22/01/2008

7h58 ce samedi-là…

82273178227317822731782273218227321

Deux frères que tout oppose, Andy (Philip Seymour Hoffman) l’ainé et Hank (Ethan Hawke) le cadet, se lancent dans le braquage d’une petite bijouterie familiale. Le pire dans cette histoire, c’est que ce commerce appartient ni plus ni moins aux propres parents des deux frangins. Comme on pouvait s’en douter, le coup dérape et nos deux lascars vont devoir payer les pots cassés. Attention, certaines têtes vont devoir tomber !

A passé 80 ans, le cinéaste Sidney Lumet ("Serpico") persiste et signe à nouveau dans le polar. Après avoir dirigé Vin Diesel dans une improbable comédie mafieuse, "Jugez-moi coupable", Lumet retourne à ses plus grands amours avec "7h58 ce samedi-là" ("Before the Devil Knows You’re Dead"), un polar à l’ancienne qui offre quelques bonnes surprises mais qui pâti également d’une pâte parfois trop classique pour ne pas dire "vieillotte".

Philip Seymour Hoffman & Ethan Hawke

Sidney Lumet sait en tout cas très bien s’entourer. Ce nouveau film compte quand même la participation d’acteurs talentueux et de renom comme Philip Seymour Hoffman, Ethan Hawke, Marisa Tomei, Albert Finney, Amy Ryan ("Gone Baby Gone") ou encore Rosemary Harris (la grand-mère de "Spider-Man").

Albert Finney

Avec une chronologie du récit bouleversée et faussée, Lumet prend un malin plaisir à brouiller les pistes. Ce contrôle forcé du déroulement de l’intrigue laisse toutefois au spectateur le loisir de réfléchir aux données du problème et d’aller de surprise en surprise. Ce traitement est payant et offre un surplus d’intérêt à ce drame familial, tournant finalement à la fusillade névrotique… Rassurez-vous : on est assez loin quand même des Pans’Pans à tout va, façon "Les Infiltrés".

Philip Seymour Hoffman

Dominée par la Trahison avec un grand "T", l’histoire, assez simple du reste, écrite par Kelly Masterson, prend ainsi un certain peps ! L’improbable tandem Philip Seymour Hoffman / Ethan Hawke fonctionne correctement sans toutefois jamais faire des étincelles. C’est peut-être l’un des plus importants problèmes de ce "7h58 ce samedi-là" : malgré un titre et un synopsis accrocheur & un brillant casting, ce long-métrage prend trop tardivement le large, sans jamais efficacement brillé.

Ethan Hawke

Seul le montage, répétons-le, vaut vraiment le détour. Manquant un peu de modernité (dans son cadrage notamment) et d’énergie, "7h58 ce samedi-là" pourrait en décevoir plus d’un. Toutefois, le cachet "film noir d’une autre époque" est bien présent & comblera certainement les attentes des amateurs de bons polars à l’ancienne que les effets pyrotechniques et les rythmiques psychédéliques indiffèrent !

Ethan Hawke, Albert Finney & Marisa Tomei

Un film honnête et sincère qui manque de piquant même si les charmes certains de Marisa Tomei font ici bonne figure…

La bande-annonce…

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (1) | |

Commentaires

Merci... ...pour tes visites régulière, et puis comme j'ai encore 8 jours pour le faire : bonne année 2008 !

Écrit par : Nico | 23/01/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.