30/10/2006

Benoît Poelvoorde, rien que du bonheur

18475874star_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_grise

François Berthier (Benoît Poelvoorde) est un perdant malgré lui. La vie ne lui fait pas de cadeaux ! Sur le point de divorcer, il vit dans un appartement étriqué. Il est de plus la victime de ses voisins et de sa machine à café qui déraille sans cesse. Ne parlons pas non plus de son emploi précaire dans une banque dirigée par un patron hystérique. Bref, tout va mal pour François. Pourtant, dans la nuit de lundi à mardi, il va se produire quelque chose. Ce quelque chose va littéralement bouleverser le train-train quotidien de François…
On savait que notre chouchou national Benoît Poelvoorde voulait changer de registre et quitter le rôle du "bouffon guilleret" qui lui va pourtant comme un gant. Avec "Du jour au lendemain", l’acteur namurois prouve qu’il a un potentiel dramatique certain. Mieux encore, il arrive à jongler entre le rire, la tendresse et les larmes en un clin d’œil.

18472319

Qualifié par certains de "clown triste", Poelvoorde prend ici davantage les traits d’un grand "mystificateur de sentiments"… Un magicien jonglant avec la bouffonnerie et le mélo. Cette capacité inestimable sert à merveille ce film. C’est clair "Du jour au lendemain" profite bien d’un Poelvoorde sur-vitaminé.

18475677

Toutefois, reconnaissons qu’il n’est pas le seul à mener le bateau à bon port ! Le réalisateur Philippe Le Guay nous sert une très belle fable euphorisante sur le bonheur et les petites contrariétés de la vie. Après avoir été biberonné aux mésaventures et aux malheurs, Berthier goûte enfin aux saveurs du bonheur. Pourtant ce changement brutal n’est pas sans lui poser quelques problèmes. Le Guay étudie avec une brillante lucidité la nature humaine, d’une certaine façon, jamais heureuse.

18481209

Il pimente également le film d’un aura humaniste nous appelant à célébrer la générosité et la dévotion aux autres. Moins sophistiqués que la sauce façon "Amélie Poulain", les petits élans de générosité du film font plaisir et sont bien amenés. En un mot, "Du jour au lendemain", c’est un régal… à partager entre amis !

La bande-annonce...

Un extrait...

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (1) | |

Commentaires

j'apprécie votre réponse..... mais ce que j'apprécié surtout, c'est que venant de vous, la réponse faite est vraiment le signe que vous êtes un gars bien. Alors puisque mes explications vous ont rassurées quant au malentendu, je me permets de vous réitéer que je suis ravie que nous puissions à nouveau entretenir de bons échanges...ce qui n'a pas l'air d'être le cas encore avec certains de vos correspondants qui, malgré notre explication "musclée" et puis sereine entre adultes sensés, continuent à m'embêter. Nos blogs sont complémentaites...mais le contenu du mien ne ressemble quand même pas tant au votre, puisque je me penche aussi sur les festivals, les films français entre autres....Quant à la présentation, comment voulez-vous que ce ne soit pas ressemblant par moment. Vous l'avez bien compris en répondant à Tweety que je ne COPIAIT vos textes....alors pourquoi dois-je encore subir les foudres et le méchancetés des autres bloggeurs amis pour vous. Nous avons tous les deux notre public, et mes amis bloggeurs ne se sont jamais permis d'insulter d'autres blogs ciné, où on retrouve de temps en temps des choses qui viennent du mien. Comme je donne beaucoup de nouvelles de partout, et des annonces d'évènements longtemps à l'avance, je sais que mon blog sert de repère pour d'autres qui s'en inspient le moment voulu. Et je ne rue pas dans les brancards pour autant. Cela encore VOUS l'avez compris. J'espère quà la lecture de ce commentaire, vos correspondants bloggeurs vont enfin comprendre que je ne voulais vraiment pas vous faire du tort. Petite précision, un ami informaticien m'a donné le lien afin que je puisse moi aussi, créer des gifs animés....Mais je vais attendre quelques jours avant de m'y mettre, ou peut-être pas, je réflechis, je ne voudrais pas qu'un deuxième "twist" s'installe. Mais avouez qu'à partir du moment comme vous l'avez si bien écrit chez moi, on fait un blog pour le plaisir du 7me art, le plaisir n'est plus le même quand il faut faire attention à ce qu'on a envie d'écrire. pas plus tard qu'hier soir, j'ai écrit un post sur Borat. Et après l'avoir vu vers 01h et quelque chose chez vous, j'ai renoncé.
Bête non, vous ne trouvez pas???? Depuis samedi, mon plaisir n'est plus le même....je dois toujours rester sur mes gardes, dès que je "chronique" un film américain...
Bien cordialement et merci pour votre compréhension.
Mich.

Écrit par : mich | 30/10/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.