31/10/2006

Le Pacte du Sang

1c_2

Détesté par beaucoup, apprécié par quelques-uns, Renny Harlin surfe sur les succès et les navets. Difficile en effet de trouver une parenté entre les épiques "Die Hard 2" (1990), "Cliffhanger" (1993), "L’Ile aux pirates" (1996) et les moins performants "Driven" (2001) et "L’Exorciste. Au commencement" (2004). Amateur de thriller musclés et sensationnels ("Au revoir à Jamais", "Peur Bleue", "Profession profiler"), ce réalisateur finlandais, ex-époux de l’actrice Geena Davis, aimerait certainement retrouver les grâces du public (et d’Hollywood). Il signera peut-être un retour gagnant dans son prochain film, "Le Pacte du Sang", qui sort ce 8 novembre.

13c

Dans plusieurs de ses films (peut-être aussi pour des questions budgétaires), Renny Harlin a laissé la possibilité à des acteurs méconnus de jouer les premiers rôles. "Le Pacte du Sang" ne déroge pas à cette règle. Harlin y dirige quatre jeunes acteurs interprétant des lycéens dotés d’extraordinaires pouvoirs...

18671707

Ceux-ci sont les descendants des fondateurs de la ville qui n’étaient autre que des sorcières et des magiciens. Ces quatre ados ont mystérieusement hérité des pouvoirs de leurs ancêtres. Ce lourd secret va être bien difficile à garder. En particulier lorsqu’un de leurs condisciples est retrouvé assassiné. Bien vite la ville soupçonne les quatre magiciens en herbe d’être à l’origine de ce meurtre…

34c

Il est vrai que "Le Pacte du Sang" a de faux airs de "Dangereuse Alliance" (1996), film fantastique d’Andrew Fleming qui racontait la rencontre endiablée de trois adolescentes éprises d’ésotérisme et jouant les apprenties sorcières.

18c

Reste à voir si Renny Harlin et sa bande insuffleront de l’originalité dans leur film ou s’ils se contenteront d’aligner les vieux clichés des thrillers fantastiques pour Teenagers ? On attend ce film avec de l’espoir… mais également de la crainte.

La bande-annonce (version originale)...

Écrit par TOM dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.