas de l’affiche américaine. Mieux vaut ne pas jouer, "là-bas", avec la bannière étoilée !?! Les spectateurs qui ont vu le film porteront sans doute leur choix sur l’affiche française qui reflète franchement mieux l’état d’esprit d’un film qui joue tout en finesse avec certains tabous véhiculés par une franche ultra-conformiste américaine.

Charlize Theron et Tommy Lee Jones

Le long-métrage "The Last Castle" ("Le Dernier château") de 2001, avec Robert Redford, avait également - en son temps - proposé une première affiche montrant le drapeau américain flottant à l’envers… Sujet ayant une grande importance dans cette aventure nous plongeant dans le milieu carcéral de l’armée.

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.