18/01/2007

Amours Longue Distance

holiday

82273178227317822731782273178227321

La réalisatrice Nancy Meyers organise un pétillant chassé-croisé entre deux jeunes femmes en mal d’amour. Comme pour ses précédents films, "Ce que veulent les femmes" (2001) et "Tout peut arriver" (2004), Nancy Meyers articule, autour de préceptes romantiques classiques, des idées originales et astucieuses. Dans "Amours Longue Distance" ("The Holiday"), elle s’intéresse à décrire une nouvelle mode : le Trocmaison, ou, l’échange de domiciles durant les vacances. Cette thématique originale et prometteuse permet d’élaborer deux histoires amoureuses assez différentes. D’un côté, il y a la riche américaine Amanda (Cameron Diaz), de l’autre, la tendre anglaise très fleur bleue, Iris (Kate Winslet). On pourrait penser que "The Holiday" s’emploie en partie à comparer (ou même à opposer), le style de vie à l’américaine et celui plus vielle Europe. Ce n’est pas le cas !

01

Ce film s’intéresse avant tout à montrer différents types d’amours : le "petit coup" d’un soir, le platonique, l’éternel, celui a sens unique,… A ce niveau là, "Amours longue distance" remplit à merveille son rôle. Il y a en effet beaucoup de sentiments et d’émotions variées dans ce long métrage… dans ce très long métrage qui surpasse les 2h10 et souffre de quelques longueurs. Mais quand on aime, on ne compte pas !

02

Il n’était pas difficile de prévoir que Nancy Meyers allait certainement privilégier son couple vedette Cameron Diaz - Jude Law. Même si l’histoire d’amour-amitié entre Kate Winslet et Jack Black est épatante, "The Holiday" s’attarde davantage sur la relation passionnelle entre Amanda et Graham.

03

En brillante réalisatrice de comédies romantiques, Nancy Meyers nous a concocté quelques jolies surprises. La richesse de "The Holiday" réside, selon moi, davantage dans ces petits moments où Meyers ironise sur Hollywood et le monde du cinéma en général. En effet, trois des personnages centraux de cette comédie travaillent dans l’industrie à rêves de Los Angeles. L’excellent Jack Black (qu’on ne voit pas malheureusement assez dans ce film) interprète Miles, un compositeur de musiques de film. Amanda, jouée par l’euphorique Cameron Diaz, est une conceptrice de bandes-annonces de film. Eli Wallach, pour sa part, campe un scénariste vieillissant mais toujours vénéré. En amoureux des musiques instrumentales de film, j’ai particulièrement adoré la scène où Mister Jack Black fait l’éloge de certaines grandes B.O. : "Autant en emporte le vent" de Max Steiner, "Les Dents de la Mer" de John Williams,… et bien entendu "Miss Daisy et son chauffeur" de Hans Zimmer, celui-là même qui a composé la musique de "The Holiday" !

04

Ce film réserve donc quelques belles surprises qu’il serait vraiment dommage de rater. Les acteurs sont au Top, en particulier Jude Law qui campe un séduisant playboy tourmenté par un drame personnel (chuuut…je n’en dis pas plus). Si les larmes et l’effusion d’amour ne vous font pas peur, plongez dans cette merveilleuse romance gratinée de quelques scènes malicieuses fortes en émotion.

Écrit par TOM dans CINEMA | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.