23/12/2007

BEE MOVIE, mon avis…

Bee Movie

82273178227317822731782273218227321

"Drôle d’abeille" a, du moins au début, difficile de dissimuler sa ressemblance avec l’excellant "Fourmiz" des mêmes studios DreamWorks. Comme ce divertissement de 1998, dans lequel la fourmi "Z" (Woody Allen) aimerait s’extirper du joug de la colonie, "Bee Movie" suit les aventure d’une jeune abeille, prénommée Barry, qui souhaiterait voler de ses propres ailes plutôt que d’effectuer, tout le reste de sa vie, un travail monotone au sein de la ruche. Obtenant la possibilité de participer à la pollinisation des fleurs, Barry découvre le monde des hommes et tombe sous le charme de Vanessa, une fleuriste qui adore les abeilles. Ca tombe bien !

Bee Movie

"Bee Movie" se livre alors, avec une réelle saveur, à un intéressant pastiche du "Lauréat" ("The Graduate"). Dans ce célèbre film de 1968, Dustin Hoffman campait un jeune diplômé s’interrogeant sur son avenir tout en succombant au doux parfum de l’oisiveté et d’une certaine "Madame Robinson", campée par Anne Bancroft. Mais revenons-en à "Bee Movie"...

Bee Movie

Dans la seconde partie (moins réjouissante) du film, notre ami Barry s’attaque aux exploitants de miel. Ce retournement de situation, qui donne lieu à plusieurs scènes de prétoire, flirte dangereusement avec le non-sens et le ridicule à outrance. On peut se demander alors quelle mouche (Oh, pardon… quelle abeille) a piqué les scénaristes (Jerry Seinfeld & Cie.) !?!

Bee Movie

Heureusement, l’intrigue retrouve un peu de peps et d’inventivité avec une dernière séquence dans laquelle Barry et son amie Vanessa tentent l’impossible pour sauver les plantes de New York ! Bien qu'il n'y a rien de neuf ou de transcendantal au niveau visuel, "Drôle d’abeille" remplit correctement le cahier des charges standard ! C’est avant tout ici d’irrésistibles dialogues qui font mouche ; le tout dynamisé par une bande originale enjouée… On regrettera, encore une fois, que ce "Bee Movie" soit ampoulé de quelques scènes bizarroïdes.

Bee Movie

Qu’on se le dise : le film d’animation de Simon J. Smith et de Steve Hickner ne révolutionne pas le genre mais reste néanmoins un divertissement de haut vol, idéal pour passer d’excellentes fêtes de fin d’année au cinéma ! Un spectacle, plus qu’honnête, ouvert à tous !

Bee Movie

►Cliquez ici pour visionner la bande-annonce…

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.