15/01/2008

La Môme COTILLARD

La Môme82273178227317822731782273178227321

Inexorablement l’année 2007 est marquée par la prestation hallucinante de l’actrice française Marion Cotillard qui campe, dans le film "La Môme", l’immortelle Edith Piaf. Un rôle intense, nécessitant une importante transformation physique pour Marion qui illumina également 2007 par sa performance tendre et chaleureuse dans la "Grande année" de Ridley Scott. Les derniers Golden Globes américains ne se sont pas trompés en décernant à cette actrice, lors d’une cérémonie vite expédiée - perturbée par le syndicat des scénaristes US en grève - le prix de la "Meilleure actrice dans une comédie (musicale)". Revenons sur l’un des grands films français de l’année 2007…

Marion Cotillard

"La Môme" prenait le pari de retracer les moments forts de la vie de la grande chanteuse Piaf en quelques 2h20. Mission réussie ? Tout à fait ! Outre, répétons-le, une interprétation étincelante de Marion Cotillard, on peut également féliciter le travail d’Olivier Dahan, réalisateur et scénariste de ce biopic qui n’a rien à envier aux grandes "sagas" américaines. Trois ans après avoir réalisé "Les Rivières pourpres 2" (Et oui !), Dahan nous revient donc avec une œuvre résolument tournée vers d’autres inspirations...

Gérard Depardieu, Marion Cotillard et Sylvie Testud

Loin de ménager une trame chronologique classique, Olivier Dahan mêle et démêle la vie et l’œuvre de Piaf dans une fresque tortueuse, franche et sincère, rehaussée, bien entendu, par les plus belles chansons du répertoire de "La Môme". Les moments forts de la vie de l’artiste se succèdent ainsi en répondant avant tout à de grands thèmes : l’enfance difficile d’Edith, sa percée (fulgurante) dans le monde du Show-biz’, son amour pour le boxer français Marcel Cerdan, sa santé fragile, sans oublier son séjour fructueux aux Etats-Unis qui revient comme un leitmotiv durant une bonne part du film.

Manon Chevallier et Jean-Paul Rouve

Soucieux de ne pas plonger trop dans le mélodrame - il est vrai que la vie de Piaf n’a pas toujours été rose -, Olivier Dahan entrelace épreuves pénibles et reconnaissances populaires et artistiques. Tout se conclut avec brio par la profonde chanson "Rien de rien", enregistrée pour la première fois par Edith Piaf en 1960. En plus de bénéficier amplement du travail de Dahan et de Marion Cotillard, "La Môme" s’adjoint les services d’acteurs (français) reconnus qui se fondent à merveille dans le récit.

Emmanuelle Seigner et Manon Chevallier

Outre les prestations de Gérard Depardieu, Sylvie Testud, Clotilde Courau, Jean-Paul Rouve et Jean-Pierre Martins (alias Marcel Cerdan), on retiendra la performance de Pascal Greggory (Louis Barrier) et d’Emmanuelle Seigner dans le rôle de Titine, une prostituée qui se prit d’affection pour la petite Edith. Les jeunes actrices Manon Chevallier et Pauline Burlet, campant respectivement Piaf à l’âge de 5 et 8 ans, crèvent également l’écran.

Jean-Paul Rouve et Pauline Burlet

Un solide casting, une mise en scène moderne, à la fois réfléchie et enlevée, "La Môme" constitue une merveilleuse biographie, souvent spectaculaire et mystique, mettant à l’honneur une artiste d’exception ! Bien entendu, le spectacle vous enivrera encore davantage si vous êtes sensibles au fantastique répertoire de "La Môme Piaf" !

Marion Cotillard

La bande-annonce…

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (1) | |

Commentaires

Félicitation à Marion!

Écrit par : ecrivain89 | 16/01/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.