12/07/2006

Lord of War

18458444star_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaunestar_jaune

DVD_20Logo

"Lord of War" a décidé de jeter un pavé dans la marre en abordant un sujet acide : le trafic d’armes dans le monde. On pouvait craindre le pire… Et pourtant ! C’était sans compter sur le talent du réalisateur Andrew Niccol. Ces deux films précédents ("Bienvenue à Gattaca" et "Simone"), comme "Lord of War", nous offrent des productions hollywoodiennes alternatives, mêlant des histoires inventives à une mise en scène sobre et lyrique… Bref une brise rafraîchissante qui tonifie des productions américaines visant parfois les profits faciles au détriment d’un engagement plus profond dans le matériel qu’elles exploitent (scénarii bâclés, réalisations lourdes et vulgaires,…).

Dans "Lord of War", nous suivons le parcours de Yuri (Nicolas Cage). D’origine ukrainienne, il débarque aux Etats-Unis avec ses parents et son jeune frère (Jared Leto, vu récemment dans "Alexandre"). Très vite, il découvre ses talents pour le business, mais pas n’importe lequel : le trafic d’armes… Travaillant dans le monde, Yuri est hanté par le visage de la belle Ava Fontaine (Bridget Moynahan). Devenue Top Model connu dans le monde, celle-ci est également née en Ukraine et a grandit, aux Etats-Unis, dans le même quartier que Yuri. Celui-ci décide de charmer la jeune femme en se faisant passer pour un riche industriel…

Ce récit à la première personne dresse, avant tout, un état des lieux éloquent sur le trafic d’armes. La force dramatique du récit est heureusement aérée par des pics d’ironie et quelques notes d’humour toujours précis, justifiés et calculés. Andrew Niccol ne prend pas directement parti sur les occupations de son anti-héro. Il préfère entretenir et perfectionner les relations (assez intenses) entre ces personnages. On retrouvera ainsi, le caméléon Ian Holm ("Le Seigneur des Anneaux"), en marchand d’armes concurrent de Nicolas Cage. Bridget Moynahan, amoureuse de Yuri, elle refuse toutefois la profession sanglante de son époux. Jared Leto, le frère de Yuri, reste accro aux drogues mais est aussi un militant pacifiste. N’oublions pas également le policier Jack Valentine, interprété par Ethan Hawke (qui insuffle toujours autant de caractère dans ses rôles) qui a juré de coincer le trafiquant d’armes. Nous retrouvons, en grand animateur, un Nicolas Cage (comme à son habitude) en pleine forme et qui sert à merveille ce film talentueux.

"Lord of War" s’attache également à montrer l’évolution des ventes d’armes légales ou illégales de ces trente dernières années : entre l’ex-Union Soviétique et les conflits africains, de grandes puissances comme les Etats-Unis, la France ou la Chine, ont réalisé des affaires très lucratives !


18439062 18439063 18439066

18439067 18439068 18439069

A la fois documentaire & décalé, "Lord of War" s’impose comme l’un des films les plus réussis de l’année 2006. Andrew Niccol inscrit une nouvelle fois son nom dans les annales du Cinéma… Un Cinéma intelligent et divertissant, qu’on aimerait voir plus souvent dans nos salles obscures !


La Bande annonce...


Hosted by Putfile.com

Écrit par TOM dans DVD / Blu-Ray | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.