17/02/2007

L’Illusionniste

82273178227317822731782273178227321

Vienne, au début du 20e siècle, un mystérieux magicien, Eisenheim (Edward Norton) est arrêté par les Forces de l’ordre au cours de l’un de ses inquiétants spectacles qui passionnent le peuple viennois. L’inspecteur Uhl (Paul Giamatti) s’en réfère au Prince héritier Léopold (Rufus Sewell). Uhl va lui conter le parcours atypique d’Eisenheim, un fils de menuisier pris d’amour pour Sophie (Jessica Biel), une demoiselle de la haute bourgeoisie autrichienne, et qui voyagea plusieurs années à travers le monde dans l’espoir de mieux maîtriser ses dons d’illusionniste. Débute ainsi une aventure emplie de faux-semblants, de passion et de jalousie. Il est bien entendu tentant de comparer "L’Illusionniste" au dernier film de Christopher Nolan, "Le Prestige". Si ces deux longs-métrages, de haut vol, traitent de la Magie, exploitent une intrigue trépidante & sont servis par un casting impeccable, les comparaisons s’arrêtent-là !

"Le Prestige" tirait principalement sa complexité et son originalité des talents de metteur en scène de Nolan. Neil Burger, le réalisateur et le scénariste de "L’Illusionniste" (son premier film), utilise un traitement plus classique. Son film s’imprègne à fusion de l’ambiance ouateuse de l’ancienne Vienne impériale. Neil Burger nous offre, par moment, de magnifiques plans tout droit sortis d’un album photos couleur sepia.

Cette mise en scène sage, réfléchie et vieillotte mais nullement contrariante, s’articule autour d’une BELLE histoire. Entre romance maîtrisée, thriller fantomatique et enquête policière tortueuse, ce récit foisonne d’ingéniosité et délivre (une fois n’est pas coutume) un final inattendu. Bien malin qui ne se laissera pas prendre au piège. Levons ensemble une part du mystère : N’oubliez jamais que, dans ce film, tout n’est qu’illusion ! Par contre, les acteurs sont bel et bien présents.

Edward Norton ne déçoit pas et prouve, pour la énième fois, qu’il est un brillant acteur caméléon. Victime ou manipulateur, sage ou dérangé, il sait tout jouer ce type ! Jessica Biel est étincelante sous les projos de Dick Pope (directeur de la photographie). Plus habituée à des films commerciaux comme "Massacre à la tronçonneuse" (2004), "Blade Trinity" (2004) ou "Furtif" (2005), elle démontre ici une parfaite aisance.

De son côté, Rufus Sewell campe à nouveau les méchants de service. Il s’en sort assez bien. Reste pour moi, la véritable perle du film, Paul Giamatti. Son personnage, l’inspecteur Uhl est sans cesse tiraillé entre la fascination qu’il éprouve pour l’habileté d’Eisenheim & la dévotion qu’il a pour le Prince Léopold. Faisant défiler les mimiques (allant de l’émerveillement au tragique), Giamatti donne à son rôle une dimension ahurissante.

Mine de rien, cet acteur a déjà une belle carte de visite. Il a en effet tourné avec plusieurs réalisateurs, parmi les plus grands et les plus célèbres, comme M. Night Shyamalan ("La Jeune fille de l’eau"), Ron Howard ("De l’ombre à la lumière"), John Woo ("Paycheck"), Tim Burton ("La Planète des singes"), Milos Forman ("Man on the Moon"), Peter Weir ("The Truman Show") ou encore Steven Spielberg ("Il faut sauver le soldat Ryan"). Pas mal, hein !

Si son traitement paraît moins complexe et plus classique que "Le Prestige", "L’Illusionniste" constitue un très bon divertissement. Il est en plus servi par des effets spéciaux prodigieux tout en étant discrets. N’hésitez pas à pénétrer dans ce conte inventif et passionnant, surtout si vous aimez les machinations très bien huilées.

La bande-annonce…

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (2) | |

Commentaires

:) Coucou :). La semaine a été bonne?La semaine dernière je suis allée voir au ciné l'excellent "Jacquou Le Croquant" de Laurent Boutonnat et jeudi dernier le troublant "Hannibal Lecter : Les Origines Du Mal"...deux superbes films avec Gaspard Ulliel en tête d'affiche! J'adore cet acteur, il est tout simplement génial :). J'ai adoré ces deux films, si tu ne les a pas encore vu, je te les conseille vivement! "Jacquou Le Croquant" est un très bon film historique et "Hannibal Lecter" un excellent thriller (indispensable pour les fans du plus charismatique des cannibales).
Gros bisous:) Je te souhaite un très bon week-end!

Écrit par : Eurielle | 17/02/2007

Répondre à ce commentaire

Merci ! Merci pour ton commentaire. En y réfléchissant, je crois que je vais le continuer. Peut-être arreter le temps d'une semaine ou deux, histoire de voir un peu. Et puis, quand j'ai annoncé ca a trois amie, j'ai bien cru qu'elle allaient me tuer. Mdr !!

Sinon pour le film l'Illusioniste, j'ai adoré ! C'est superbe, l'histoire, acteurs, effets spéciaux... Surtout l'histoire. J'ai adoré la fin... Le seul truc qui cloche pour moi, c'est que dans l'histoire d'Autriche, surtout de la dynastie des Hasbourg, il n'y a jamais eu de Leopold qui aurait du regner. C'est pas un film historique mais ca m'a quand même fait bizarre. Mdr !

Merci encore !!n

Écrit par : Valwen | 04/03/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.