28/04/2007

LE PARFUM. Histoire d’un meurtrier

Le Parfum

82273178227317822731782273178227317

En 1999, le réalisateur allemand Tom Tykwer lâchait une bombe sur le monde du cinéma : "Cours, Lola, cours" avec Franka Potente ("Anatomie", "La Mémoire dans la peau", "Creep"). Par la même occasion, Tykwer montrait qu’en Allemagne, on fait aussi des films… d’excellente qualité. Après un rapide passage vers la romance psychologique avec "Heaven" & sa participation au patchwork "Paris, je t’aime", Tom Tykwer nous revient avec un second film choc : "Le Parfum. Histoire d’un meurtrier".

Dustin Hoffman & Ben Whishaw

Dans les rues crasseuses du Paris sordide et nauséeux du 18e siècle, un jeune garçon, dénommé Jean-Baptiste Grenouille (Ben Whishaw) va apprendre à survivre grâce à un don particulier. En effet, cet orphelin est doté d’un sens de l’odorat surdéveloppé. Maltraité et craint par les autres enfants de l’orphelinat, Jean-Baptiste se retrouve ensuite enrôlé dans une tannerie. Malgré son physique ingrat, il parvient à survivre et décroche la possibilité de livrer les textiles en ville. C’est au cœur du Paris bourgeois qu’il va faire la connaissance du parfumeur Guiseppe Baldini (Dustin Hoffman). Grâce aux bons conseils de cet italien avisé, Grenouille pourrait bien accomplir son rêve : isoler les parfums de toute chose, y compris des femmes. Pour accomplir son œuvre, Jean-Baptiste est prêt à tout, même à enlever la vie.

Le Parfum

La première partie de ce film est tout simplement époustouflante. Captant un esthétique décapant mêlant infections viscérales et reconstitutions historiques impeccables, Tom Tykwer surfe entre une mise en scène choc façon David Fincher à la "Fight Club" et une ambiance rappelant la touche de Peter Webber ("La Jeune fille à la perle", "Hannibal Lecter"). La seconde partie (lorsque Grenouille quitte Paris pour La Provence) est un peu plus classique et entachée de quelques longueurs (le film dure quand même plus de 2h20)… Ces petites imperfections n’handicape heureusement pas une histoire hautement originale et, répétons-le, très bien mise en scène par Tom Tykwer.

Tom Tykwer (au centre) & Dustin Hoffman (à droite)

Basé sur le roman homonyme de Patrick Süskind, Le Parfum bénéficie de surcroît d’un solide casting emmené par le troublant, l’inquiétant et le magique acteur anglais Ben Whishaw. Méconnu du grand public, on devrait prochainement le retrouver dans pas moins de cinq nouveaux long-métrages.

Ben Whishaw

A ses côtés, nous retrouvons un truculent personnage, le parfumeur italien Guiseppe Baldini, incarné par le mythique Dustin Hoffman. Soulignons également la participation d’Alan Rickman, alias le Professeur Rogue dans la franchise "Harry Potter".

Dustin Hoffman

Alan Rickman

Couronné par un final inattendu et assez décalé, "Le Parfum" s’impose comme un film historico-policier sans la moindre concession où la nudité des corps rime avec un parfum délectable, enivré d’originalité. Un bien joli travail signé par une production européenne (France, Espagne et Allemagne). Vive l’Europe des mille et une saveurs !

La bande-annonce...

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (3) | |

Commentaires

Coucou cher collégue ;-) Merci pour ton commentaire sur mon blog. Je suis totalement d'accord avec toi. "Les chatiments" et "Dangereuse séduction" ont ce point commun que leur fin ne soit pas terrible. Si "Les châtiments" s'en sors bien grâce à l'ensemble cependant qui reste agréable et à Hilary Swank qui est parfaite, pour "Dangereuse séduction" c'est vraiment une grosse deception pour moi. Le scénario est pas crédible, joue sur la facilité et le déjà vu et malheureusement le duo willis/berry n'est pas au rendez vous.
Dernièrement, j'ai vu "next" (mon billet viendra bientôt ;-) ). J'ai bien aimé. Le scénario est léger mais c'est pas prise de tête c'est un divertissement pop-corn pur et dur et c'est agréable à voir mais encore une fois j'ai été déçu par la fin qui en deux minutes gâche aussi un peu l'ensemble du film (je parle de ce film car j'ai vu que tu avais mis la bande annonce avant sur ton blog en presentation ^^)

Pour le parfum, je ne l'ai pas vu même si j'aurais bien aimé. Peut être prochainement qui sais ;-)

A bientôt en tout cas et encore merci,
Vlad, Le Cinéphile Amateur

ps : As tu msn? Ca pourrais être sympa de discuter ensemble de cinéma ou autres. J'aime beaucoup ta façon de penser sur ton blog je trouve qu'elle ressemble un peu à mon etat d'esprit sur le mien sauf que ton blog est plus vivant que le mien lol^^
a bientôt

Écrit par : Cinéphile Amateur | 29/04/2007

Répondre à ce commentaire

:) Coucou:). Comment vas-tu?
Je vois que tu as vu l'excellent film "Le parfum"...j'adore! Je trouve ce film tout simplement époustouflant! Il est esthétiquement irréprochable:)
Très bon week-end à toi, gros gros bisoooouuuusss :)

Écrit par : Eurielle | 29/04/2007

Répondre à ce commentaire

parfum Il fait partie désormais des rares films que je trouve fantastiques.
quel originilaté, un univers époustousflant.
J'adore

Écrit par : elodie | 15/05/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.