17/01/2008

Josh Hartnett contre les vampires

30 jours de nuit

82273178227317822731782273218227321

Le sympathique Josh Hartnett, qui a notamment joué dans les très bons "Slevin" et "The Faculty", a du pain sur la planche dans ce "30 jours de nuit". Campant le Shérif Eben Oleson, Hartnett s’apprête à passer 30 jours de nuit totale dans la petite ville de Barrow (Alaska). Malheureusement, ce séjour nocturne débute mal pour notre homme : d’étranges sabotages (GSM brûlés, lignes téléphoniques sectionnées,…) sont en effet commis peu avant la tombée de la nuit. Ceux-ci empirent avec le massacre de chiens de traîneau ! Eben tombe rapidement sur un étranger (Ben Foster) dont la venue précède l’arrivée d’un groupe de vampires affamés et conduits par une véritable rage destructrice. Une seule chose compte maintenant pour les habitants de Barrow : survivre & espérer voir le jour se lever !

30 jours de nuit

"30 jours de nuit" n’est pas étranger à certaines influences tirées, par exemple, du monde des jeux vidéo ("Resident Evil 4" & Cie.) ou de films du genre "obscurité mortelle" comme le fameux "Pitch Black", avec Vin Diesel. Faute de vraiment chambouler la catégorie "films de vampires", "30 Days of Night" relève toutefois le niveau en offrant une atmosphère inquiétante, une esthétique certaine (quand le sang se mêle à la neige immaculée) et des créatures hideuses et cruelles au possible !

30 jours de nuit

Dommage que l’histoire de ce film reste assez simpliste et prévisible & ne soit pas aussi soignée que tout l’arsenal technique et artistique déployée par David Slade et sa bande. On attendait mieux quand même des scénaristes Brian Nelson et Stuart Beattie ("Collateral", "Pirates des Caraïbes, la malédiction du Black Pearl") qui ont déjà travaillé, respectivement, avec Slade (sur "Hard Candy") et avec le producteur Sam Raimi sur "Les Messagers".

30 jours de nuit

Droit dans ses bottes et paré pour devenir un bon chef d’équipe (contre les "suceurs de sang"), Josh Hartnett excelle dans un genre qu’il avait jusqu’ici peu fréquenté. Sa compagne à l’écran, Melissa George ("Turistas", "Amityville") est également à la fête en interprétant une femme courageuse et intrépide. On retiendra également une conclusion intense - quoique pessimiste - qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler un autre film de vampires : "Blade 2", pour ne pas le citer.

30 jours de nuit

David Slade, le réalisateur de "Hard Candy", signe un film d’horreur sanguinaire qui, à défaut de proposer un scénario intense, comble les attentes des amateurs de Gore en taillant sur le vif l’attaque, aussi inhumaine qu’insoutenable, d’une petite ville isolée par des vampires aux crocs acérés. Si vous aimez les spectacles incisifs riches en hémoglobine, "30 jours de nuit" est fait pour vous ! Enfin un excellent produit "Ghost House"/Sam Raimi Production… On désespérait après les moyens "Boogeyman" et "Les Messagers" & le lamentable "Rise" !

30 jours de nuit

La bande-annonce…

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (1) | |

Commentaires

Je suis aller le voir ce Week End j'étais sur le cul, le film est excellent et hyper gore a certain moment !

Écrit par : Lyricis | 17/01/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.