11/10/2006

IN & OUT

in_outstar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaune

Il y aura bientôt dix ans, le génial Frank Oz, père du mythique "Dark Crystal" (1983) et du "Muppet Show", réalisait "In & Out". En 1997, Oz proposait, avec beaucoup de poésie et de sentiment, une vision édulcorée de l’homosexualité aux Etats-Unis. L’idée de base de son film est née lorsque l’acteur Tom Hanks reçu l’oscar du meilleur acteur pour sa magnifique prestation dans "Philadelphia". Pour rappel, dans ce film, Hanks jouait un avocat homosexuel atteint du Sida. Lors de la remise de son prix, l’acteur remercia notamment son professeur de littérature qu’il avait eu étant jeune. Ce dernier était homosexuel et il avait, d’une certaine manière, inspiré Tom Hanks au cours du tournage de "Philadelphia". Cette déclaration fit mouche dans l’esprit du scénariste Paul Rudnick. Celui-ci développa à partir de cette déclaration une comédie décalée et douce-amère sur la question de l’homosexualité et de la tolérance.

inando3

inando1Howard Brackett (Kevin Kline) a tout pour être heureux. Professeur admiré par ses élèves, il va bientôt épouser la charmante Emily (Joan Cusack). Les parents de Howard, Berniece (Debbie Reynolds) et Frank (Wilford Brimley), préparent activement la cérémonie… Mais tout ce petit monde est également en ébullition pour autre chose : l’acteur Cameron Drake (Matt Dillon), l’enfant du pays, est en bonne voie pour recevoir l’oscar du meilleur acteur. Cette prestigieuse récompense échoie bien à Cameron, congratulé pour avoir jouer un soldat homosexuel viré de l’armée américaine. Celui-ci, après avoir reçu la statuette, se lance dans un discours dans lequel il remercie sa source d’inspiration : son ancien professeur, Howard Brackett, qui est homosexuel ! Entendant cela à la télévision, le pauvre Howard est bouleversé. Ses proches sont convaincus que Howard n’est pas homosexuel mais la ville ne partage pas ce point de vue et commence à avoir des soupçons sur l’attitude du professeur. La vie de Howard bascule du jour au lendemain : des journalistes, venus des quatre coins des Etats-Unis, le traquent, de plus, son mariage et son emplois sont hautement menacés…

inando2

101Tout d’abord, soulignons l’interprétation des acteurs, en particulier de Joan Cusack, de Tom Selleck (jouant un journaliste homosexuel) et bien entendu de Kevin Kline qui insuffle une dimension (quasi) "magique" à son personnage. On retrouve également avec joie l’actrice Debbie Reynolds qui joue une mère poule aimante qui n’a pas sa langue dans sa poche. "In & Out" est, non seulement, truffé de merveilleux gags mais de plus, ce film établit un constat juste et sensible sur l’homosexualité. Frank Oz s’amuse avec les clichés (qu’ils soient liés à l’hétéro- ou l’homosexualité) tout en les confondant et les mélangeant. Cette approche est payante et permet à "In & Out" d’être un véritable plaidoyer pour l’Amour, l’Amitié et la Compréhension. Un spectacle euphorisant qui atteint les sommets ! Tout simplement un grand moment de détente à partager en famille !

Écrit par TOM dans RETROSPECTIVE | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.