01/09/2006

L’Humanité en péril

logo_children

Le Futur hante toujours les plateaux hollywoodiens. "L’Industrie du rêve" n’a cessé d’imaginer ce que pourrait être l’Avenir de l’espèce humaine. Apocalyptique, mystérieux, rédempteur, ou ultrasophistiqué, le Futur a été marié à toutes les sauces. De "Retour vers le Futur" à "Matrix", en passant par "Le Cinquième Elément" ou "Serenity"… On ne compte plus le nombre de films qui se sont penchés sur cette question.

18470988

Alfonso Cuaron, le réalisateur de "Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban" nous livre sa vision de l’Avenir dans "Children of Men". Dans une société futuriste, l’espèce humaine compte ses jours : les êtres humains ne parviennent plus à se reproduire. L’espoir revit quand une femme tombe enceinte (un fait qui ne s’était plus déroulé depuis plus d’une vingtaine d’année). Cette naissance est bien vite enviée et jalousée. La jeune mère devient la cible de la Terre entière qui voudrait bien comprendre ce miracle. Un homme va être chargé de protéger cette femme… Casting de luxe pour ce film d’anticipation : Clive Owen ("Roi Arthur", "Inside Man"), Julianne Moore ("Mémoire effacée"), Michael Caine ("Batman Begins", "The Prestige") et Gary Oldman qui avait déjà collaboré avec Cuaron dans le troisième film des aventures de Harry Potter. Présentez en compétition à la Mostra de Venise, "Children of Men" devrait sortir sur nos écrans le 18 octobre.

500

Si on y réfléchit… Pour terminer, il est intéressant de noter l’intérêt que porte le Cinéma à la question de la procréation et de l’enfantement. Après "Bienvenue à Gattaca" et "Aeon Flux", "Children of Men" et le prochain "Used Guys" abordent, en un sens, la même question : qu’à deviendra-t-il, dans le futur, de notre faculté à nous reproduire ? Le Cinéma est-il, si l’on peut dire, le miroir de notre société ? Si la réponse est oui, il est possible d’expliquer l'intérêt de certains films pour cette question. Ce n’est pas si étonnant que cela, à notre époque où la médecine ne cesse de progresser en matière de génétique et de procréation. Beaucoup de mystères sont percés, mais ces solutions créent de nouvelles questions, de nouvelles incertitudes… Ca laisse songeur ! Qui a dit que le Cinéma nous abrutissait ?

Écrit par TOM dans Mostra de Venise | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.