08/12/2007

"ASTERIX aux Jeux Olympiques" décrypté…

Les premières images officielles du prochain Blockbuster français, "Astérix aux Jeux Olympiques", sont enfin disponibles. Mine de rien, elles se sont fait un peu attendre : il est vrai que ce film évènement sortira dans un gros mois, le 30 janvier 2008 pour être précis. "ActuaCiné" publie plusieurs de ces clichés… Décryptage…

Avec ce troisième film, faisant suite au très moyen "Astérix et Obélix contre César" (1999) et au chatoyant "Astérix et Obélix : mission Cléopâtre" (2002) d’Alain Chabat, Gérard Depardieu retrouve la silhouette (un peu enveloppée) du gaulois Obélix & donne la réplique à un nouvel Astérix… "Mission Cléopâtre" s’était principalement illustré par sa fantastique galerie de seconds rôles croustillants et farfelus qui faisaient ouvertement de l’ombre aux deux (prétendus) personnages phares de l’intrigue : Astérix et Obélix...

Un troisième film devait, dans ces circonstances, remettre inévitablement les pendules à l’heure et donner un nouveau souffle au tandem formé par nos deux Gaulois. La solution a été rapidement trouvée en changeant Christian Clavier par Clovis Cornillac dans le rôle du vaillant et rusé petit Gaulois d’Uderzo et de Goscinny. Plus à l’aise en paysan moyenâgeux dans "Les Visiteurs", ou en Père d’église dans "Les Anges gardiens", Christian Clavier n’avait jamais su réellement convaincre une bonne partie des admirateurs d’Astérix. Inutile de préciser que ceux-ci doivent attendre Cornillac de pied ferme...

Propulsé sur les devants de la scène en 2004-2005 avec "Un Long dimanche de fiançailles" et "Brice de Nice" de James Huth, Clovis Cornillac, en plus d’être hétéroclite dans le choix de ses rôles (en passant de la comédie au thriller), s’est illustré également en offrant sa voix à plusieurs personnages de films d’animation. Il est ainsi Mumble dans "Happy Feet", Riton le raton laveur dans "Nos voisins, les hommes" & Joe Dalton dans le récent "Tous à l’Ouest : une aventure de Lucky Luke".

Evidemment, surfant partiellement (c’est humain !) sur le succès d’"Astérix II", les réalisateurs/scénaristes des "Jeux Olympiques", Thomas Langmann ("Le Boulet") et Frédéric Forestier ("Le Boulet", "Les Parrains") n’ont pas oublié d’adjoindre à nos deux héros une belle brochette de seconds rôles campés par des acteurs connus et reconnus comme Alain Delon (Jules César), José Garcia (Couverdepus), Franck Dubosc (Assurancetourix), Jean-Pierre Cassel (Panoramix), Dany Boon & bien entendu notre Benoît Poelvoorde "national" qui joue le fils adoptif de César, le célèbre conspirateur Brutus !

Suit une pléiade de personnalités de la Télévision et du Sport (Jeux Olympiques obligent !) qui feront quelques brèves apparitions : Elie Semoun, Sim (Agecanonix), Andriana Karembeu (Mme. Agecanonix), Amélie Mauresmo (Amélix), Zinedine Zidane (Numérodix), David Beckham, Tony Parker, Michael Schumacher et bien d’autres… Le massif Jérôme Le Banner affrontait récemment Clovis Cornillac dans "Scorpion". On le retrouvera prochainement dans le nouveau Fabien Onteniente ("Camping"), intitulé "Disco", ainsi que dans le thriller de Mathieu Kassovitz : "Babylon A.D.". Le Banner, dans "Astérix aux Jeux Olympiques", joue Cornedurus, rôle qui devait à l’origine être tenu par Jean-Claude Van Damme qui aurait quitté précipitamment le tournage excédé par l’ambiance nauséabonde de cette superproduction !

Dans une interview accordée à la chaîne française "Canal +", Benoît Poelvoorde reconnaissait que l’atmosphère durant le tournage était "merdique". Son ami Gérard Depardieu, dit-il, l’avait prévenu que les gros films destinés à faire rire les enfants sont rarement agréables à tourner. Jouant le redoutable César dans le nouveau "Astérix", Alain Delon succède ainsi à Gottfried John et à Alain Chabat qui avait tenu le rôle de cet Empereur respectivement dans "Astérix (…) contre César" et dans "Mission Cléopâtre".

Dans le premier "Astérix", réalisé par Claude Zidi, Claude Piéplu, décédé en Mai 2006, tenait le rôle de Panoramix. Il fut ensuite remplacé par Claude Rich. C’est au tour du regretté Jean-Pierre Cassel, disparu au Moi d’Avril, d’apparaître dans le rôle du Mage gaulois.

Jamel Debbouze, alias l’architecte égyptien Numérobis, l’élément comique moteur du deuxième long-métrage, devrait également être de la fête et faire une apparition (plus que remarquée sans doute) dans "Astérix aux Jeux Olympiques" ! A l’occasion de cette aventure qui promet d’être ensoleillée, Mister Poelvoorde retrouve son ami José Garcia. Les deux hommes se connaissent bien pour avoir joué, entre autres, dans "Le Vélo de Ghislain Lambert" (2001) ou encore dans "Le Boulet" (2002).

Retrouvez ci-dessous la nouvelle bande-annonce décoiffante d'"Astérix aux Jeux Olympiques"…

Écrit par TOM dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.