07/07/2007

HAPPY FEET en DVD

Happy Feet

82273178227317822731782273218227321

Le film d’animation événement de George Miller débarque en DVD pour la plus grande joie des plus jeunes qui risqueraient de s’ennuyer durant deux gros mois de vacances.

Mumble est un manchot de l’Antarctique qui n’a pas de chance. Bien chanter est une nécessité pour tout manchot souhaitant rencontrer l’âme sœur et fonder une belle et grande famille. Or, Mumble ne sait pas chanter… Mais il sait danser comme personne. Passant toute sa jeunesse à l’écart des autres, notre malheureux ami ne tarde pas à s’attirer les foudres du conseil des sages de la "tribu". Chassé par son clan, Mumble s’embarque pour une mission périlleuse : connaître la raison de la pénurie de poissons qui frappe la région. Ses talents de danseur lui serviront peut-être à revenir vivant de cette expédition incertaine.

Happy Feet

A première vue, on pourrait penser que ce "Happy Feet" oscille entre "L’Age de Glace" et "Madagascar" (et sa sacrée bande de pingouins fugueurs). Il n’en est rien ! Le film de George Miller apparaît davantage comme un O.V.N.I. dans le large éventail de productions animées où s’affrontent principalement les Studios DreamWorks / Walt Disney et dans une moindre mesure Sony. Pourquoi O.V.N.I. ? Parce que "Happy Feet" outrepasse joyeusement les canons du genre.

GEORGE MILLER

Même si il s’est fait remarqué en signant la trilogie sanglante "Mad Max", le cinéaste australien George Miller est également un merveilleux conteur d’histoires pour les enfants sages (qu’ils soient petits ou grands). Après deux films consacrés à "Babe", le petit cochon berger, Miller met en scène des "pingouins" dans un étrange cocktail alliant Opéra Rock animalier et aventure écologique vivifiante.

Happy Feet

Au début, on craint d’assister, pendant 1h30, à un simple show où des "pingouins" chantent et dansent… Heureusement, rapidement l’histoire prend le large et le film prend, pour sa part, un grand bol d’air. Ca fait du bien.

Happy Feet

On pouvait regretter dans "L’Age de Glace 2", développant le thème de la fonte des glaces, le manque de préoccupation écologique. "Happy Feet" rectifie, pour sa part, le tir. Outre cet aspect (habilement traité), ce film défend également les valeurs de la différence et de la mixité (sociale) contre l’indifférence et le rejet de l’autre. Certes, cette thématique, abordée dans "Shrek" & Cie., n’est pas nouvelle mais elle sert à merveille l’histoire écrite par George Miller, John Collee ("Master and commander"), Warren Coleman et Judy Morris.

Happy Feet

"Happy Feet" s’adresse avant tout au jeune public qui tombera de toute évidence sous le charme de cette gentille fresque écologique gorgée de musiques endiablées et disposant d’une animation riche et soignée.

Happy Feet

La bande-annonce…

Des stars, comme s’il en pleuvait

ELIJAH WOOD

Comme tout bon film d’animation qui se respecte, "Happy Feet" a réuni plusieurs acteurs de renom qui ont prêté leur voix aux personnages du film. Dans la version originale, nous retrouvons notamment Elijah Wood (voix de Mumble), Hugh Jackman (Memphis), Brittany Murphy (Gloria), Hugo Weaving, Nicole Kidman ainsi que l’excentrique Robin Williams qui offre sa voix à trois personnages : Ramon, Lovelace et Cletus.

ROBIN WILLIAMS

Dans la version française, on retrouve avec plaisir Clovis Cornillac qui double Mumble, le héros du film. Le nouveau "Astérix" n’en est pas à son premier film d’animation. Il avait déjà participé à "Nos voisins, les hommes", en donnant sa voix à Riton le raton laveur. On le retrouvera prochainement dans un nouveau dessin animé tiré des aventures de Lucky Luke : "Tous à l’Ouest". Clovis interprétera Joe Dalton, un personnage nettement moins sympathique que Riton et Mumble !

Clovis Cornillac & Jacques Villeret dans Malabar Princess

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (1) | |

Commentaires

Là où j'ai été super choquée c'est quand j'ai vu les bandes annonces détaillées (pas juste les premiers trailer) : un film qui s'annonçait comme une mauvaise adaptation d'un autre héro nommé Biboundé. pour ceux qui, comme moi, on adoré ce livre quand ils étaient petits, cela avait un mauvais gout...

Après quelques temps, on a pu se rendre compte que le film n'avait (ouf!) rien à voir avec ces livres si tendres mais tout de même, on a eu chaud!

Écrit par : tweety_laeti | 24/07/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.