10/05/2007

un COME-BACK réussi !

Le Come-back

8227317822731782273178227317star_1_2

Dans les années 80, Alex Fletcher (Hugh Grant) était l’un des chanteurs d’un groupe de Pop reconnu et apprécié. Les années ont passé et la carrière d’Alex a pris un méchant coup de vieux. Se cantonnant à quelques exhibitions miteuses, Alex désespère de voir à nouveau le succès frapper à sa porte… & pourtant… La nouvelle reine de la Variété, Cora, va demander à Fletcher de lui composer une chanson. Celui-ci sait que s’il réussit, il sera à nouveau propulsé au devant de la scène. Le seul inconvénient (de taille) pour notre chanteur, c’est qu’il n’a plus écrit depuis presque vingt ans ! La charmante et délirante Sophie Fisher (Drew Barrymore) pourrait s’avérer être, contre toute attente, une aide très précieuse…

Le Come-back

D’entrée de jeux, le réalisateur Marc Lawrence donne le ton : "Le Come-back" n’est pas une énième comédie romantique emplie de guimauve. Ce film est un croustillant divertissement recyclant à merveille l’ambiance musicale des années 80. On doit cette vivifiante résurrection, en partie, à Hugh Grant. Avec son légendaire flegme anglais, ce dernier campe un chanteur Pop usé par les années qui rêve d’un prestigieux come-back.

Le Come-back

On sait que Grant joue, comme il respire, les amoureux transis. Depuis qu’il a gagné ses lettres de noblesse avec l’excellent "Quatre mariages et un enterrement" (1994), ce genre de rôle lui colle à la peau. Personnellement je trouve que cet acteur est encore meilleur quand il casse justement cette image de charmant séducteur en interprétant des personnages plus caustiques, même de véritables salopards égocentriques. Dans ce sens, les films d’Hugh Grant qui m’ont le plus agréablement surpris sont, hormis "Quatre mariages (…)", "Escrocs mais pas trop" (2000) de Woody Allen, "Pour un garçon" (2002) et American Dreamz (2006), deux films signés Paul Weitz.

DREW BARRYMORE & HUGH GRANT

"Le Come-back" complète, avec les honneurs, cette petite sélection perso’. Pourquoi ? Et bien, en plus de présenter une intrigue originale et rafraîchissante (certes quelques rares séquences sentimentales sont plus convenues), ce film s’appuie sur un duo, Grant - Barrymore, qui fonctionne très bien et sur une note d’humour parfois piquante (un régal).

KRISTEN JOHNSON & HUGH GRANT

Le personnage joué par Hugh Grant, Alex Fletcher, est intéressant et loin d’être superficiel. Ce chanteur est tiraillé, d’une part, par l’envie de renouer avec la célébrité et, d’autre part, par l’amour qu’il éprouve pour Sophie Fisher. Malgré ce que l’on peut penser, le choix n’est pas si aisé ! De son côté, Drew Barrymore joue également juste et bien. Davantage plongée dans le registre "fille extérieurement exubérante mais intérieurement fleur bleue", elle offre une belle dimension, à la fois romanesque et irréelle, au film.

DREW BARRYMORE & MARC LAWRENCE, le réalisateur

Petite pensée aussi pour le "géant" Brad Garrett qui joue l’impresario d’Alex Fletcher. Vu récemment, en professeur exubérant, dans le moyen "Baby-sittor" (2005), aux côtés de Vin Diesel, il campe, dans "Le Come-back", un personnage au combien sympathique aux attitudes et mimiques réjouissantes.

Le Come-back

Qui devrait aimer (comme je l’ai aimé) "Le Come-back" ? Les amateurs de comédies romantiques originales et distrayantes (si, si, ça existe encore de nos jours), les fans de Hugh Grant (certainement) mais aussi les passionnés de musique des années 80. A ce propos, les premières minutes de ce film réussissent un savoureux pastiche des clips à la sauce 1980 : hilarant, kitch et, par ailleurs, très réaliste… A ne pas rater (comme le reste du film d’ailleurs) !

La bande-annonce...

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.