09/03/2007

"T4XI" 100% comédie

taxi 4

82273178227317822731782273218227321

Emilien (Frédéric Diefenthal) et Daniel (Samy Naceri) sont de retour ! Après avoir traqué un gang allemand ("Taxi") et des bandits asiatiques ("Taxi 2" & "3"), notre duo de choc va devoir affronter des criminels belges. Résumée en deux lignes, l’histoire de ce quatrième "Taxi" paraît complètement absurde… & pourtant. Si, noyés sous les tracas moroses du quotidien, vous souhaitez vous évader vers la cité phocéenne pour vous payer une bonne tranche de rire, "Taxi 4" est un film pour vous. Attention toutefois ! Ce "Taxi 4" n’est pas un film d’action à la sauce "Fast and Furious". Fini les cascades à 300 km/h, à l’exception de la scène d’introduction où Daniel et son taxi blanc 407, customisé à l’excès, font quelques excès de vitesse.

taxi 4

"Taxi 4" est avant tout une comédie complètement déjantée où, vous pouvez vous en douter, le commissaire Gilbert (Bernard Farcy) fait des ravages. Gérard Krawczyk, réalisateur sur "Taxi 2" et "3", négocie assez bien la mise en scène & fait succéder, à vitesse régulière, des gags sans prétention et joyeusement irrévérencieux.

taxi 4

photo BeTvLa première partie du film est tout simplement magique. Cette réussite, on l’a doit en grande partie à l’un des méchants de service, notre François Damiens national. Après avoir fait une apparition remarquée dans "OSS 117", Mister L’Embrouille nous revient dans un registre (bien) connu mais toujours aussi décapant. Interrogé par Olivier Monssens dans l’émission "Al dente" (BeTv), François Damiens indiquait que, lors du tournage de "Taxi 4", il avait refusé de sortir des répliques "à la belge", made in France, débiles et dénuées d’intérêt (encore une histoire de frites là-derrière !). Mais ne vous y trompez pas. Les victimes n°1 de ce "Taxi "restent bien évidemment les forces de l’Ordre de Marseille.

taxi 4

"Taxi 4" tourne en dérision les archétypes du "pays" où la pétanque, le football (avec L’Olympique de Marseille, bien entendu) et le pastis sont rois. D’autres zigotos, comme Jean-Luc Couchard ou Mourade Zequendi sont également à la fête. Couchard joue un dangereux gangster international, lorgnant entre "Hannibal Lecter" & Benoît Poelvoorde. "Taxi 4" permet ainsi à Luc Besson (scénariste et producteur sur ce film) de mélanger deux genres d’humour, celui du sud et celui du "Plat Pays". L’alchimie est assez bien réussie.

taxi 4

Si l’histoire n’est pas pire ou meilleure que celle des précédents volets, "Taxi 4" offre assez d’arguments pour être un spectacle humoristique de bonne qualité. Moins corrosif et plus tout public que "Dikkenek", ce film se permet même de glisser des pastiches (et non "pastis" !) décapants de grands films comme "E.T.", "Scarface" ou "Le Silence des agneaux". Bien vu ! J’ai, pour ma part, passé 1h30 très plaisante. Un film qui fait rire et qui met de bonne humeur c’est déjà pas mal. Vous ne trouvez pas ?

La bande-annonce...

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.